Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

moisson - Page 4

  • Moisson.

    Faire le point ; se dire que le plus dur est derrière soi et qu’il est fort possible qu’on aille vers du meilleur ; garder toutefois sa tranquillité d'esprit et, donc, ne rien attendre de précis.
    Lire quelques poésies de Hopkins.
    Nager.
    Ne pas faire les soldes.
    Préparer du pesto avec des graines de courge, du basilic frais, du persil frais, et de l’huile d’olive.
    Aider une amie tricoteuse à apprendre le point turc.
    Rester tranquille en écoutant de la musique dans le calme de l’après-midi l’été, volets fermés ; la pièce est pourtant claire car le soleil est fort.
    Ressortir le chapeau de paille.
    Admirer chaque matin les nouvelles fleurs offertes par l’ipomée.
    Faire l’inventaire des pelotes de laine.

  • Moisson.

    Faire de la confiture d’oranges douces pour bien marquer la fin de l’hiver et indiquer les destinataires des pots en les étiquetant.
    Planter de la menthe, du basilic, du persil et de la ciboulette.
    Admirer les tulipes mauves maintenant bien écloses.
    Garder dans le sac à dos le livre d’Hubert Reeves, J’ai vu une fleur sauvage.
    Pouvoir rester patiente car le bout du tunnel est encore loin, malgré tout.
    Planter un chèvrefeuille.
    Remarquer en passant en voiture la première glycine en fleurs. Au rond-point suivant faire demi-tour pour l’aller mieux admirer.
    Ecrire trois pages.
    Aller à la Médiathèque de Sanary rendre des livres et en emprunter d’autres glanés au rayon Botanique.