Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bouquet de pivoines

  • 9 mai 2013. Engranger.


    Avoir le temps de descendre au grand marché.
    Faire toutes les allées, le panier au bout du bras.
    Acheter une botte d’asperges, des artichauts, un pantalon pour sa moitié, et chez l’italien de la mortadelle et du fromage de brebis.
    Repasser sur le port et parmi l’étal de la fleuriste, choisir un bouquet de pivoines.
    Elle dit : « Tu as bien choisi, ma nine, ce sont les plus belles ».
    Porter le bouquet au creux du bras.
    S’arrêter à la librairie la Galerie commander quelques livres et ressortir avec un recueil de poésie d’Albane Gellé.
    En remontant, cueillir un bouton de fleur d’oranger, l’écraser entre ses doigts et respirer le parfum de l’orange.
    A la maison, au moment où le bouquet de pivoines s’épanouit dans le vase, se rendre compte que la fleuriste a ajouté une belle rose rose.