Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La question du lundi. Apprendre de nouveaux mots.

En lisant la biographie de John Muir par Alexis Jenni, on a appris trois mots :
- Chaparral (p. 16) : Maquis formé par des buissons et des arbustes que l’on trouve en Californie et au Mexique en climat méditerranéen.
- dilacérer (p. 114) : Mettre en pièces (terme qui semble plus fort que lacérer, utilisé plutôt dans le sens de déchirure voire de déchiquetage)
- théodolite (p. 146) : Instrument d’optique utilisé par les géomètres pour mesurer les angles.


D’où la question du lundi : Et vous, quels sont les mots nouveaux que vous avez appris dernièrement ?

Commentaires

  • Une cliente a utilisé « sapiteur ». Le mot désigne un sachant sur un sujet spécifique. Et puis les clients chimistes utilisent des sorbonnes !

  • Sapiteur.... Je l'apprends. Merci !

  • Il a particulièrement attiré mon attention, et il se trouve que je le dois moi aussi à la lecture d'Alexis Jenni (dans "La beauté dure toujours") : il s'agit du mot "égregore". Qui désigne, sachez-le, une sorte d'émanation concrète (du type golem) d'un inconscient collectif.
    Bonne journée, Marie.

  • Merci de m'apprendre ce mot que je ne connaissais pas. Egregore... Il me semble qu'Alexis Jenni a un vocabulaire particulièrement riche. C'était le premier livre de cet auteur que je lisais.

  • Bonne question, j'en apprends souvent mais j'en oublie les trois quarts!!!
    Je me souviens quand même de Euphorbe , cette plante des dunes.
    Bon lundi Marie.

  • J'aime d'ailleurs beaucoup cette plante, l'euphorbe. Et quelle sonorité !

  • J'en trouve mais je ne les retiens pas. Je consulte souvent mon téléphone pour chercher la définition surtout des plantes et des animaux que je ne connais pas. Je vais attendre la sortie de ce livre en poche.

  • De même pour moi. Je ne suis pas sûre de me souvenir de théodolite, par exemple, qui est un mot très technique. Il est fort possible que je n'ai jamais à la placer dans une conversation....

  • Pour que je retienne les mots nouveaux il faut que je les vois, les écrive ou les utilise au moins trois fois car sinon je ne les retiens pas. Par contre je connaissais le mot théodolite, il ne sert pas qu'aux géomètres, il est bien utile aussi aux géologues ou lors de fouilles archéologiques, d'ailleurs je sais m'en servir ! Je connaissais aussi dilacérer...par contre ton premier mot "chaparral" je n'en avais jamais entendu parler et je sais par avance que je ne m'en souviendrai jamais car ma mémoire est sélective, je sais que je n'aurai pas l'occasion d'aller au Mexique ni de voir un jour cette sorte de maquis, alors du coup, je l'oublierai dès cette page refermée :) Bonne semaine

  • Ces mots nouveaux, c'est vrai, on ne peut pas tous les retenir parce qu'on ne les utilise pas dans le langage courant. En ce qui me concerne, théodolite reste très abstrait. Par contre, j'habite le pays du maquis, donc chaparral, je m'en souviendrai, c'est certain.

  • J'aime tous ces mots inconnus, ils m'inspirent et me font rêver...
    activité agréable entre toutes, et voici la pendeloque que j'ajoute
    à votre lustre :
    Je connaissais le brocarT, soierie richement brodée d'or ou d'argent
    mais, tout récemment, j'ai appris l'existence du brocarD,
    mâle de la chevrette d'où le mot brocarder !

    Restons pacifiques en ce début de semaine et contentons-nous
    d'admirer l'élégance des chevreuils !

  • Alors là, merci, un grand merci, d'attirer mon attention sur le brocarT (tissu) que je crois bien avoir toujours écrit brocarD. Comme quoi, il n'y aucune raison de cesser de progresser en orthographe !

  • Si je connais ce mot, ce n'est pas le cas du poème de Thomas Vinau.

  • Avec mes lectures nature, je connaissais chaparral. Comme ça, à froid, je ne vois pas de mot nouveau, mais il y en a eu, il y en aura.
    J'avoue avoir abandonné le livre de jenni, pour une raison simple : je venais de lire le livre de Muir dont jenni s'est inspiré, et j'avais l'impression de connaître; Avec Muir, j'avais la saveur directe, même si je reconnais que Jenni a fait un bon travail pour faire connaître muir.

  • C'est effectivement un bon travail pour faire connaître en France John Muir. Hélas, ses mémoires ne sont pas disponibles dans mes deux médiathèques...

  • Encore faut-il les retenir. J'ai une mémoire de souris, malheureusement mais parfois il y en a qui me font de l'oeil
    Quand j'étais enfant j'avais inventé un mot: crochabuler qui voulait dire ne rien faire... Malheureusement l'académie française n'a pas voulu le reconnaître et pourtant il y avait une petite différence avec procrastiner.!!!

  • Bien sûr, je ne suis rien par rapport à l'Académie française, mais j'adopte ce "crochabuler" qui est bien évocateur du fait de ne rien faire, comme un vêtement accroché à une patère.

  • Et que signifie-t-il ? Un mot nouveau pour moi.

  • C'est une plante de jardin qui fleurit en automne, et je voudrais en planter, justement ;-)

  • Ce n'est pas un mot nouveau mais cette fois-ci, j'ai regardé sa signification, des gants à crispin. Se dit de gants auxquels on a cousu un revers au niveau du poignet, en peau, pour protéger le poignet lors de duels.
    Et c'est devenu une mode... dans les années 30-40.

  • Je ne connaissais pas. Crispin... Merci !

  • Un des derniers mots découverts, c'est "tenségrité"; dedans j'entends tension et intégrité. C'et un concept d'architecture, (par exemple on parle de tenségrité à propos des ponts suspendus, mais en même temps, il est métaphorique de ce qu'est l'homme, un difficile équilibre entre les tensions et la résistance.
    Bonne idée (comme toujours) ton article du jour!
    Bon début de semaine, Marie.

  • Et c'est en plus de son sens métaphorique un mot dont le son est superbe. Merci !

  • lu hier dans "le buveur de temps" de Philippe Delerm : octascope
    C'est une sorte de kaléidoscope, lentille à multiple facettes pour découvrir le monde environnant de la façon d'un oeil de mouche .
    Une jolie idée de cadeau pour ma petite fille !
    bon lundi et bonne semaine , Marie

  • Je ne connaissais pas. D'ailleurs, comment fait-on pour connaître ce mot et l'employer si facilement ? Cela m'épate toujours, cette richesse de vocabulaire. Un mot qui fait rêver, oui.

  • Ce matin même en lisant la présentation d'un livre qui se déroule en irlande : Un currag = petite barque traditionnelle, et 3 noms d'instruments de musiques Fiddle = violon, tintwistle = flute et bodhran = percussion , sorte de tambourin.
    Bonne journée !

  • Que ces mots sont jolis et effectivement très musicaux, très dansants ! Merci pour ce partage.

  • De biens jolis mots. Justement en lisant ArMen, j'ai appris des noms de vents bretons, le suroît - vent du sud ouest - et le noroît - vent du nord ouest, il y avait aussi muretin, petit mur bas en pierres sèches... Je note, je cherche le sens et malheureusement j'oublie, bouh !!! Douce journée à toi, à bientôt Marie. brigitte

  • On oublie tous ces mots nouveaux qui nous séduisent car en fait on ne les utilise pas quotidiennement. Je connaissais ces mots de vents bretons car j'aime les noms des vents. J'en ai toute une liste.

  • je fonctionne de la même façon, impossible d'avancer avec un mot non élucidé, là j'en connaissais deux de par mon métier je connais hélas dilacérer, et aussi grâce à une lecture Théodolite mais chapparal m'a agacé car j'étais certaine de l'avoir déjà croisé sauf que ma mémoire était aux oubliettes hélas, je crois que je l'avais croisé dans des livres magnifiques de James Galvin

  • Telle que je vous connais, vous êtes capable de relire James Galvin pour retrouver le mot !

  • Je ne me souviens pas du dernier mot que j’ai lu et découvert. Mais lorsque j’étais institutrice ( je préfère ce terme à prof d’école) j’ai eu un jeune directeur qui le lundi inscrivait 3 mots rares au tableau de la salle des maîtres, nous pouvions si l’envie nous prenait en chercher le sens et nous devions le placer, à bon escient, lors d’une réunion, un conseil des maîtres... j’aimais beaucoup ces défis et cela nous amusait. Je ne me souviens d’aucun de ces mots, mais j’ai gardé l’habitude de les noter lorsque j’en rencontre un, ainsi que leur définition dans un cahier de «  mots rares » . Bonne journée. MartineL

  • Nous c était notre inspecteur de circonscription qui emaillait ses circulaires administratives de jolis mots. Comme il souhaitait a la rentree, que nos vacances fussent "robotives" , dont je me souviens. C etait il y a plus de 40 ans. Cet inspecteur est devenu éminent linguiste, collectionneur de dictionnaires. Jean Pruvost.

  • Vacances "roboratives", ah ce correcteur !

  • Eh bien en voilà une idée magnifique ! Il est tellement important d'avoir un champ sémantique (pour reprendre une expression technique) large pour pouvoir s'exprimer précisément et comprendre, aussi, ce qu'on nous dit. Merci pour ce témoignage.

  • Je rencontre beaucoup de mots qui me sont totalement inconnus au cours de mes grilles de mots croisés ou fléchés, comme les deux ci-dessous.

    Caudataire : C'est celui qui soutient la traîne du pape, d'un cardinal, d'un évêque. C'était il y a très longtemps car aucun d'eux ne porte de traîne aujourd'hui !

    Cnémides : On pourrait penser à quelques dieux greco-romain, mais non, ce sont juste «les jambières des soldats grecs de l'Antiquité»

  • Cnémides, je connaissais. Caudataire, non. C'est merveilleux, n'est-ce pas, juste un mot pour une action particulière et rare...

  • mon dictionnaire n'est jamais loin pour comprendre le sens de tous ces mots savants employés dans les essais de savants philosophes ... ils sont si nombreux ...
    amitié .

  • Pour moi également, le dictionnaire est toujours tout près. Je le préfère à celui en ligne même s'il m'arrive aussi de chercher un mot sur internet.

  • Dans la croix hebdo, je trouve souvent de nouveaux mots. Ou des mots entendus souvent mais dont le sens n est pas encore tout à fait clair pour moi.
    Mes eleves avaient un sac à mots; ils y glissaient les nouveaux mots appris ou plutôt découverts par eux... en auto didactes. Les mots qui nous intéressent. Qui nous manquent.
    Plus on a de mots , moins on est agressifs dans nos échanges verbaux, paraît il.
    Notre première petite fille est une grosse lectrice. Pour Noël je vais lui préparer un beau calepin alphabétique pour ses nouveaux mots. Et du coup je vais m en préparer un egalement !
    Bonne semaine

  • Mais bien évidemment ! C'est très important d'avoir beaucoup de mots à sa disposition et cette petite fille a une chance unique d'être entourée de personnes soucieuses de son développement intellectuel. Il y a tant de mots, pour chaque situation, pour chaque nuance. C'est une telle merveille. Bravo de partager cet enthousiasme avec cette petite fille.

  • Toute petite mon père m'a inculqué d'apprendre au moins trois nouveaux mots tout les jours. J'avoue que je n'ai pas conservé ce rythme, mais je ne manque jamais d'enrichir mon vocabulaire. En revanche certains d'entre eux ont un peu de mal à "rentrer" ;-)
    Il faut dire qu'à présent, avec le net, c'est tellement simple et finalement n'importe où. Plus besoin d'un dictionnaire.
    Le dernier en date devait être rodomontade.
    Bonne journée

  • Belle idée que d'apprendre chaque jour trois nouveaux mots ! Rodomontade, je connais ce mot.
    En ce qui me concerne, même si j'utilise parfois internet pour trouver le sens d'un mot, je reste fidèle à mon dictionnaire papier qui m'accompagne depuis tant d'années. Le plus récent m'est finalement moins familier.

  • Sur un blog j'ai appris le nom d'un bel arbre le savonnier de Chine. Il porte de jolies gousses.
    Bises

  • Oh oui ! Il est magnifique ! On apprend toujours beaucoup quand on est curieux.

  • souvent, j'apprends à la lecture des blogs de nouveaux mots mais j'oublie très vite malheureusement

  • Comme nous tous, car les mots nouveaux ne s'utilisent pas systématiquement au quotidien. Je ne vois pas où placer facilement théodolite ou dilacérer.

  • Dans la croix hebdo, je trouve souvent de nouveaux mots. Ou des mots entendus souvent mais dont le sens n est pas encore tout à fait clair pour moi.
    Mes eleves avaient un sac à mots; ils y glissaient les nouveaux mots appris ou plutôt découverts par eux... en auto didactes. Les mots qui nous intéressent. Qui nous manquent.
    Plus on a de mots , moins on est agressifs dans nos échanges verbaux, paraît il.
    Notre première petite fille est une grosse lectrice. Pour Noël je vais lui préparer un beau calepin alphabétique pour ses nouveaux mots. Et du coup je vais m en préparer un egalement !
    Bonne semaine

  • c'est le mot ascèse que j'ai découvert dernièrement. J'apprécie aussi de découvrir des mots et chercher leur définition.
    Bon lundi.

  • Je connais le mot ascèse. Comme vous, j'aime apprendre de nouveaux mots. Les auteurs qui ont un vocabulaire aussi riche m'épatent.

  • Quand on fait des mots fléchés ou en grille on en trouve souvent... Notamment des termes techniques ou géographiques, comme "Arolle" (un pin des alpes), "anoure" (sans queue) ou "tussor (un tissu léger) . Mais le mot que je préfère, je l'ai trouvé dans un livre, et bizarrement il rime avec ton auteur : c'est "s'amuïr" (devenir muet)...

  • Merci de m'apprendre ce mot "s'amuir". Il est beau.

  • C'est normal. Moi aussi. Et tout le monde, je pense. Sauf si on peut les utiliser au jour le jour.

  • S'il est fort intéressant de découvrir de nouveaux mots, dont je vais toujours voir la définition pour essayer d'augmenter mon vocabulaire, j'avoue que, souvent, je ne m'en souviens pas ou peu ... faute de les utiliser peut-être ?
    Merci pour ces questions du lundi ....

  • Je pense, oui, qu'il faut les utiliser au quotidien. Je remarque que ces mots nouveaux qu'on trouve au cours d'une lecture sont des mots très recherchés, comme si l'auteur avait lui-même fait des recherches pour trouver le mot adéquat, qui est technique ou rare.

  • Avant hier aux vignes apn cliquait les simples .tiens une goutte ? le temps de ranger le boîtier et de courir à la cabane du vigneron j'étais complètement gainé de la tête aux pieds .Il existe des nouveaux mots ne pas les connaître n'est pas grave je peut en rencontrer un sur un texte et ne pas m'en souvenir de suite , Mon vocabulaire est axé sur la photo numérique et argentique , tout ce qui concerne la flore et faune sauvage et ce qui est cultivé , la vigne , la terre J'ai fait beaucoup de mots croisés force 3 et des mots fléchés

  • Je ne fais pas moi-même de mots croisés ni de mots fléchés. Le vocabulaire a aussi ses catégories techniques comme la photographie et là, c'est énorme tous les mots qui existent. D'ailleurs, on ne peut pas tout savoir, soyons rassurés ! Mais il est important d'avoir à sa disposition les mots dont on a besoin pour s'exprimer.

  • Il est vrai que les nouveaux mots ne me parlent pas énormément... je les lis, les écris et les oublie....le plus souvent ils ne me font pas rêver.... je les trouve le plus souvent surfait... jusqu'à ce qu'ils me rattrapent au gré de mes lectures et que là je les saisisse davantage... et apprenne à mieux les savourer..... la soronité par exemple..... le pendant féminin du sentiment de fraternité.
    un mot à la dure sonorité et qui pourtant est beau de par son sens !

    merci Marie pour l'originalité de ton billet.

    Douce journée.

  • Effectivement, quand je rencontre des mots assez rares et que je découvre dans un texte, je me demande pourquoi il a fallu à l'auteur les utiliser plutôt qu'un mot plus simple et plus compréhensif. Toutefois, j'aime apprendre de nouveaux mots, les découvrir ; moi, ils me font parfois rêver. Mais j'en oublie beaucoup car rares sont ceux qu'on peut utiliser dans la vie de tous les jours.

  • Pas un mot, mais une expression qui revient souvent dans les derniers livres que je lis en ce moment : "botter en touche" qui signifie éviter une discussion, remettre à plus tard. Jamais entendu auparavant et je me demande d'où ça vient...
    Pour les mots nouveaux, lorsque je les rencontre je suis généralement trop prise par le sujet que pour les noter et lorsque le livre est terminé...je les ai oubliés!:-)))

  • Je les note, les mots nouveaux quand je les rencontre ou du moins j'en cherche la signification. Je n'aime pas ne pas tout comprendre. Je connaissais l'expression "botter en touche".

  • Je n'ai pas appris de nouveaux mots dernièrement, mais avec les jeux d'écriture sur les blogs, on apprend de temps en temps des mots nouveaux. Bonne journée. Merci.

  • Oui, les jeux d'écriture ouvrent toujours de belles perspectives.

  • Nomophobie !! En lisant le journal hier soir, j'ai découvert ce mot.......C'est l'addiction au téléphone portable !!

  • Nomophobie.... Un grand merci. Je suis sûre que je vais l'utiliser !

  • Sous la plume de Dominique Fernandez, la "chrestomathie" (morceaux choisis). Bonne soirée, Marie.

  • Quel joli mot ! Et que signifie-t-il ?

  • Eh bien, pour compléter la parenthèse, voici la définition du TLF : "Anthologie didactique de textes choisis parmi des œuvres d'auteurs classiques".

  • C'est lors de mon voyage en Bosnie-Herzégovine, que j'ai découvert le mot "Bogomile" Mouvement chrétien hétérodoxe gnostique apparu en Bulgarie au IXème siècle.
    Bonne journée Bonheur du Jour !

Écrire un commentaire

Optionnel