Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aube

  • Le matin.

    On ouvre les volets mais la nuit s’attarde en dizaines de points lumineux.
    Ainsi, la mer est argentée jusqu’au liseré du ciel d’aube qui passe du rose au bleu
    Mais, tenté par le gris, s’y laisse fondre aussi.
    Les maisons blanches aux toits de tuiles orange restent elles aussi silencieuses
    Jusqu’à ce que les cloches sonnent l’heure.
    On compte jusqu’à sept.
    Alors on peut faire tinter les bols sur la table, siffler la cafetière et couper le pain de maïs.



  • L’aube en juin.

    Les jours de juin sont longs. L’aube est si tôt : pour la voir, il faut se lever aux aurores. Mais alors, sur la corniche de Tamaris, c’est tellement beau.