Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les tilleuls et les abeilles

Un peu plus loin, pour aller au marché, on peut suivre une longue allée piétonne bordée de part et d’autres de gros tilleuls. Leurs houppiers sont larges et touffus et en cette période de pleine floraison, on est enveloppé dans ce parfum qui n’a pas d’âge et pour lequel on ne sait choisir quel adjectif afin de le décrire mieux que le parfum des tilleuls en fleurs. Un doux parfum. Un parfum fleuri. Toutefois, les abeilles qui sont là en si grand nombre qu’elles concurrencent les cigales et qu’on n’entend plus qu’elles, suggèrent un mot qui ne peut que leur convenir : un parfum mielleux. Les sommités fleuries sont à portée de mains. On ne fait que les effleurer. Il ne faudrait pas déranger les abeilles.

Commentaires

  • Tu décris parfaitement cet "enveloppement fleuri", tous nos sens aux aguets, comblés!

  • Le tilleul est hélas défleuri, mais oui, passer dessous et se sentir comme dans une tisane, c'est bizarre. Quant aux abeilles, elles travaillent dare dare, sans se préoccuper des humains.

  • Dans notre jardin, des insectes tombaient sur la table sous le tilleul tant ils semblaient ivres d odeur et de pollen....
    Bon WE sous le tilleul ou ailleurs

  • Comparables au parfum sucré du tilleul, les senteurs
    des grands châtaigniers emplissent également l'atmosphère !

    Avec les sureaux et les troènes, voilà le quatuor de nos abeilles
    dans le grand théâtre des parfums de l'été !

  • Pour moi, le tilleul c'est mon enfance. Avec une amie, on en cueillait dans la rue, on prenait quelques fleurs qu'on vendait, entourées de papier journal. Inutile de dire que seules quelques vieilles dames attendries nous en achetaient. Alors nous filions à la boulangerie d'à côté pour acheter bonbons et chewing-gum dont nous nous gavions.

  • L'odeur des fleurs de tilleul est une madeleine de Proust pour beaucoup... les abeilles ne s'y trompent pas.

  • C'est une allée que j'aurai plaisir à suivre, dans le parfum mielleux en compagnie des ouvrières infatigables.
    Belle journée

  • Se promener sous l'ombre des frondaisons...
    Respirer à pleins poumons l'air parfumé..

    Les abeilles travailleuses , butinent, comblées par un si doux environnement..

    Très jolie description d'un parfum d'été..
    Je te souhaite un bel après-midi,

  • Ces nombreuses abeilles sont réjouissantes, elles sont devenues plus rares en ville cette année.

  • J'ai la chance d'avoir un tilleul dans mon jardin , c'est un arbre merveilleux qui parfume et ombrage. Belle soirée!

  • Quel beau poème en prose ! Quelle belle réflexion !.... De plus, pour moi qui vis dans le Berry, "tout un monde lointain".... car on a froid , le ciel est perpétuellement couvert, et les odeurs comme les abeilles (qui sont pourtant nombreuses par ici) sont absentes. Étrange : mon amie Marlène (qui vit en Californie) évoque justement sur son blog aujourd'hui l'odeur du lilas ; ces odeurs qui nous comblent de plénitude et sont pourtant indéfinissables par les mots, et qui finalement sont la meilleure définition que l'on puisse donner pour la réalisation du Soi.... L'arbre qui embaume est réalisé.... Totalement réalisé, nous embaumons.... Nous embaumons et éclairons, comme la Rose du Petit Prince, et les petits, tels des abeilles, se nourrissent de ce trésor...

  • Bonjour Bonheur du jour, c'est mon ami Ta d loi du cine qui comme tous les ans va participer à une miellée pendant le week-end du 14 juillet. Avant que je le connaisse, il a eu une ruche qu'il a cédé à son oncle qui habite près de Autun en Saône et Loire. Le miel est toujours très bon. Bonne journée.

Écrire un commentaire

Optionnel