Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson italienne. 1.


Marcher dans le silence de l’eremo delle carceri puis prendre un sentier dans les bois et le suivre un bon moment jusqu’à ce qu’une souche d’arbre permette de s’asseoir et de rester sans bouger, sans parler, sans même penser, sous une petite pluie fine qui sautille sur les feuilles des arbres et rebondit sur les bords du chapeau.

En redescendant vers Assise, alors que le soleil réapparaît, mettre son pas à l’amble des chants des oiseaux : quand ils chantent, marcher ; quand ils s’arrêtent, s’arrêter. Rire.


Commentaires

  • Scène franciscaine, chère Marie !
    Quelle pureté dans le rapport à nos "frères les oiseaux" !

    Ici, la pluie fine de l'Ombrie enveloppe nos journées :
    nous attendons tous le grand soleil...sans la canicule !

  • Merci, chère Fiorenza. Autour d'Assise, la nature est si belle et si pourvoyeuse de chants d'oiseaux ! Et la présence de François met devant l'urgence de la simplicité.

  • Écouter et bouger en suivant la musique de la nature, comme une danse lente, harmonieuse, Quand et pourquoi les oiseaux arrêtent-ils de chanter ? Pour moi c'est un mystère...comme les cigales d'ailleurs.

  • Peut-être s'arrêtent-ils pour jouer aussi ?

  • Indispensable nature, oui. Tout autour d'Assise, elle est préservée. L'Ombrie est une des plus belles régions d'Italie.

  • cela fait un petit bout de temps que je ne vais plus tôt le matin vivre cette expérience complice des oiseaux ... ça reviendra t'entendre (ou te lire) me remet l'eau à la bouche
    amitié .

  • Je te le souhaite ardemment. François d'Assise avait déjà bien perçu l'importance de la nature pour aller à l'essentiel.

  • Un petit bout de bonheur. Que j'aimerais pouvoir m'assoir sans avoir la tête pleine de pensées, sans penser à hier en me disant, tu aurais du faire ainsi,.... pourquoi ? juste vivre le moment présent. C'est si agréable de vous lire.

  • Merci beaucoup. C'est un long apprentissage avec de nombreux retours en arrière. Mais il faut persévérer, avec confiance.

  • Quelle chance d'être à Assise, même sous la pluie, j'ai adoré mon séjour là-bas c'est si paisible !
    Bonne journée

  • Effectivement, un lieu paisible. Cette année, du monde mais pas trop. Et surtout cette paix qui se diffuse à chaque instant.

  • Oui, tout à fait ! Un lieu de pèlerinage pour moi.

  • Elle m'est indispensable, et je pense que pour vous aussi. St François d'Assise était proche des arbres, des oiseaux, de tous les animaux. Mère Nature.

  • Merci beaucoup ! Un séjour très ressourçant.

  • en vous lisant je pense au petit livre de François Cheng sur Saint François
    j'aime ce nom de lieu même sans bien connaitre l'italien il me réjouit

  • Cette référence m'honore... J'ai lu en son temps ce livre de François Cheng. Il a d'ailleurs choisi ce prénom français en hommage à St François...

  • Un chiffre qui annonce une suite tout aussi généreuse et bienfaisante...
    Lorsque j'étais dans le sud, le jardinet résonnait des chants mêlés de la fauvette à tête noire, des tourterelles turques et du coucou. C'était devenu une routine. A présent je réalise à quel point c'était une exception.

  • A Assise, on est encore plus au sud... L'Ombrie est une région magnifique où la nature est généreuse en chants d'oiseaux. Pendant que je vous écris, ici, les oiseaux chantent et les tourterelles roucoulent. Je vous envoie virtuellement leur doux accompagnement.

  • Quel saint moment tu nous partages. Quand le pape a annoncé le choix du prénom François, je fus dans une grande joie. Bises

  • Un saint qui compte énormément pour moi. Il m'accompagne au quotidien. Je vois aussi qu'il inspire le pape François dans ses décisions parfois difficiles.

  • Vivre au diapason de la nature, à l'unisson et en communion avec elle est un apprentissage quodidien qui n'apporte que bonheur et quiétude. Hélas, cette philosophie n'est pas donnée à tout le monde.

  • C'est un long apprentissage, cela aussi. Comprendre où est l'essentiel. La nature ombrienne, autour d'Assise, aide à apprendre à distinguer l'accessoire et à se recentrer. Elle a aidé aussi St François qui était proche des oiseaux, des arbres et tout autant des personnes.

  • J'adore Assise; j'y étais en mai. Personne............Là -bas, oui, c'est la Paix.

  • Très peu de monde cette année, oui. C'est un lieu qui ne change pas et où il est bon de se ressourcer durant plusieurs jours.

  • Merci beaucoup ! Il ne reste plus qu'à aller s'asseoir quelque part dans les bois !

  • Alors là ! S'asseoir sur une souche d'arbre, dans la campagne près d'Assise ... où plane le souvenir de St François, c'est vraiment une riche moisson italienne (surtout avec un peu de pluie! c'est si rare, là-bas...) Quelles jolies vacances cela a dû être !

  • Ce furent plusieurs jours exceptionnels, et je mesure ma chance. J'aime Assise où je reçois beaucoup.

  • Je me souviens vaguement de la légende du loup de Gubbio ... Je devrais revoir de quoi il s'agit plus précisément. C'est évidemment en y pensant (pas au loup) que mes parents m'ont donné mon second prénom, Françoise.

  • Merci d'évoquer si bien ces moments parfaits, cet endroit où mettre ses pas est une méditation.

  • Merci. On ne peut aller à Assise sans se poser et se remettre dans son axe.

  • Ouah ! Merveilleux moment que tu nous décris, là, moment d'autant plus merveilleux que tu me rappelles un si lointain souvenir, si beau, si émouvant, où je suis moi-même montée aux Carceri, quand j'avais 16 ans à peine, et m'étais fait une ampoule avec mon tennis enfilé sans chaussettes, et m'émerveillais des oliviers, les premiers que je voyais de ma vie et dont je me suis empressée de faire le dessin en détail au crayon de papier par la suite... A Assise, après avoir admiré les fresques de Giotto j'avais chanté dans la basilique avec le groupe de choristes qui me conduisait.... Quel merveilleux pélerinage !

  • Merci d'avoir partagé ce beau souvenir. Assise est un lieu qui marque, quelles que soient les croyances.

  • Le mot "paix" est bien celui qui convient.

  • L'Italie faisant partie des pays que je préfère, tu me donnes l'envie d'y refaire une vadrouille.
    Merci pour ce moment partagé dans la nature Italisenne.
    Bonne journée

  • Si c'est possible, alors, il ne faut pas hésiter à y aller ! L'Ombrie est une région particulièrement belle et Assise, une ville tellement exceptionnelle. Je te souhaite la réalisation de ce projet.

  • Assis sans bouger sans un but précis n'est pas facile ce corps humain a toujours quelque chose , un crac de brindille un insecte qui parcourt la jungle de tes cheveux , si tu arrives à faire le vide tu es forte .Assis sur ma chaise trépied ouvert et boîtier fixé prêt à coucher le sujet dans une carte mémoire je peut rester de heures sans bouger , le sujet passe et s'habitue à cette présence et prend confiance jusqu'à venir se poser pas loin de moi , les gestes doivent être millimétrés le clic inquiète , personne ne bouge .De l'ITALIE j'ai lu une bd de Don Bosco et une de st François d'Assise , et ce cher Léonard qui a oeuvré en son temps en région centre Puis e pericoloso sporgersi vu dans les trains de voyageurs au siècle dernier

  • Merci. Je ne pense pas être forte. Sincèrement, je ne le crois pas. Bien au contraire. Tellement faible que j'ai régulièrement besoin de me ressourcer pour continuer mon chemin. Le silence, la nature et la tranquillité sont essentielles dans ce monde chaotique où il est exigé d'être en permanence productif.

  • Effectivement ! Je mesure ma chance d'avoir pu vivre ce moment-là qui n'a rien d'héroïque ni d'exceptionnel.

Écrire un commentaire

Optionnel