Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Senteurs du jour.


Humide et sombre, la senteur de l’aube du nouvel automne.
Iodée, celle des algues très tôt le matin, quand elles manquent déjà aux vagues qui les ont laissées sur la grève. C’est la mer, le sel et le sable, avec un peu d’écume et de vent, tout cela ensemble.
Sucrée, celle du pittosporum qui s’annonce dès le début de l’allée.
Toute fraîche, celle de la bogue du marronnier qui vient juste de tomber et s’est ouverte pour laisser rouler le marron luisant.
Piquante, celle du poivrier quand en se courbant pour passer sous ses branches-lianes on en froisse un peu des feuilles.
Citronnée, celle du basilic qu’on caresse avant d’en couper quelques feuilles.

Commentaires

  • Tes mots me font penser à ce poème que j'aime bien:

    Automne
    Odeur des pluies de mon enfance
    Derniers soleils de la saison !
    A sept ans comme il faisait bon
    Après d'ennuyeuses vacances,
    Se retrouver dans sa maison !

    La vieille classe de mon père,
    Pleine de guêpes écrasées,
    Sentait l'encre, le bois, la craie
    Et ces merveilleuses poussières
    Amassées par tout un été.

    O temps charmant des brumes douces,
    Des gibiers, des longs vols d'oiseaux,
    Le vent souffle sous le préau,
    Mais je tiens entre paume et pouce
    Une rouge pomme à couteau.

    René-Guy Cadou

  • J'aimais beaucoup le faux poivrier que je croisais sur mon chemin quand je montais dans le vieux Hyères pour aller chercher ma voiture (impossible de la garer dans les ruelles étroites de chez moi.

  • Une balade matinale qui sent bon le sud et surtout les bords de mer...que de chez moi je ne sens pas. ici dans l'arrière-pays les petits matins ont l'odeur des vendanges, une odeur indescriptible pour ceux qui ne vivent pas au milieu des vignes...belle journée

  • Les parfums de l’automne comme celui des pommes
    cueillies en fin d’après-midi, des cèpes nés après l’averse,
    du gazon couvert de rosée, des boules d’hortensias
    au plus beau de leurs couleurs fanées, et venant de la mer
    toute proche, la senteur des rochers et de leur goëmon séché !

    En vacances (actives) loin de la vieille maison,
    j’imagine mon retour en fin de semaine et partage
    votre amour du riche automne, chère Marie !

  • Sans les senteur,s regarder de nouveau le documentaire sur la menthe, émission d'hier sur la 5.

    Mais mon odeur préférée est celle du foin coupé, ou même de l'herbe coupée. Et celle de la mer...

    Et j'en profite pour re-glisser le titre de du livre que je trouve le plus "sensuel" ; Noces à Tipasa d'Albert Camus. Où il parle très bien des odeurs.

    Bonne journée

  • Comme Jo- Elle, je le souviens de Noces, et je connais Tipasa..............
    J'aime certains parfums: celui du seringat, du chèvre- feuille, de la cuisine indienne, des bébés, des roses. Je ne fumais pas beaucoup mais un jour j'ai arrêté. et je me souviens de la redécouverte du "nez", des odeurs, des parfums................

  • https://www.france.tv/documentaires/voyages/2775887-la-verite-si-je-menthe.html

    Mais il faut s'inscrire avant...

  • senteurs d'automne, le jour courbe l'échine sous le poids des nuits plus longues. encore de belles après midi pour respirer le vivant de la nature

  • Odeurs d'automne... toute une poésie évoquée par la délicatesse des fragrances suaves des jardins. Une autre manière d'envisager l'automne ! Belle journée à toi.

  • aujourd'hui tu nous incites à sentir .. toutes les odeurs.. Ouvrir grandes ses narines et percevoir toutes les odeurs même celles moins sympa ... comme celles des voitures. Bises

  • Senteur de la journée sur le chemin de Chatillon , Stéphane venait de passer les disques et herses sur le terrain de culture Avec la petite pluie de la veille , sur le sol chaud une senteur se propagea à mon passage , persistante encore à mon retour de marche

  • Hier, dans un jardin public, j'ai été étonnée de marcher sur un tapis de marrons tombés à terre. Souvenirs d'enfance où nous les ramassions pour l'école qui les collectait, sans doute pour un laboratoire. L'automne est là ..

  • Les premières samares sont tombées sur la terrasse, 8° ce matin. Le changement de saison se ressent d'abord par des odeurs nouvelles, c'est vrai, tu évoques bien celles du Midi. Et aussi par la sensation du froid sur le visage quand on sort. On se rhabille.

Écrire un commentaire

Optionnel