Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bonheur du jour quotidien

  • Le parfum du soleil.

    De bon matin, enlever les draps du lit et les laver.
    Laisser le lit s’aérer.
    Etendre les draps en les lissant bien du plat de la main : le linge bien rangé sur le fil ou sur l’étendoir est source de satisfaction. On a toujours entendu dire : linge bien étendu est à moitié repassé.
    Avant le déjeuner, tâter le tissu : encore trop cru par endroit.
    Déplier et replier pour que ce qui est moins sec soit sur le dessus.
    Tout laisser ainsi jusqu’après la sieste.
    Une fois les draps bien secs, refaire le lit.
    Quand la dernière cigale s’arrête de chanter et que la nuit est profonde, s’installer sur le lit pour lire. Tout autour de soi, on sent le parfum du soleil.

  • Moisson.

    Mettre un bel oignon d’amaryllis dans un des vases en verre.
    Au marché, ne pas résister à la coriandre embaumante et en prendre deux bouquets. L’un ira dans la soupe de légumes, l’autre dans un pesto.
    Aller à la fabrique de pâtes à La Seyne tout autant pour le plaisir de prendre des gnocchis que pour entendre le joli tintement de la clochette quand on ouvre la porte.
    Se régaler de riz au lait.
    Bien emballer le pull blanc dans un carton pour pouvoir le poster ce jour.
    Commencer une liseuse, tout au point mousse, tricotée avec des aiguilles n°15.
    Lire d’une traite Psychothérapie de Dieu, de Boris Cyrulnik.
    Ecrire cinq pages.
    Recevoir du courrier.
    Se dire qu’on va peut-être avoir la force de cirer au moins un meuble.
    Jubiler de voir le cactus de Noël commencer sa jolie floraison blanche.