Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ciel, aube, rose et bleu layettes, Turner, Matisse.


Hier matin, on aurait vraiment pu dire que l’aube était en train de naître car elle avait revêtu les couleurs qu’on dédie aux naissances : blanc cotonneux, rose et bleu layettes et un peu de ce jaune qu’aimait tant le peintre Turner. Le jour pointait par vaguelettes entre les bordures colorées de nuages en forme de pompons bien alignés. C’était l’heure ; il fallait bien se réveiller ! Alors tout ce petit monde, en prenant tout son temps, s’étira, s’ébroua : les nuages peu à peu s’effilochèrent et partirent à petits pas de l’autre côté de la colline au cas où il y resterait encore un peu d’aube à décorer et le ciel bleu, prenant sa place du jour, s’installa en attendant le soleil lumineux. Celui-ci ne tarda pas à sortir de son bain de mer, là-bas, au bout de l’horizon. Il était jaune. Matisse disait qu’on n’avait jamais assez de jaune.

Commentaires

  • Mais quel superbe texte marie, un délice de lecture ce matin si gris ici.
    Vite, le relire !
    Bon dimanche, un beso

  • quelle belle description du lever de soleil "chez nous", en Provence, j' admire les beaux lever et coucher de soleil mais je ne suis pas douée comme toi pour les décrire. Merci

  • Très beau récit, j'aime.
    Merci pour ce moment partagé.
    Passe une douce journée.

  • Superbe réveil pour nous qui sommes encore
    dans le bleu grisé du matin !
    Notre palette va-t-elle s’enrichir de vos couleurs ?

    Bon dimanche, chère Marie, votre proximité
    avec les nuages le rendra céleste !

  • Waouh qu’il est beau ce lever du soleil !!!! Merci Marie. Bon dimanche.

  • Les levers et couchers de soleil sont mes péchés mignons en photo.
    La veille de mon déménagements de Hyères en 2012, assez nostalgique, je m'étais levée avant l'aube et j'étais allée à l'Almanarre pour voir le lever de soleil sur les marais. Ce fut magnifique et... J'ai la photo accrochée chez moi.

  • Un beau moment joliment évoqué . Merci pour ces belle couleurs , Ici, le ciel fait grise mine!
    Belle journée!

  • Comme dans un conte pour enfants, ce joli petit monde t'annonce une bien belle journée.
    Ici point de Matisse ni de Turner, mais un beau Caillebotte et sa valse des parapluies.

  • ici le ciel est gris, gris ...pas de couleurs ni de lumière pour en érafler l'uniformité . Alors, merci , Marie, de l'égayer de vos mots qui me transportent au bord de la Méditerranée et des couleurs de ce si tendre lever du jour.
    Bon dimanche

  • C'est si joliment écrit, merci j'ai envie de me projeter dans ce tableau, ici la grisaille l'emporte sur le jaune
    Bon dimanche

  • Vos pages du ciel m'émerveillent toujours avec cette poésie présente dans chaque mot.. Merci

  • Grâce a ta poésie, j'ai assisté au lever d'Apollon, en rose, bleu et or, un régal !
    Bon dimanche

  • Vous , les sudistes , êtes bénis des dieux! Matisse a raison : on a besoin de jaune , de bleu layette, de rose tendre , nous .les damnés de l'Est où il fait gris et humide ! A nous le coin du feu, cela a aussi son charme : " le beau du corbeau, c'est sa corbeaude ", disait, je crois Voltaire !
    Beau dimanche à vous !

  • Une vraie gourmandise colorée comme une palette, comme un joli ciel.... Quel régal !
    merci Marie.
    Douce soirée.

  • C'est bien vrai que même en Provence on n'a jamais assez de jaune :) pourtant nous voyons très souvent le soleil et nous savons être raisonnables car il n'est pas là, car la nature a besoin de pluie :) Merci pour les jolis mots (la question du lundi est en pause ??) Belle journée

  • Images joliment énoncées d'une aube familière.
    Pour donner de la valeur au branle-bas silencieux du matin ensommeillé, du jaune au pinceau, ici et là. Le jaune, ça vaut de l'or.

  • Quelle belle évocation, je me sens portée par ton ciel et ce soleil après son bain de mer me fait goûter le sel de la vie. Merci Marie, la beauté du monde est là, douce journée à toi. brigitte

Écrire un commentaire

Optionnel