Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les choses à leur place.


Il y a un voilier dans la rade claire, sous le beau soleil jaune de la fin de l’après-midi. Sa coque est bleue. Ses deux voiles blanches brillent comme du satin. Elles sont toutes gonflées par le vent, entraînant ainsi la chaloupe vers le large.
Au loin, le Coudon, toujours si beau, cet amer qui surplombe la mer, à jamais.
Le fort de l’Eguillette surveille les mouettes et les vaguelettes, en même temps que quelques nuages qui décorent le ciel et parfois se pourchassent. Il a fort à faire.
Les pins maritimes sont tranquilles et les mimosas sont en fleurs.
Sur ce chemin du retour vers la maison, les choses sont à leur place.
La nuit tombera tout à l’heure. Le matin lui survivra. Il y a toujours des matins survivants.

Commentaires

  • très joli, ça met de bonne humeur pour ce nouveau jour. Ca me rappelle le début du "2e jour" de "Nous", ces pages qui m' ont tellement plu par leur poésie...'Nouveau matin égale premier matin". Bon matin, Marie

  • Merci beaucoup, chère Irène, de faire référence à Nous ! Je suis très sensible à cette remarque. J'aime les matins, oui. Il donne de l'énergie car, envers et contre tout, ils reviennent toujours.
    Bon week end.

  • Merci pour votre gentille remarque.
    Bon week end !

  • Je me retrouve, avec votre texte, à Hyères ou environs, en balade. Le Coudon me servait de point de repère. Avec lui, je savais que je n'étais pas perdue, le nord était bien au nord et la mer était là-bas, vers le sud.

  • Je l'ai en permanence sous les yeux, il est mon repère depuis des années.
    Bon courage pour pelleter la neige devant chez vous.
    Et bon week end.

  • Quelle belle lecture, paisible et poétique ce matin !
    Merci, tant de mercis.

  • Merci. Merci. Merci.
    Bon week end.

  • Oui c'est rassurant quand chaque chose est à sa place... Merci pour ce joli texte poétique.

  • Cela aide quand la vie n'est pas toujours simple et que ce qu'on croyait en place ne l'est finalement pas.
    Bon week end.

  • Des choses à leur place est ce forcément rassurant ? N a t on pas parfois envie de tout bousculer, de recommencer autre chose ?
    Bonne journée

  • Oui, effectivement, parfois on a envie de tout bousculer. Mais j'ai besoin de cette stabilité que me donnent les choses qui sont autour de moi quand je rentre d'avoir accompagné une famille dans le deuil.
    Bon week end. A très bientôt.

  • Merci d'être venue ici lire ce petit texte !
    Bon week end.

  • Merci pour ce gentil compliment, pour être venue le lire, pour avoir laissé un commentaire.
    Bon week end.

  • On a besoin de ces repères.
    Bon week end.

  • Merci pour ce très joli texte qui n'a pas besoin de photos car il représente un superbe tableau.
    Belle journée

  • Merci, chère Denise, d'aimer ce texte et de l'apprécier ainsi.
    Bon week end.

  • La tourmente est parfois proche alors il nous appartient d'acquérir en nous et autour de nous cette stabilité indispensable.
    Bon week end.

  • Qui enchante et qui porte.
    Comment allez-vous ? Lisez-vous un peu ?
    Bon week end.

  • Comme c'est gentil !
    Bon week end.

  • Tu as raison, la permanence des paysages peut rassurer en des temps troublés.
    Belle fin de semaine Marie et Merci pour cette fenêtre ouverte sur cette belle méditerranée !

  • Je mesure chaque jour ma chance d'habiter près de la mer et d'écrire des livres. Dans ce monde instable, dans ces vies bousculées, le besoin de stabilité est fondamental.
    Bon week end.

  • Par chez vous aussi, ces paysages superbes et stables, ces matins qui reviennent, ces montagnes immuables, cela aide à vivre.
    Bon week end.

  • Toutes les choses sont à leur place, la LUMIÈRE peut en témoigner, qu'est-ce qu'elle est belle aujourd'hui !!! Douce après-midi Marie, à bientôt. brigitte

  • Oui, en ce moment, nous sommes gâtés.
    Bon week end. Il fera beau.

  • Toute chose est à sa place, et c'est bien.
    Merci Marie du Bonheur de ce jour.
    Amicalement.

  • Que nous ayons au moins dans nos vies ces parcelles de stabilité qui nous aident à affronter le monde.
    Bon week end.

  • J’aime infiniment les repères de nos vies ;
    c’est une chance de pouvoir les contempler,
    ils nous rassurent comme une vieille maison
    que l’on retrouve après une longue absence…

    « Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage … »
    murmurait le poète, toujours sa mélopée résonnera
    dans nos cœurs avides de sérénité !

  • Ah ! ce poème de Du Bellay : je l'aime aussi !
    Bon week end.

  • Merci pour ce billet, et merci aux commentatrices. Vous me faites du bien.

  • Alors c'est bien.
    Bon week end.

  • Oui, les choses sont à leur place ........lorsque l'homme n'y met pas le désordre!
    J'aime ceci "La nuit tombera tout à l’heure. Le matin lui survivra. Il y a toujours des matins survivants." jusqu'à notre dernière heure.......(vulnerant omnes, ultima necat)
    après, sans nous, c'est vrai, ça continue!

  • j' adhère !

  • Que peut-on faire contre le désordre du monde, sinon y opposer notre propre stabilité ? Elle est petite, elle est fragile, mais elle est.
    Bon week end.

  • la poésie d'un jour comme un autre ... un moment de bonheur , ordinaire ? précieux . Merci de ce partage bienfaisant , chère Marie .

  • Le précieux de l'ordinaire, son immensité, son éternité.
    Bon week end.

  • Les mimosas sont en fleur. C'est ce que je retiens. Avant première d'un printemps à venir. Bises

  • Hier, j'ai contemplé un mimosa. Un bon moment.
    Bon week end.

  • Ha, j'y étais en te lisant, quelle merveille ! Grande lumière ce matin et les choses sont à leur place (j'ai enlevé les décorations de Noël). Bonne journée, Marie.

  • Je suis contente qu'il y ait de la lumière chez toi aussi. En ce janvier froid mais lumineux, la Rade est magnifique.
    Bon week end.

  • Tout est en place. La lune traversera la nuit, le soleil grimpera sur les toits et un jour nouveau surgira. Vivons le du mieux possible !

  • Au moins cela, rien qu'un peu. Un fragment de stabilité face au monde.
    Bon week end.

Écrire un commentaire

Optionnel