Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Liste de contemplation.

L’oxalis au beau jaune citron.
La salsepareille et ses baies rouges et luisantes.
Les fleurs jaune pâle ou mauve clair des griffes de sorcières.
Les bruyères blanches qui aiment les terrains silicieux.
Le cinéraire maritime.
La filaire à feuilles étroites.
La coronille au doux parfum.
Le ciste de Montpellier aux belles fleurs blanches.
La viorne-tin.
Les mimosas.
Les asparagus et leurs asperges.
Les cormorans qui, sur l’heure de midi, sèchent sur un rocher leur plumage au soleil.
Les minuscules coquilles d’escargots légèrement nacrées affleurant du sable sec.
Les lichens orange sur les rochers fraîchement lavés d’écume fraîche.
Les oursins violets sous la surface de l’eau si claire.
Les bois flottés, éparpillés çà et là.
Les mouettes posées sur l’eau, les unes près des autres ; en conférence peut-être.
Les Alpes enneigées au loin.
Les plages ventées. Il n’y a personne.
Les tout petits morceaux de verre dépolis ; on ramasse deux blancs et un marron.
Le mica qui brille sur les rochers.
Les romulées finement violettes.
Le ressac qui repart en roulant sur les galets après avoir mouillé le sable blanc.
Le ciel bleu.
L’horizon.

Commentaires

  • Contempler, c'est un peu prier, prier pour que toutes ces beautés que l'on admire encore aujourdh'ui puissent demain et après demain continuer à émerveiller nos enfants, nos petits enfant et les enfants de nos petits enfants
    Amicalement
    Claude

  • Je partage tout à fait ton avis sur la contemplation qui est une prière. C'est vraiment ce que je ressens. Oui, il faut préserver toutes les merveilles de la nature pour les prochaines générations. Quand je lis des articles sur les disparitions d'espèces animales, ou de plantes, mon coeur saigne.
    Bon week end.

  • Un texte superbe qui me permet de contempler tout cela avec toi, merci beaucoup c'est magnifiquement bien décrit et on s'y croirait ^^ bisous

  • Merci beaucoup et pour ce commentaire et pour cette visite. On a tous autour de soi des choses à contempler, même les plus infimes. Comme le disait un autre visiteur du blog, c'est une façon aussi de prier.
    Bon week end !

  • Contempler avec toi...j'entends la conférence des mouettes, le ressac.
    Ton herbier me fait plaisir, si semblable au mien. Comme j'oublie toujours le nom des plantes/fleurs, sur mon téléphone j'ai mis une application qui me le rappelle.
    Merci et bonne journée Marie.

  • Inventaire personnel que nous partageons volontiers :
    L'oxalis qui rosit chez les bretons, la salsepareille dont je ne
    connais ni le mot ni la chose, la coronille dont j'ignorais
    le parfum, les verres polis que continuent à ramasser
    les vieux enfants que nous restons....

    Chère Marie, vos promenades sont aussi les nôtres !
    Plus casanière que vous, je peux ainsi continuer à rêver,
    à l'abri des vents d'est qui décoiffent même les chênes centenaires .

    Et je contemple à l'horizon le ciel presque d'azur au-dessus
    de "l'Ile aux oiseaux" ...
    Merci, merci, merci de toutes ces "correspondances" !

  • Mais oui...
    Chacun pourrait dresser la sienne, ce serait un bel échange. La mienne ce matin commencerait peut-être par "le chant ivre du merle dans la nuit de mars"...
    Merci, Marie.

  • Vous avez raison ! Quel bel échange ce serait si nous échangions tous nos listes de contemplation !
    Je prépare un recueil de poésie qui porte ce titre car, en ce qui me concerne, cette liste semble interminable !
    Merci pour votre commentaire.
    Bon dimanche !

  • Un inventaire parfait pour oublier le quotidien et plonger dans la contemplaion. Merci !

  • Noter tous ces petites choses remarquables pour en prendre une conscience plus aiguë, les choyer et être heureux de pouvoir les contempler., en éprouver de la gratitude. Dans cet esprit , j'avais beaucoup aimé le livre de Françoise Lhéritier , " le sel de la vie ".
    L'écrivain et poète Albert Strickler édite chaque année un volume de son journal perpétuel . Au fil des pages ces "petits riens somptueux" retiennent toute son attention.
    Je note sur un carnet dédié une liste des "petits riens somptueux" qui ne cesse de s'allonger.
    Découvrir tes billets est un de ces bonheurs.
    Belle journée à toi.

  • Je ne connais pas cet écrivain dont vous parlez, Albert Strickler. Je vais me renseigner : j'aime le genre "journal" et surtout ces petits riens somptueux que vous évoquez. Je disais dans un autre commentaire que je prépare un recueil de poésies intitulé Liste de contemplation car je ne peux cesser de m'émerveiller sur les beautés du monde.
    Bon dimanche.

  • Bravo Zoé !!!

  • la Vie et ses mille horizons qu'on ramasse et amasse : merci dame Marie !!…….

  • trop de pluie ce matin ... mais hier, le vent qui soulevait le sable découvrait les coquillages enfouis ou ramenés par les marées, seule hormis les mouettes qui sorties de leur conférence tentaient de voler à contre vent, j'allais poussée par des ailes invisibles vers les dunes où quelques plantes de sable montrent déjà le bout du nez ! on nous promet des éclaircies pour cette après-midi ... je vais en profiter !
    amitié .

  • C'est difficile. Hier je suis sortie question de m'obliger à sortir. Avant il y a quelques années, les buissons de forsythia étaient éblouissants. Maintenant les jardiniers rasent le sommet avant la floraison. Il faut bien me faire une raison. Deux arbres sont tombés dimanche. C'est comme si la nature insupportait les habitants... Je passe le reste. Je cherche désespérément des éléments positifs...

    Peut être l'orchidée que mes enfants m'ont offerte pour mon anniversaire....

  • Merci pour ce commentaire. Mais pourquoi donc raser le haut des forsythias avant la floraison ? Pour les empêcher de pousser ? Quel dommage. Je comprends votre tristesse. C'est un arbuste que j'aime beaucoup et qui pousse bien ici.
    L'orchidée doit être belle et vous apporter cette lumière qui semble vous manquer. De quelle couleur est-elle ? Blanche ? Mauve ?
    Bon dimanche !

  • Magnifique, merci.

    Les perles de pluie qui se fraient un chemin sur les vitres
    Les feuillages qui frissonnent
    Le chat noir enroulé sur le coussin jaune mimosa

  • Belle liste... chacun peut y trouver de quoi méditer.
    Merci pour tout.
    Passez une douce journée.

  • Les envolées joyeuses des oiseaux du jardin
    les jonquilles audacieuses qui frémissent dans le vent froid
    la somptueuse poudrerie des coeurs d'hellebores blanches ou rosées
    La présence obstinée des violettes de fin d'hiver
    la douceur humide de l'oeil des chevaux
    la trouée de lumière sur les sucs vellaves....

  • Les beautés de la nature ! Vous me donnez l'envie de faire ma propre liste !
    Dans ma bonne ville d' Avignon, alors capitale de l'an 2000, il y a eu des expositions exceptionnelles, par l'intérêt et l'ampleur, sur le thème de la beauté : une sur la beauté artistique et l'autre sur beauté de la nature : cette dernière était étonnante et éblouissante.

  • tout un pan de monde ; aujourd'hui avec la pluie froide et le vent froid et le parapluie et le chien, châtons d'un peuplier s'épanouissant si fort que le printemps ne peut qu'advenir. Bises et bonne soirée.

  • On croirait entendre cette dame de Cour japonaise , Sei Shonagon , dans son chapitre " Choses délicieuses " !
    Pour moi ce serait :
    -le chant du merle avant la pluie
    - le Largo du Concerto Américain de Dvorak
    -la mousse émeraude avec la quelle je tapissais le panier pour le Lapin de Pâques
    - un vieux mur croulant couvert de mousse
    - les graines du pissenlit qu'on disperse en soufflant , comme Mme Larousse ...

  • Merci pour ce commentaire et aussi pour ce compliment : être comparée à Sei Shonagon, oh la la, mais j'en rougis ! Je me souviens avoir lu ces Notes de chevet il y a des années et je n'ai jamais cessé d'y revenir, surtout au Printemps car je me souviens qu'elle racontait accompagner quelques missives de branches d'arbres fruitiers en fleurs, ce que j'ai toujours rêvé de faire.
    Bon dimanche !

  • Savourer l'instant et s'en nourrir en quelque sorte. Beau programme ! Et en plus, tous les noms de plantes sont si beaux !

  • Bonjour Bonheur du jour, cette liste de choses à contempler me fait dire qu'habiter au bord de la mer est un bonheur de tous les jours. Bonne journée.

  • Effectivement, habiter au bord de la mer est un des grands bonheurs du ma vie. Je ne sais si je pourrais m'en passer si la vie m'amenait à vivre ailleurs. En plus, le littoral varois est particulièrement beau offrant à la fois des paysages maritimes et des paysages quasi montagneux. Je mesure ma chance quotidiennement.
    Bon dimanche !

  • J'admire votre connaissance de la botanique.
    Dans ma famille, c'est mon frère qui a cette connaissance...
    On a des jardiniers qui ont le complexe du coiffeur (comme dit une de mes amies). Difficile d'intervenir parce qu'ils travaillent pour plusieurs copropriétés.
    L'orchidée est mauve, mais sa floraison est interrompue. Néanmoins, deux feuilles ont poussé.

Écrire un commentaire

Optionnel