Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Regarder avant de penser.

La lecture du Dernier journal, de Krishnamurti a été un enchantement à plusieurs égards mais ce qu’on a noté dans un premier temps, c’est que chaque jour (ou presque) commence par l’observation de la nature. Avant toute chose, Krishamurti prend le temps de regarder.
Voici un relevé.
Le 25 février 1983, un arbre près de la rivière. Le 11 mars 1983, la lumière. Le 15 mars, encore un arbre, le chêne derrière la maison. Le 17 mars, les nuages et « les collines en suspens parmi les nuages, sous les cieux ». Le lendemain, les oiseaux dans la mangeoire qui piaillent. Le 25 mars, le ciel bleu, le parfum des fleurs : « la beauté d’un pareil matin est intemporelle ». Le 18 avril, l’attente de l’aurore, les orangers, les oiseaux, les collines. Le 19 avril, la pluie. Le 20 avril, les gouttes d’eau à l’extrémité des feuilles. Le 21 avril, un écureuil. Le 22 avril, les orangers et les avocatiers, les feuilles, un « buisson couvert de roses rouges ». Le 23 avril, la verdure. Le 24 avril, les camélias, les roses, les brins d’herbe. Le 26 avril, un oiseau. Le 4 mai, la brume ; elle est fraîche. Le 6 mai, le doux parfum des fleurs d’orangers. Le 9 mai, la sauge et les insectes. Le 12 mai, le silence de l’aurore. Le 30 mai, l’herbe. Le 27 mars 1984, l’océan et sa couleur. Le 28 mars 1984, le son de l’océan. Le 30 mars 1984, « le ciel exceptionnellement bleu ».
N’est-ce pas magnifique ?

Commentaires

  • Et ça marche aussi en plein ville ! Je me souviens que lorsque j'habitais à Paris, dès que je franchissais le pas de la porte de mon immeuble, je m'émerveillais de tout ce qui m'entourais. Je sais, il y avait beaucoup moins de verdure...
    Merveilleux Krishnamurti, en effet.

  • Tout à fait magnifique et je pense à partir de demain noter chaque matin ce que je vois; chaque jour le même paysage pourtant chaque jour différent!
    Merci et bonne journée Marie.

  • Magnifique en effet !
    Chaque matin, en ouvrant les volets de ma chambre, je prends le temps de regarder aussi, la couleur du ciel, les arbres, les fleurs, etc.
    Beau w-e Marie, bisous, câlins à tes Félins

  • Oui, juste regarder ce qu'il y a de beau . Mais j'avoue que ça ne me suffit plus pour oublier certaines tragédies qui nous entourent.
    Belle journée à toi.

  • un auteur que j'ai beaucoup lu en son temps et qui m'a enchanté, je crois qu'il fait parti de ces auteurs qui ouvrent la porte vers le dehors et c'est précieux

  • Et on devrait toujours procéder toujours. Tout d'abord, dès le premier pas, avant toutes choses, de toute urgence, se relier à la Nature !
    Merci Marie pour ce beau programme que je vais (essayer d') appliquer ...!
    Je trouve toujours chez toi, chez Brigitte, chez Tania... de belles sources d'inspirations qui font tant de bien. Bises et beau dimanche.

  • tous les soirs où les nuages où les étoiles ... tous les matins où la mer, où mon petit bois ... nuits et journées en sont bercées ...
    amitié .

  • C'est vraiment important de prendre du temps pour observer et se délecter des belles choses qui nous entourent
    Bon dimanche

  • oui magnifique et magique! sans ce regard sur la nature, je ne serais pas qui je suis et je la regarde chaque jour avec une infinie gratitude...... merci marie

  • Observer la nature, quel bonheur ! En ce moment : les roses qui continuent à fleurir, les cosmos aussi. Les premières fleurs des grands asters d'automne, les dernières des roses-trémières, perchées tout la-haut au bout de plus de deux mètres de tige. Le potiron dans son pot, dont je ne sais s'il atteindra jamais la maturité. Les deux merles nés dans le Weigelia cet été, qui continuent à nous rendre visite. Hier, dans le rosier une petite sauterelle... portant son petit sur son dos. Et même un rat tout gris échappé du compost, qui s'approche un peu trop de la maison à mon goût !

Écrire un commentaire

Optionnel