Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Phrase à méditer.

Beaucoup de plaisir à lire La révolution d’un seul brin de paille, de Masanobu Fukuoka et à suivre l’auteur sur son chemin vers la simplicité. Il présente comment il a mis en place sa méthode d’agriculture, l’agriculture sauvage, dont il dit, page 69 :

« Il n’y a pas méthode plus facile, plus simple, pour faire pousser le grain. Elle comporte à peine plus que semer à la volée et répandre la paille, mais il m’a fallu plus de trente ans pour atteindre cette simplicité.»

On peut méditer sur cette phrase et réfléchir à ce que propose Masanobu Fukuoka : ne pas toujours vouloir plus et être dans un « état d’esprit qui ne cherche ni à gagner ni à s’opposer » (page 143).

Commentaires

  • Il y a une intéressante vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=VsRSsvfu5fM) basée sur son livre et où apparaìt Masanobu Fukoaka, son enseignement.
    Un grand sage.
    Vas-tu te lancer dans l'agriculture chère Marie?

  • Hélas non... et je préfère laisser cela aux spécialistes. Mais je prends mes légumes à la ferme tout à côté et bio. C'est déjà ça !
    Merci pour ton commentaire. Bonne journée.

  • Mais de rien, je suis toujours heureuse de partager mes propres découvertes.
    Bonne journée.

  • cette année, je serai bien "forcée" d'essayer sa méthode ... tout en "simplicité" !
    je suis sûre du résultat !
    amitié .

  • La simplicité, dans tous les domaines, est un atout pour vivre le mieux possible.
    Bonne journée !

  • Ni gagner, ni s'opposer c'est juste être soi-même au fond. Une des choses les plus difficiles à atteindre, mais tellement porteuse de paix.

  • Je partage votre avis sur cette quête, ô combien difficile.
    Merci pour votre commentaire.

  • oh oui le maître mot est bien *la simplicité*! et il me parle ô combien! merci marie pour ce magnifique exemple de Vie simple..........gros bisous!

  • Je suis toujours contente de partager mes découvertes.
    Merci pour ce commentaire et bonne journée.

  • Connaissez-vous Dominique Loreau et ses ouvrages sur le même thème , lArt du peu ? Elle vit au Japon, quoi d'étonnant ?

  • Je connais bien les livres de Dominique Loreau - ce sont désormais des classiques, non ?
    Merci pour ce commentaire et bonne journée.

  • Merci à Colo pour son lien, je vais visionner la vidéo dans la journée. J'avais déjà noté ce titre chez vous, vous l'avez déjà évoqué, il ne faut pas que je l'oublie.

  • J'avais effectivement déjà vu cette vidéo, et c'est ce qui m'avait donné envie de lire ce livre très intéressant.
    Merci pour ce commentaire. Bonne journée.

  • La simplicité, pour nous autres humains, ne peut être trouvée qu'à l'issue d'un long travail sur la complexité... Ainsi en est-il du moins pour atteindre la limpidité au niveau du mental ; mais en ce qui concerne l'agriculture -qui en donne une image, le Petit Prince en témoignait déjà- , je ne me vois pas faire n'importe quoi (ne réussissant déjà pas à faire pousser quelques tulipes dans mon jardin !), et je suppose que cette simplicité est plutôt "simplification" de données depuis longtemps assimilées. Comme la sagesse, tout simplement, qui ne s'acquiert qu'avec le temps...

  • Fukuoka est en fait revenu aux méthodes plus qu'ancestrales et est parti du principe qu'il est inutile de produire plus que ce qu'on consomme. Sa théorie est à l'origine de ce qu'on appelle aujourd'hui la permaculture.
    Merci pour ce commentaire. Bonne journée.

  • La simplicité aussi bizarre que cela puisse paraître semble compliquée à atteindre pour nous, êtres humains, pourtant c'est tout simple et cette phrase que je découvre grâce à toi car je ne connais pas l'auteur, me plaît beaucoup...Il faut toutefois, ce qu'elle ne dit pas préparer un minimum le terrain avant de semer ce qui explique que parfois nous découvrons le bienfait de cette simplicité après de longues années d'expérience...Bonne journée

  • Fukuoka ne laboure absolument pas, donc il ne prépare pas le terrain. Il laisse pousser du trèfle... Ses rendements sont équivalents à ceux obtenus en utilisant de puissantes machines et des méthodes "modernes".
    Merci pour ce commentaire. Bonne journée.

  • C'est vraiment la qualité que j'ai trouvée à cet homme.
    Merci pour ce commentaire. Bonne journée.

  • Vivre simplement, se délester, magnifique programme !
    Merci à Colo pour le lien, je viens de visionner la vidéo qui va intéresser le jardinier de la maison, et Merci à toi Marie de permettre ce beau dialogue !
    Bonne journée !

  • Comme j'en suis ravie ! J'aime partager mes découvertes.
    Merci pour ce commentaire et bonne journée.

  • Faut-il avoir vécu longtemps pour parvenir à la simplicité ?

    La jeunesse, me semble-t-il, découvre tant de voies,
    de tentations, qu'elle considère le simple comme frustrant
    et même paralysant !

    Voilà, Marie, un beau sujet de discussion avec les juniors !...

  • Fukuoka est l'initiateur de ce qu'on appelle aujourd’hui la permaculture, qui intéresse de nombreux jeunes agriculteurs, néo-ruraux, etc.
    Merci pour ce commentaire. Bonne journée.

  • Et bien, c'est pourtant le cas ! C'est à ne rien y comprendre, n'est-ce pas ?
    Merci pour ce commentaire. Bonne journée.

  • La simplicité ne vient-elle pas aussi en vieillissant ? L'âge où l'on se rend compte de ce qui compte vraiment ?

  • Je partage vraiment votre avis à ce sujet. Pour en revenir à Fukuoka, il raconte dans ce livre combien sa jeunesse a été agitée ainsi que les erreurs incroyables qu'il a faites au début de son métier d'agriculteur.
    Bonne journée.

  • J"essaie d'apprendre à mon fils ce que c'est que l a perm culture (mon petit doigt est brûlé et je ne sais plus bien taper les A). des graminées poussent en ville. elles sont bien arrivées de quelque part, ceci dit, je n'ai jamais regardé comment elles étaient à l'tinérieur; Est-ce que ce n'est pas difficile de vivre simplement en ville ?

  • Les graines vont et viennent, effectivement. Quand une graine pousse en ville, sans avoir été plantée, le résultat ne doit pas varier de ce qu'il peut être en pleine nature, je pense. En ville, c'est plus difficile de vivre en contact avec la nature, bien que maintenant des efforts soient faits : murs végétalisés, toits utilisés en jardins potagers, etc.
    Bonne journée. Et bonne guérison au petit doigt !

  • d'abord aller à la médiathèque chercher les livres réservés et puis réserver ce livre riche d'enseignements. L'autre jour, un paysan se plaignait du manque d'eau sur le centre de son champ. Oui, mais je pense à un endroit pas loin de chez moi où les terres étaient rassemblées et les petits rus avec leurs arbres et petites faunes, détruits. Ces petits bouts de liberté apportaient l'eau à tout le champ et faisaient vivre un monde.
    Merci pour tous tes partages.
    Est ce toi qui avait lu Miguel Benasayag (fonctionner ou exister), l'écriture est un peu hâché mais un livre de réflexions sur l'importance d'exister. Alors je te dis merci.
    Bises

  • Fukuoka fait effectivement pousser le riz sans.... rizières ! Il laisse de l'eau un moment puis l'enlève et le riz pousse parfaitement bien. Je crois que c'est la plus grande découverte pour moi dans la lecture de ce livre.
    Oui, c'est moi qui avait parlé de Benasayag. Je n'ai pas encore lu ce livre. Je suis contente que tu aies pu le lire.
    Bonne journée.

  • La simplicité ! un chemin pas si facile au premier abord, qui nous guide pourtant vers l'essentiel !
    Merci pour cette belle découverte .

  • Je suis contente de partager mes découvertes. Vous avez raison : la simplicité permet d'aller vers l'essentiel, mais nous sommes souvent très encombrés de tout un tas de choses ou d'obligations.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Je découvre cet auteur. Je pense qu'au tout début du Monde, tout arrivait spontanément, il n'était pas question de compliquer les choses. Si on pouvait se simplifier la vie, ne plus être poussé par certaines personnes ou pubs.... bonne soirée.

Écrire un commentaire

Optionnel