Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

S’occuper chaque matin de la terrasse ; un petit coup de balai par-ci, un petit arrosage par-là, et là des fleurs fanées à enlever, et ici, un pot à tourner.
S’émerveiller de ce que le chèvrefeuille planté il y a deux ans est bien grand désormais, envoie ses lianes un peu partout et, surtout, fleurit : cela embaume.
Se replonger dans l’œuvre de Velázquez après avoir lu les pages que Philippe Lançon y consacre dans son livre, Le lambeau.
Brosser les chats.
En veillant quelqu’un à l’hôpital, tricoter en silence.
Récupérer auprès d’une amie botaniste de vieux documents concernant les fleurs et les fruits du Var dans lesquels on trouve la recette de la confiture de cynorrhodon, le fruit de l’églantier.
Prendre le temps de repasser le linge tout juste sec après avoir été étendu au soleil et dans le vent.

Commentaires

  • Maintenant que tu as la recette de la confiture de cynorrhodon tu auras comme objectif de confectionner cette délicieuse préparation quand la saison sera venue, tu ne le regretteras pas cette confiture est absolument délicieuse
    Amicalement
    Claude

  • Ce petit bout de terrasse donne envie de passer boire un café!

  • tout en te lisant, je sirote la énième tasse de café ... c'est que la balade matinale donne soif, le concert des oiseaux était sublime à entendre sous la ramure des arbres qui s'habillent de vert tendre alors qu'à leur pied s'étendent des champs fleuris ...
    bonne journée
    amitié .

  • Ma Grand-mère faisait une confiture de cynorrhodon délicieuse ! Mais que de peine ! Après les premières gelées nous partions , armées de bidons en fer blanc , piller les églantiers dans la campagne . Ensuite il fallait les fendre pour retirer l'intérieur poilu qui demangeait nos mains ( ont les appelle aussi " gratte-culs"), les ébouillanter , les hacher menu , alors seulement venait la cuisson .
    J'ai acheté de cette confiture industrielle et n'ai jamais retrouvé le goût de celle de ma Grand-mère , comme de bien entendu !

  • Oh la confiture de cynnorhodon est ma préférée. mais je ne sais pas la faire.... pourrai-je avoir la recette ? Merci.

  • Redécouvrir Velázquez, ôter les fleurs fanées, imaginer les cynorrhodons en confiture : et si le bonheur se conjuguait à l'infinitif, seconde après seconde, les sens affairés ? Cette simple idée rend le sourire.

    Merci !

  • Vaquer au quotidien fait partie de la Vie. L'odeur du chèvrefeuille traverse la tablette. Je te souhaite un bon vendredi. Bises.

  • Comme toujours, des moments simples à savourer... à aimer.
    Merci.

  • Jolie moisson des choses du quotidien et des choses moins quotidiennes...
    Chez moi...
    Observer les ouvriers qui défont l'échafaudage qui était là depuis un an...
    Entamer un journal de l'avant sous la forme de petites notes.
    Attendre d'aller faire des courses...
    ... lire les blogs dont le vôtre :-)

  • Petits moments du quotidien remplis de ces bonheurs simples que vous nous contez chaque jour.. Merci !

  • C'est la première fois que j'entends parler de confiture de cynorrhodon, Peut-être en trouverais-je quelque part? Bon week-end.

  • Merveilleux moment de bonheur à lire votre moisson avec les senteurs des fleurs et du linge séché au soleil.
    Doux week-end.

  • Une matinée qui s'écoule tranquillement à soigner les plantes, à déambuler dans le jardin, à lire quelques pages..... quel moment délicieux !
    Belle soirée et bon week-end.

  • La confiture de cynorrhodon ... j'aimerais bien goûter ça depuis que j'en entends parler ...
    Tu nous diras si c'est facile à faire, et parfumé ?

  • "Il en faut peu pour être heureux, très peu..." (attention, cet air-là "reste dans la tête" ;-) )... tout comme l'odeur du Chèvrefeuille sauvage que je place dans mon "top 5". La mémoire olfactive est puissante, ainsi que son pouvoir d'évocation.
    Autrement, question lecture, j'ai commencé de savourer hier : "Botaniste" de Marc Jeanson et Charlotte Fauve...
    Bon weekend Marie

  • Et oui c'est au aussi le plus souvent le jardin qui a le privilège de ma première visite au saut du lit.... surtout quand je travaillais. Histoire de se reconnecter avec la vraie vie... la vraie lumière, les vraies odeurs.
    Essentiel....

Écrire un commentaire

Optionnel