Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.


Passer du temps à fureter dans la boîte à boutons pour terminer la brassière. On finit par trouver trois jolis boutons en nacre légèrement rosés.
Dans la forêt de Janas, écouter le vent dans les arbres.
Renouveler son abonnement à la médiathèque de Sanary.
Recevoir six jolis masques colorés de la Lainière.
Faire une soupe, un soir. On trouve déjà des potimarrons au marché.
Aller à l’épicerie italienne et prendre un bon paquet d’amaretti pour les offrir à quelqu’un qui en raffole.

Commentaires

  • Les soupes, déjà faites deux depuis une semaine.... comme une envie....
    Bonne journée

  • Je profite encore des légumes et fruits d'été, mais la semaine dernière avec ta bouillabaisse du pauvre, tu m'as donné envie de faire la mienne aux sardines en boite; ça a un air de vacances à la mer....

  • Ah, les épiceries italiennes qui, tout au long de l'année,
    continuent à nous fournir les ingrédients de notre
    "dolce vita" quotidienne !

    Belle journée, Marie, vous qui pratiquez si bien
    l'art de l'adoucissement !

  • Toutes les gourmandises et les saveurs de l'Italie ! et déjà des mets d'automne... le temps passe... belle journée à toi.

  • Moi j'écoute attentivement le vent. Son bruit est si différents qu'il souffle dans un arbre ou un autre...

  • Je rêve chaque fois que tu parles d'écouter le vent dans les arbres de la forêt, j'aurai adoré aussi, je n'ai pas encore fait de soupes, mais je pense que cela viendra assez vite, il a fait frais durant quelques jours le soir...
    Belle journée

  • Tu me donnes envie avec ton épicerie italienne ! Je suis aussi dans la layette c'est tellement agréable à tricoter mais ma belle-fille a peur des boutons elle ne veut que des pressions, alors je suis très frustrée moi qui les adore !! Belle journée

  • La soupe aussi a fait son grand retour ici aussi!
    l’Épicerie italienne est toujours une belle occasion de (se) faire plaisir

  • Quelle superbe moisson. La soupe est bientôt de retour aussi chez nous et comme je regrette les petites épiceries. Je dois me contenter des supermarchés.
    Douce fin de journée

  • Aller acheter des livres à la librairie Kléber à Strasbourg (Pessoa - Le Gardeur de Troupeaux; Francis Ponge - Le Parti pris des choses; le cahier de L'Herne consacré à Pierre Michon; un nouveau Etgar Keret que j'adore pour son jumour corrosif: "Incident au fond de la galaxie"; un écrivain américain méconnu en France: Chris Offutt - "Nuits appalaches"; le premier texte de Sam Beckett - "Premier Amour"; "Natura morta" de Josef Winkler et enfin un somptueux "Dernier tableau" de Bernard Chambaz au Seuil. Puis, faire une folie, rue des Juifs, chez Tadzio, se payer une somptueuse robe noire parce que, cadeau, elle est à 50%, du coup, dans la foulée, on sort de la boutique avec deux écharpes, une grise argentée, l'autre rose en soie et pour finir on va boire un Spritzzz avec une copine au soleil. Elle est pas belle, la vie???

  • J'aime tes bonheurs du jours, ils sentent bon la paix et le partage. Une soupe de potimarron pour les soirs qui se rafraîchissent, quel régal.

Écrire un commentaire

Optionnel