Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plage des sablettes

  • Moisson.

    Offrir, le jour de Pâques, des petites tortues en chocolat aux invités.
    Découvrir qu’une rose trémière fleurira : on voit le bouton de la fleur au milieu des larges feuilles. Les graines viennent de Bruxelles et ont été plantées il y a deux ans. Celles qui viennent de Haute-Loire n’ont pas encore poussé. Patience.
    Ecrire quelques pages.
    Laisser les plantes sous la pluie battante pour qu’elles s’abreuvent.
    Admirer la mer aux Sablettes : les vagues immenses, les rouleaux, l’écume qui éclabousse, ce vert émeraude avec le gris du ciel.
    Se sentir suffisamment d’attaque pour avoir un projet de voyage.



  • Les pieds ailés.

    Alors qu’on marche sur la plage des Sablettes et qu’on ramasse du bois flotté, décider de se tremper les pieds. Ni une, ni deux, on met les orteils à l’air, on remonte les jambes du pantalon, on escalade les monticules d’algues, et on y va : c’est un peu frais, on hésite, on avance, on fait quelques pas sur le côté, et puis on se lance et on va dans l’eau jusqu’aux mollets. Au bout d’un moment, on ressort et on va s’asseoir sur le muret blanc pour faire sécher les orteils recouverts de sable. Puis on remet les chaussettes et les chaussures et on rentre en sentant parfaitement qu’on a les pieds ailés.