Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Contemplation, du sol au ciel.

Les parterres de crocus dans les sous-bois ; on ne peut dire pour certains à peine sortis de terre, s’ils seront mauves ou roses ; les autres, à la franche couleur, laissent admirer leurs pistils et leurs stigmates d’un jaune bien doré.
Les houx dont certains ont gardé leurs drupes rouges que le soleil de février rend encore plus brillantes que les feuilles dentées qui piquent bien fort quand on en prend une pour la garder en souvenir dans le petit carnet noir ; on sait bien maintenant distinguer le houx du fragon.
Les yeuses aux troncs tortueux, les pins aux écorces parfois étonnamment claires, les arbousiers aux feuilles fières ; quelques filaires ; les arbres, les arbres, les arbres.
Les sentes qui vont et viennent, parfois recouvertes d’un épais tapis d’épines et de feuilles pour rendre le pas silencieux.
Les vaches et leurs veaux ; calmes, tournant la tête pour regarder qui vient ; alors leurs cloches font ding ding.
Les collines qui plongent et remontent au milieu des roches que le temps a sculpté en formes étonnantes.
Le ciel, bleu. Sur une large dalle de pierre, simplement contempler le ciel. Un oiseau chante. Juste après, le vent se lève. Le souffle de l'oiseau ?

Commentaires

  • Promenade champêtre aux premières lueurs de l'aube, instant magique et trouble qui nous émeut jusqu'aux larmes
    Amicalement
    Claude

  • Merci.
    Bonne journée.

  • Merci pour cette balade où l'on suit tes yeux gourmands de tout.
    Bonne journée Marie

  • oui… les "yeux gourmands" de dame Marie.. le cœur et le crayon aussi !!…….

  • la lune est ronde et claire qui rondement éclaire la nuit ...
    le jour se profile qui file le jour nouveau
    tout est à prendre qui peut nous émouvoir ...
    amitié.

  • Une douce promenade dans les premiers délices du printemps. Ici, pas encore de crocus, la neige recouvre tout même si elle fond vite. Bon jeudi et bises alpines.

  • C'est si beau. Merci à vous ! En vous lisant, on comprend tout de suite ce que signifie "vivre l'instant présent".

  • Que notre planète est belle ! Mais hélas tous les clignotants sont au rouge ... les enfants ne verront plus tout ça si on continue à ne rien changer pour que rien ne change.

  • oh, en concordance avec ce matin où je viens de voir les premiers crocus d'un jaune ardent percer dans la pelouse de Jardiland. Chaud au coeur, ce jaune, chaud au coeur ! le printemps vient tôt et il va prendre froid par ici, mais que cela fait du bien au coeur !
    Merci pour tes mots qui chantent. Bises

  • Superbe page !
    Je ne sais si le vent n'est finalement que le souffle de l'oiseau, mais l'image suggérée est magnifique.
    Merci !
    Passez une douce journée.

  • Le souffle de l'oiseau ? L'humeur de la promenade découverte ! Belle journée pour une personne comme toi qui sait bien regarder.. humer et écouter.

  • Merci pour cette jolie balade et hier, justement, j'ai vu des crocus au soleil.
    Bel après-midi, mes amitiés.

  • Bonjour,
    Tu habites un endroit plus clément que moi. Chez-nous point de crocus en ce moment malgré en franc soleil.
    Merci pour cette promenade champêtre en ta compagnie. Douce journée. Je t'embrasse

  • C'est bientôt le printemps. Les crocus fleurissent ma pelouse et le soleil caresse ma terrasse !!

  • Sentir par tous ses sens les prémices du printemps... Que du bonheur....
    Contente de retrouver de temps en temps le chemin des blogs amis et de pouvoir te relire.
    Belle fin de soirée
    Bises.

  • Tes sous-bois ressemblent aux miens et je n'ai aucun mal à les imaginer...Merci pour cette balade hivernale quasi printanière vu le beau soleil que nous avons chez nous en ce moment. Bonne semaine

Écrire un commentaire

Optionnel