Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Sur le chemin de la boulangerie, prendre le temps de papoter avec une voisine qui habite un peu plus bas dans la rue ; on la sait seule, avec comme unique compagnon son petit chien de treize ans qu’elle porte souvent dans les bras car il commence à avoir du mal à marcher.
Prêter à l’infirmière qui vient quasi tous les jours le livre de Bea Johnson, Zéro déchet et en parler avec elle à chaque fois car elle aussi voudrait limiter ses déchets à la maison car, comment faire pour ceux de son travail ? Avec l’infirmière qui vient les autres jours, parler chats.
Commencer la relecture de La peste, de Camus et se souvenir des personnages ; quand on en rencontre un, au fil des pages, on dit : « ah oui, lui…. ».
Ecouter Philip Glass, Tissue n°7 pour violoncelle et piano, et Opening. Plusieurs fois.
Tricoter un bonnet, taille trois mois.
Regarder une belle émission sur Caravage, dont on ne se souvenait plus qu'il se prénommait Michel Angelo et, après, feuilleter le beau catalogue qu’on avait acheté à Montpellier il y a quelques années.
Remarquer que l’ipomée commence à avoir de minuscules nouvelles petites feuilles. Les anciennes sont toutes racornies par l’hiver mais on ne sait pas s’il faut les couper.
Rester un moment, debout, dans le grand soleil lumineux d’une après-midi de mistral, en hiver.


Commentaires

  • Lire régulièrement vos billets même si je ne laisse pas des commentaires à chaque fois.
    Bon WE.

  • "La Peste" est un roman qui m'avait beaucoup plu et tu me donnes envie de le relire ...
    J'ai un peu de mal avec la musique de Philip Glass: J'ai eu l'occasion de voir sur scène Hydrogen jukebox composé sur un livret de Allen Ginsberg , je n'avais pas vraiment accroché. : pour ma part , ce soir, j'irai voir au cinéma la retransmission en direct du Metropolitan de "L'élixir d'Amour" de Donizetti. Je m'en réjouis d'avance!
    Pour la taille de l'ipomée, je pense qu'il faut attendre la fin des gelées .
    Bon week-end avec une nouvelle belle moisson de petits bonheurs .

  • bonjour
    mm lu il y a si si longtemps La peste...relire oui oui trouver le temps pour :)
    vrai que les déchets médicaux sont un réel problème...a résoudre absolument
    passe un doux WE dans la neige toujours pour nous ☺☺

  • La Peste, lecture d'adolescence, comme beaucoup d'autres qu'il faudrait que je redécouvre;
    L'émission sur le Caravage m'a échappée, dommage, elle m'aurait donné le plaisir immense de la réflexion contemplative
    Belle journée, droite face au soleil,
    Dominique.

  • Une belle moisson de petits bonheurs et j'aime beaucoup l'image de vous "debout dans le soleil...une journée de mistral"... Quand on laisse entrer le soleil en nous... Je vous embrasse.

  • Merci pour cet agréable partage.
    Il y a bien longtemps que j'ai lu La Peste... j'aime aussi relire et retrouver les personnages que j'ai aimés, ou non d'ailleurs.
    Passe une douce journée.

  • Encore une jolie moisson en passant chez vous aujourd'hui. Ma lecture de "la peste" remonte à loin. Une petite relecture ne serait pas superflue.

  • Cela doit bien faire 20 ans maintenant que j'ai lu "la peste", je suis sûre que j'apprécierai de le relire, merci pour cette belle idée. Bon week-end

  • Ce livre, Zero Déchet m'avait beaucoup interpellée il y a 3 ans. Je l'avais lu en été, et essaie depuis de reprendre ses conseils, avec plus ou moins de succès. J'aime sa franchise lorsqu'elle décrit sa prise de conscience et son cheminement, parfois extrémiste dans la mise en place de ce nouveau mode de vie. L'anedocte de la mousse des bois comme papier toilette avait horrifié mes enfants ! Un livre que je recommande.

  • Des petits mots de tous les jours, des petits gestes de tous les jours. Le tout écrit avec coeur et simplement. Comme c'est beau !

  • Comme vous j'ai regardé l’émission sur Carvage, passionnante!
    Et, comme il fait très froid et tombe du ciel de la pluie-neige, je relis certains livres de Colette; un plaisir des sens, humour et psychologie.
    Bon dimanche Bonheur, je vous embrasse.

  • Je retiens l'image de toi debout, dans le grand soleil lumineux d’une après-midi de mistral, en hiver.......
    En fond sonore j'ai "le concerto pour violon et orchestre de Philip Glass." ..... ça ne s'invente pas n'est ce pas ! je t'embrasse Marie !

  • et je relis Jules Renard... "la rêverie est le clair de lune de la pensée"... dans le soleil de la baie de Canche, ce midi de l'hiver...

  • Moisson de rencontres et de regards où tu te ressources, et nous par ricochet.
    Février nous a ramené de larges périodes ensoleillées cette semaine, que cette lumière fait du bien ! Bonne soirée, Marie, et tous mes vœux pour ton rétablissement.

  • Février et les lumières recommencent à poindre !

    C'est la grâce que je vous souhaite !

  • C'est toujours un grand moment de bonheur de lire votre billet "moisson". Merci
    Je vous souhaite un bon dimanche. Ce matin, nous avons eu des flocons.
    Mes amitiés

  • Tant de jolies choses moissonnées en un billet court. Vous possédez l'art du billet court qui dit tout, en même temps. J'admire, moi qui suis désespérément longue... Il y a peu, sur facebook, un site sur les livres (improbables bibliothèques) avait partagé un article de l'Huffington Post : quel livre (plus ou moins) imposé de vos études vous a marqué - ou marquée. ?

    Mon frère a répondu La Peste - que je n'ai pas lu, curieusement, pas plus que je n'ai lu l'Etranger, dont j'ai pourtant étudié des passages choisis. Un manque dans ma culture. Je dis toujours que j'avais "L'homme révolté", dont j'ai aussi étudié des passages - et qui me plaisait beaucoup, mais je ne le trouve plus ................................ Cela arrive, avec les livres !

Écrire un commentaire

Optionnel