Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

moisson - Page 3

  • Moisson.

    Contempler une aubépine en fleurs.
    Apprendre par l’amie fleuriste que l’arbuste blanc admiré l’autre jour est du genêt.
    Apprendre à rabattre les mailles à trois aiguilles.
    Faire des shortbreads.
    Envoyer un livre à l’amie grande lectrice.
    Poster deux lettres.
    Apporter à Emmaüs un grand sac de vêtements tout propres et bien pliés car pourquoi garder ce qu’on ne porte pas ?
    Ramener à la maison une bouture de jasmin d’hiver préparée par l’amie dont le jardin surplombe la mer.
    Lire des poésies d’Andrée Chedid.
    Passer devant le Fort de l'Eiguillette alors que, pour une rare fois, le portail est ouvert. Pouvoir entrer et aller admirer la belle vue sur la rade de Toulon.
    Préparer les premières asperges de la saison.
    Commencer à voir le bout du tunnel.


  • Moisson

    Apprendre à une petite fille à jouer à la crapette et la voir passionnée, demandant à faire plusieurs parties.
    Régaler famille, amis et voisins de cookies aux flocons d’avoine et cranberries.
    Revenir du marché avec un beau bouquet de roses jaunes.
    Chiner de belles assiettes anciennes en faïence de Gien, qu’on prendra plaisir à utiliser au quotidien.
    Récupérer du joli tissu bleu gris qu’on va utiliser pour refaire le coussin de la radassière.
    Terminer la relecture de L’homme révolté, de Camus.
    Envoyer une carte d’anniversaire fleurie à quelqu’un pour maintenir un lien ténu.
    Mettre du papier journal de côté pour quand on pourra faire les vitres.
    Brosser les chats.
    Echanger du repassage contre le nettoyage des ordinateurs, l’installation d’antivirus, les mises à jour, etc.
    Prêter Puissance de la douceur, d’Anne Dufourmantelle.
    Laver le gros anorak qu’on a mis tout l’hiver avant de le ranger pour convaincre le printemps qu'il est bien temps d'arriver.