Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Apprendre qu’une amie a commandé trois exemplaires du Journal d’une seconde vie... Oui, trois d’un coup ! Lui dire que cela fait chaud au cœur.
Remarquer les nouvelles petites feuilles du chèvrefeuille planté juste devant le portillon de la maison.
Discuter avec une personne solaire.
Etre aidée pour changer la fermeture éclair d’un jean.
Ecouter le vent violent, un soir de tempête, tout en étant chez soi, avec les chats. Mesurer sa chance.
Recopier sur un bout de papier une citation de George Eliot dont on vient de terminer le roman Le moulin sur la Floss : « Il n’est jamais trop tard pour devenir ce qu’on aurait pu être. »
Recevoir une lettre lilas à midi et prendre plaisir à y répondre tout de suite pour la poster l’après-midi même.
Se sentir en forme pour inviter des amies un soir, mais vraiment tôt et en partageant les préparatifs du repas qui sera très simple.


Commentaires

  • Le centre de nos vies se trouve dans nos maisons,
    c'est lorsque soufflent les tempêtes que nous ressentons
    ce bien-être !

    Mesurer sa chance, voilà chère Marie le cadeau que je reçois
    depuis votre Côte : il suffit amplement comme "bonheur du jour"!

  • Mesurer la difficulté de changer la fermeture éclair d'un jean, toute aide est bienvenue!!!
    Contente de lire que tu es plus en forme, les jasmins commencent à fleurir ici, chez toi aussi probablement.
    Bon week-end Marie.

  • oui aux êtres solaires… comme vous là-bas… comme dame Fiorenza !!…….

  • J'aime bien ce que dit George Eliot, moi aussi j'ai recopié cette réflexion qui redonne courage

  • Pas facile le remplacement de fermeture éclair, j'en conviens mais pour le reste de ta journée c'est bonheur en prime !
    Amitié marine .

  • Georges Eliot devait être encore jeune pour écrire cela mais c'est une belle devise à adapter tant bien que mal à son âge!
    Bon Week-end Marie!

  • Une belle moisson et une belle vérité de George Eliot. Ah j'oubliais, dans la moisson un intrus, la fermeture éclaire :)

  • C'est une belle pensée en effet. On essaie d'y arriver. Jolie moisson comme toujours.
    Jeudi j'ai bien travaillé à l'infographie.
    Vendredi, une aide ménagère que j'apprécie m'a cuisiné une nouvelle variante de riz iranien avec un bol de salade tomates concombre qui était parfaite.
    Plus une belle excursion hier.

  • Attendre une lettre annoncée ...; mais s'affiarer au jardin pour le compléter et le dessiner à nouveau... S'émerveiller du chant des oiseaux ... Bon dimanche à toi.

  • je suis contente que ton livre soit acheté.
    à la citation de George Eliot, je rajouterai : "deviens ce que tu es" (Pindare)
    comme toi ce soir après la promenade du chien avec Olivier, être contente de se retrouver chez soi au chaud.
    Bises

  • et découvrir une (1) fleur de pêcher sur le petit nouveau pour la première année (noyau mis en terre par moi il y a déjà quelques années)

  • Savoir que son livre sera lu est très émouvant pour un auteur.
    Je comprends tout à fait cette joie.
    Merci pour cette nouvelle moisson.
    Passez une douce journée.

Écrire un commentaire

Optionnel