Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bourrache

  • Contemplation.

    Contempler trois petits papillons à peine jaunes voleter ensemble joyeusement.
    Contempler un voilier sur la mer qui brasille en contrebas ; le léger arrondi de sa voile blanche indique qu’il avance.
    Contempler les bourgeons du figuier, brillants, dont certains laissent apparaître la courbe d’une feuille qui sera verte.
    Contempler les violettes en tapis, poussées juste là où l’ensoleillement arrête l’ombre.
    Contempler deux tourterelles posées sur un fil électrique ; en roucoulant, elles se disent des secrets, ou des projets.
    Contempler, sur le chemin d’une colline, les vignes qui se déploient et les oliviers dont les ramures, au loin, sont d’un rose matinal.
    Contempler l’effilochement des nuages de l’aube.
    Contempler le premier silène et la première bourrache.

  • La question du lundi : chemin de traverse

    Sur le chemin d'un rendez-vous, se laisser tenter par un chemin de traverse. On le connaît bien car on le prendre parfois quand c'est mai. On sait y trouver des oliviers, des coquelicots, de la bourrache et peut-être même un peu de vent très doux. C'est agréable de ne pas aller directement là où on doit aller. Tourner, retourner, monter, descendre, ralentir, accélérer, stopper, et persister même si on voit bien que l'heure tourne et qu'on risque d'être en retard.
    On sera en retard.
    Mais les fleurs de bourrache sont si délicieuses.

    Et vous aujourd'hui lundi, demain mardi, et les jours suivants aussi peut-être, allez-vous prendre des chemins de traverse ?