Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Gourmandise de mots : remblai, cyme, hispide et bourrache.

Pas très loin du chemin de la Tourelle, chaque année quand le printemps est bien commencé, il y a un endroit où sont ensemble oliviers, coquelicots et bourrache. Les coquelicots y sont foison, ainsi que la bourrache dont on dit pourtant qu’elle pousse sur les bords des chemins, ou sur les talus. Dans le Guide des plantes médicinales, édition Delachaux et Niestlé, édition 1977, les auteurs utilisent un mot très désuet, en indiquant que la bourrache aime les remblais.
Un remblai, c’est un endroit où on a apporté des matériaux pour construire un muret, par exemple, ou de la terre pour égaliser le sol. La bourrache appréciait-elle plutôt les terres venues d’ailleurs ? Quelle belle ouverture d’esprit !
Or, le petit endroit près du chemin de la Tourelle ne signale aucun remblai… C’est tout simplement plat, petit et beau à couper le souffle. Il s’agit certainement d’une petite partie d’une ancienne oliveraie désormais à l’abandon.
Après des années de tentatives obstinées, on ne cueille plus de coquelicots : ils fanent tout de suite.
On n’a jamais fait non plus de bouquet de bourrache non par crainte de ramener à la maison des tiges molles mais parce que les feuilles ne sont pas attirantes. En effet, la plante est très hispide c’est-à-dire, comme le précise le glossaire de Tela Botanica qu’on ne se lasse jamais de lire, qu’il s’agit d’une plante garnie de poils longs, raides et presque piquants. Avec l’ingratitude qui nous est familière, on ne se préoccupe que des fleurs puisque c’est l’endroit idéal pour en faire provision. On les met dans le petit sac en papier amené pour l’occasion et, la plupart du temps, on les a toutes croquées avant la fin de la promenade. Gourmandise de fleurs.
Les fleurs sont bleues, en grappe, disposées en cyme, lit-on. Une cyme… C’est-à-dire que les fleurs partent du même endroit et arrivent à la même hauteur. On peut le confirmer puisqu’il est très aisé de cueillir les fleurs, même si elles inclinent leurs cinq pétales soudées vers le sol.
La bourrache est une simple, soit une plante médicinale. Certains, parait-il, la surnomme le pain des abeilles. Dès que le mot abeille apparaît quelque part, on se sent aux aguets, tellement on les aime, les abeilles, tellement elles sont en danger .... et on voudrait alors que des remblais soient installés partout partout partout pour que la bourrache y pousse et que les abeilles puissent venir y butiner – ceci après, bien sûr, que tous les pesticides aient été interdits.

« Mais elle est magnifique ! et modeste. Elle s’ouvre pour offrir des fleurs étoilées d’un bleu superbe, vif comme celui d’un regard d’enfant, et qu’elle tourne vers le sol, sans doute pour ne pas humilier la pâleur du ciel. » - Anne-Marie Koenig, Carnets d’un jardin, Grasset, 1994.

Commentaires

  • Les gens se concentrent sur les fleurs de la bourrage, mais les feuilles sont succulentes aussi et apportent un gout bien particulier aux salades, ma grand mère en parfumait toujours ses salades et je me souviens que j'entretenais toujours un pied de bourrache au jardin, tout comme les orties que beaucoup dénigrent, ces plantes ont des vertus qu'il nous appartient de redécouvrir
    Amicalement
    Claude

  • Un joli billet où j'apprends encore

  • Bonjour Bonheur, je sais que la bourrache aime les terrains sablonneux et bien drainés, c'est peut-être l'explication des remblais et du sable de construction?
    Leur bleu, c'est vrai, est irrésistible...croquer du bleu.
    Bonne journée.

  • Tellement occupée en ce moment à humer les roses de tous les lieux
    que je traverse, j'en oublie les plantes plus usuelles mais ...
    "Bonheur du jour" veille, sa loupe à la main, pour notre
    plus grand plaisir !

  • J'aime ce billet car la bourrache est une de mes fleurs préférées. Nous en mettons de temps en temps dans nos salades, pour le plaisir des yeux et du palais.
    Elle met une note d'allégresse au jardin.
    Bon mercredi !

  • J'aime beaucoup la bourrache aux fleurs étoilées. J'ai tenté d'en acclimater dans mon jardin mais elle n'a rien voulu savoir. Je me souviens d'un vieux "truc", lu dans je ne sais plus qu'elle revue,à propos des coquelicots : dès qu'on les as cueillis, il faut brûler le bout de la queue avec une allumette. Peut-être dangereux par ici !

  • je vois que nous aimons les mêmes fleurs, les mêmes mots dits désuets......ipomée, bourrache ces fleurs bleues dans lesquelles pointent un peu de rose comme chez la vipérine........je constate que mes bourraches se plaisent dans de la terre de remblai, c'est à dire qu'elles ont bien voulu germer là j'ai mis la terre que j'avais prélevé ailleurs dans le jardin pour façonner un sentier.......ah que je les aime mes bourraches! je les savoure avec un infini respect et un grand plaisir
    merci à elles, merci à toi, séraphine

  • bonjour Marie
    quel bel éloge de cette superbe petite plante aux multiples vertus tu fais..je ne pense pas qu'il y en ai chez nous, le sol étant très lourd et argileux mais j'ouvrirai l'oeil
    bonne journée ☺☺

  • Tellement belles, tellement bleues, que je n'ose pas leur enlever leurs fleurs! Une simple qui nous suit depuis notre enfance.
    Belle journée

  • Quel beau billet sur la bourrache, merci pour ce beau partage, superbe! Bise, bonne journée tout en douceur!

  • Beau bleu des bourraches ! "Remblai" ne me semble pas si désuet, je vais retenir "cyme" (pour quand je rejouerai au scrabble) et "hispide", peut-être. Plaisir à lire une gourmande de mots et de fleurs.

  • Quel billet délicieux ;0) Les coquelicots sont mes fleurs préférées (avec les pivoines et les violettes) mais comme vous le dites ; impossible à cueilir pour faire un bouquet, j'ai moi aussi déjà essayé :0) Bonne semaine

  • les abeilles et moi sommes amies, mon jardin les accueille, en déployant fleurs cultivées et sauvages (pas de bourrache malgré les rembais) mais des tas d'autres dont des coquelicots ...
    sans abeille, pas de vie ... sachons les protéger !
    amitié .

  • La bourrache se plaît dans mon jardin. Elle est même un peu envahissante. Mais sa fleur est tellement belle !

  • C'est fou ce qu'on apprend en vous lisant... :)
    Merci pour ces mots en partage.
    Passez une douce journée.

  • comme c'est beau ce terme de gourmandise accordé aux fleurs ( j'ai bien eu votre petit mot merci!)

Écrire un commentaire

Optionnel