Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Relire d’anciens Bonheurs du Jour : La transparence du matin.


12 octobre 2018.
Dans son livre magnifique, Nourrir sa vie, François Jullien emploie une expression marquante : arriver à la « transparence du matin » (page 20, Points Essais).
Qu’est-ce que la transparence du matin ? On est resté page 20 pendant plusieurs semaines. S’agit-il d’un matin d’été, ou d’hiver, ou de printemps ou d’automne ? Y a-t-il des matins plus transparents que d’autres ? Peut-être... Certains d’entre eux ont pu être des repères. On prendra l’exemple de celui d’un jour d’août, au sommet du Lachens. Près de rochers bordés de lavande. L’air était léger. Sa pureté palpable, jusqu’à rendre le ciel tout enveloppant. Il était aisé d’être en cohérence avec son élan vital.
Ici, il a fallu plusieurs dizaines d’années pour se diriger vers cette transparence car le "délestage" (le mot est aussi de François Jullien) a été bien plus long qu’on ne pensait, d’autant que des imprévus multiples ont fait naître des ralentissements voire, parfois, des bouchons. Il ne faut pas leur en vouloir, à ces imprévus : ils ont aussi apporté leur pierre à l’édifice.
On est assez proche maintenant, de cette transparence. On en est à une sorte de simplicité qui n’est pas encore pleine mais on vit sans fard, sans agitation, sans faire-valoir ; on ne se sent ni en retard, ni en avance, ni débordée ni débordante.
Le chemin se poursuit.

Commentaires

  • merci

    j' aime particulièrement "il ne faut pas en vouloir à ces imprévus" car "ils ont apporté leur pierre à l' édifice"

    oui, c' est comme cela qu'on "avance"

    bonne journée à toi, Marie, et aux lecteurs de ce blog, bon week-end et continuons d' avancer en nous nourrissant les uns des autres

  • ♥♥♥

  • J'aime votre dernier paragraphe, Irène

  • Bonjour, chère Irène, et merci pour ce commentaire. Les imprévus, nul ne peut y échapper. Il faut faire avec du mieux possible. Arriver à les porter pour continuer à avancer.
    Bon mercredi.

  • ah ah ah ça fait écho à mon commentaire très trop rapide de ce jour
    je suis en plein dedans !
    hier plein !
    mais ça va je le prends bien :) (hum hum si si juste un peu fatiguée mais ça ira mieux ds la journée au fur et à mesure de l'avancement )

    ou demain !

  • Curieuse impression…quatre ans plus tard !

    Nous vous sentons tellement plus sereine, chère Marie,
    ou est-ce nous qui avons aussi progressé ?
    Votre route semble s’élargir, nous tâchons de faire de même !

    Beau samedi de novembre, les arbres sont si beaux
    lorsque l’air est transparent !

  • Bonjour, chère Fiorenza, et merci pour ce commentaire; Certainement plus apaisée, oui ; mais vous aussi, certainement, car chacun suit son chemin de vie, malgré les embûches. Porter la vie, cela s'apprend et se pratique jusqu'à la fin.
    Bon mercredi ! Si le ciel a des nuages, faites nous part de leurs formes !

  • ce texte est très" profond" , très" fort .".. on (re)sent les épreuves, les doutes, les renoncements,les difficultés ...
    mais au final tu as pu atteindre cette "transparence" et regarder le chemin parcouru
    désormais c'est plus clair pour toi
    plus apaisé
    apaisant pour les autres car donnant de l'espoir pour
    merci de ce partage de ce texte que je n'avais pas lu
    bon weekend "léger" serein apaisé

  • oui, apaisée et apaisante, merci à toi, Marie, et merci à Barbara de le souligner

  • Merci pour ce partage, Barbara !!

  • merci à toutes les 2

  • Bonjour, chère Barbara, et merci pour ce commentaire. L'apaisement s'acquiert tout au long de la vie et, comme tout, il doit être partagé pour se vivifier.
    Bon mercredi.

  • ♥♥

  • La nature permet un apaisement à nul autre pareil. On laisse de côté les soucis et on retrouve comme une source primitive en nous mais cela ne doit pas nous faire oublier que la vie est toute autre aussi et qu'il faut apprendre à relier les deux mondes de manière harmonieuse, malgré les "imprévus".

  • Bonjour, chère Chêne vert, et merci pour ce commentaire. Oui, c'est tout à fait cela. Personne ne peut vivre dans une bulle, dans un monde de "bisounours" : la réalité est parfois lourde mais elle est vie.
    Bon mercredi.

  • j'aime tous ces "imprévus" qui stimulent "ma" vie, je développe alors une énergie sans pareille qui me donne une "utilité" indispensable à mes raisons d'"être" ...
    j'aime tous les matins ... un renouveau de vie ...
    amitié .

  • Bonjour, chère Marie-Claude, et merci pour ce commentaire. Je vois bien là ton énergie et ta confiance, ta belle confiance, en toute vie.
    Bon mercredi.

  • La transparence du jour. Pas ce matin où il est opaque, presque figé. Le prendre comme ça aussi.
    Merci de nous remettre ce bonheur du jour. Bises

  • Bonjour, chère Andrée, et merci pour ce commentaire. Tous les matins, les gris, les transparents, les roses, les bleus, les mouillés, les sombres, sont porteurs de vie.
    Bon mercredi.

  • Je crois - vu mon âge et le poids du lest que je traîne - que je n'arriverai jamais à cette transparence.!
    Belle journée!

  • il faut toujours garder espoir, Zoé

  • Bonjour, chère Zoé, et merci pour ce commentaire. S'alléger ne veut pas dire oublier, ni faire comme si rien ne s'était passé. C'est l'intégrer en soi, d'une certaine façon.
    Bon mercredi.

  • Bonjour Marie,
    Spontanément, j'ai cherché sur le Net des informations sur le livre de François Jullien et j'ai l'impression qu'il est difficile à décrypter. Je me trompe peut-être... Une chose est sûre pourtant : ce billet relatif à la "transparence du matin" est clair et tout à fait compréhensible. Merci beaucoup !
    Gros bisous et belle fin de semaine à toi.

  • Bonjour, chère Pahi, et merci pour ce commentaire. Le livre de François Jullien ne se lit pas facilement, effectivement. Mais il est très enrichissant.
    Bon mercredi.

  • La transparence, j'y pense parfois, à défaut d'en rêver. Mais la réalité, pas toujours, et pas forcément destructrice, me ramène à la réalité.
    Mais que j'aime les matins !

  • Bonjour, chère Triskell, et merci pour ce commentaire. Mais ce n'est pas un rêve, c'est une réalité que de dépasser l'obscurité, un beau jour.
    Bon mercredi.

  • Mes valises sont bien lourdes et je ne pense pas pouvoir me délester un jour de ce poids mais merci pour cette belle note d'espérance

  • je te "dis" la même chose qu' à Zoé

  • Bonjour, chère Sedna, et merci pour ce commentaire. Les poids sont lourds parfois, si lourds qu'ils ne peuvent s'en aller : ils sont comme de gros cartons de déménagement qui encombrent la pièce et empêchent de passer. Alors, une seule solution : devenir assez fort pour les soulever, les porter là où ils doivent être et les ouvrir et les vider.
    Bon mercredi.

  • J'adore la transparence du matin...
    " Près de rochers bordés de lavande. L’air était léger. Sa pureté palpable, jusqu’à rendre le ciel tout enveloppant."
    On aimerait y être !
    Bonne journée

  • Bonjour, chère Livia, et merci pour ce commentaire. L'air d'été, en Provence, chargé de senteurs, ne peut que m'attirer !
    Bon mercredi.

  • Cela me rappelle les mots de Goethe, je crois "On peut faire quelque chose de beau avec les pierres qui ralentissent nos pas"...Les imprévus de chacun font que le chemin de chacun est différent.............Bon week-end à toi dans tes lectures, rencontres, occupations...

  • la phrase exacte de Goethe que je ne connaissais pas , j'ai cherché, donc merci beaucoup Anne :) est
    On peut aussi bâtir quelque chose de beau avec les pierres qui entravent le chemin
    y a aussi celle de Coluche ;)
    La vie mettra des pierres sur ta route. A toi de décider d'en faire des murs ou des ponts.

    pas trop de transparence aujourdhui pour moi
    mais je garde espoir pour demain
    demain sera un meilleur jour
    bon weekend à tous !

  • Oui...Je plussoie, Anne...

  • Bonjour, chère Anne, et merci pour ce commentaire. Elle est très belle, cette citation de Goethe. Et je la trouve vraie : plusieurs fois, j'ai écrit ici des textes incitant à faire face aux épreuves ou à s'appuyer sur les difficultés, parce qu'il faut avancer, c'est cela qu'il faut faire.
    Bon mercredi.

  • .... Difficile d'ajouter d'autres réflexions après ce message...Que de beauté. et de grandeur intérieure se dégagent de vos paroles, Marie... J'admire profondément ce style lumineux, limpide. Ce n'est pas a la portée de tout le monde. Comment exprimer l'essentiel avec si peu de mots sans se perdre ?? Moi je n'y arrive pas, :))
    La transparence ... Cela peut paraître bizarre, mais pour moi, c'est un matin de brouillard, un temps voilé, silhouettes incertaines, et ce silence ouaté où même les oiseaux hésitent à se lancer... Bonne soirée à vous ainsi qu'aux fidèles !

  • Bonjour, chère Nastagio, et merci pour ce commentaire. Vous n'y arrivez pas, du moins pas encore : chacun a son chemin de vie, chacun a son rythme. Il faut faire avec cela aussi.
    Bon mercredi.

  • Ce chemin vers le vivre simple et "à temps" est un peu le chemin des vies longues. Une vie faite oui, d'imprévus, d'accidents qui souvent nous enrichissent. Un chemin, souvent plein de rires aussi qui allègent. J'aime le mot "s'alléger". Il y a bien quelqu'un donc j'aimerais m'alléger, un jour peut-être ...:-))
    Tu es en chemin vers un état mérité, sûrement, et enviable. Un beso

  • Bonjour, chère Colo, et merci pour ce commentaire. S'alléger, le chemin de toute une vie, en fait. Et on peut se renforcer pour pouvoir porter beaucoup de poids sans que cela soit ... pesant.
    Bon mercredi.

  • Un cheminement intérieur est donc nécessaire pour qui veut un jour ressentir cette transparence du matin, bien énigmatique mais qui veut dire qu'on a pu se délester de tout ce qui obscurcissait nos sens, nous empêcher de voir la présent tel qu'il est sans porter aucun jugement, avec un regard plein de compassion et de tendresse pour le chemin parcouru qui est souvent semé d'embûches et d'imprévus qui ont eu leur importance pour en arriver là. C'est une belle réflexion pour débuter la semaine. Merci pour ces mots...

  • Beau message... Merci à vous, Manou !

  • Bonjour, chère Manou, et merci pour ce commentaire. Je suis heureuse que cette note ait été inspirante pour toi.
    Bon mercredi !

  • Chacun traduit La transparence du matin suivant son ressenti. Pour ma part, je vois un matin d'été sans vent et sans nuages. Bonne semaine.

  • Bonjour, chère Elisabeth, et merci pour ce commentaire. Chaque a sa transparence, sa promesse et sa clarté.
    Bon mercredi.

  • Bonjour, chère Claudialucia, et merci pour ce commentaire, ainsi que pour ce compliment qui me touche. Bonne recherche de vos matins transparents ! Il y en a beaucoup, j'en suis certaine.
    Bon mercredi.

  • Sans nier l'avantage de « travailler sur soi », je ne suis pas persuadé qu'on puisse s'approcher avec le temps et la réflexion d'une meilleure « transparence du matin ». Les aléas qui nous traversent, leur absence veux-je dire, la déterminent mieux. Comme les instants de bonheur, elle surgit là, soudaine et inattendue, à 20 comme à 80 ans et le sage ou le mécréant la contempleront avec contentement. Encore faut-il, là je vous rejoins entièrement, apprendre à s'arrêter sur ces moments de cohérence avec soi.

  • Bonjour, cher Christw, et merci pour ce commentaire. Je suis touchée de votre visite et du temps que vous avez pris pour faire part de votre réflexion.
    Bon dimanche !

Écrire un commentaire

Optionnel