Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bourrache

  • La question du lundi : chemin de traverse

    Sur le chemin d'un rendez-vous, se laisser tenter par un chemin de traverse. On le connaît bien car on le prendre parfois quand c'est mai. On sait y trouver des oliviers, des coquelicots, de la bourrache et peut-être même un peu de vent très doux. C'est agréable de ne pas aller directement là où on doit aller. Tourner, retourner, monter, descendre, ralentir, accélérer, stopper, et persister même si on voit bien que l'heure tourne et qu'on risque d'être en retard.
    On sera en retard.
    Mais les fleurs de bourrache sont si délicieuses.

    Et vous aujourd'hui lundi, demain mardi, et les jours suivants aussi peut-être, allez-vous prendre des chemins de traverse ?

  • Fleurs bleues.

    Au détour d’un chemin, remarquer que la bourrache est en fleurs
    Fines étoiles merveilleusement bleues
    Du bout des doigts, on les redresse pour les regarder bien en face
    On en prend une qu’on met dans le petit carnet
    Une autre qu’on mange
    Et on regarde
    Comment qualifier ce bleu là
    Ce n’est pas celui des myosotis, ni des lupins, ni de l’ancolie, ni même de la jacinthe
    Peut-être s’approche-t-il de celui de la gentiane ou de la nigelle de Damas
    Ou alors celui des muscaris
    Voire, du delphinium
    Bleu indigo, bleu Klein, peut-être, bleu saphir
    Et est-ce que ce ne serait pas le bleu du lapis lazuli
    Bleu bourrache ? Il y a un bleu bourrache ?