Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson.

Pouvoir à son tour soutenir quelqu’un qui a du mal à marcher.
Ecouter Boris Cyrulnik, invité de la Grande Librairie et remarquer encore une fois sa façon de parler extrêmement paisible et claire.
Se réjouir du reportage sur la libraire de la Librairie Charlemagne de La Seyne où on se fournit.
Préparer un gâteau au chocolat spécialement pour une petite fille en visite.
Guider les lianes souples du chèvrefeuille vers l’intérieur de la terrasse.
Rempoter le ficus qui a tellement grandi ; avoir de l’aide pour cela, bien sûr.
Admirer les fleurs de la dame peinte ; elles sont légèrement rosées, et un peu orange.
S’arrêter sur la route pour humer le parfum incomparable du jasmin.
Avoir la force d’épousseter toutes les étagères et tous les livres qu’elles supportent.
Obtenir de la Médiathèque la permission de garder un livre au-delà de la date limite car on ne l’a pas tout à fait fini. Apprendre en même temps que Le lambeau, de Philippe Lançon est disponible et qu’il faudrait venir le chercher.

Commentaires

  • Ah oui, j'ai bien pensé à toi lors de la Grande Librairie!
    Les jasmins, très abondants sur notre terrain-jardin, mmmmmmmmm, parfum extraordinaire!
    Bon dimanche Marie, un beso.

  • J'ai beaucoup apprécié "Le lambeau" de Philippe Lançon.....Quel courage !

  • Entendu Cyrulnik à la radio, même impression.
    Prenez votre temps pour Le Lambeau, il le mérite; de plus l'auteur aime Proust et Bach.

  • Le Lambeau est un livre nécessaire et incontournable : un témoignage très fort sur une douloureuse reconstruction physique et psychologique . Un bel hommage aussi au soutien que peut apporter la lecture et la musique
    Boris Cyrulnik est toujours une parole qui apporte de la sérénité .
    Bonne journée de petits bonheurs!

  • Merci de votre passage en laissant une trace de votre passage.
    Je ne vous considérez pas comme la personne fautive, mais je trouve inadmissible d'être inscrit sur la même blogosphère et de ne pas laisser de trace (surtout sans blog) donc anonymement. Merci à vous en tout cas cela me permet de découvrir le votre et de voir combien la lecture peut apporter du soutien. Bon Dimanche

  • J'éprouve toujours beaucoup de plaisir à écouter Boris Cyrulnik... sa voix est si apaisante !
    Beau dimanche Marie, bisous et câlons ensoleillés

  • J'ai également apprécié la voix si apaisante de Boris Cyrulnik et découvert son nouveau livre avec intérêt, à ajouter sur ma liste....
    Par chez moi, le parfum des saules en fleurs est très délicat , je le hume avec délice .
    Belle journée Marie

  • je suis contente d'avoir vu ta libraire car c'est une façon de se rapprocher de toi :-)
    à la maison, nous écouterions boris pendant des heures, tellement il est précis, concis et apaisant....et je vois que beaucoup de tes lecteurs le ressentent ainsi
    bon dimanche, marie

  • Chèvrefeuille, jasmin , quels parfums de Paradis , et quels souvenirs d'enfance leur sont attachés !
    Nous ignorons souvent la capacité de résilience dont notre corps est capable , Boris Cyrulnik nous l'apprend ,bien que ce pouvoir ne soit pas toujours équitablement réparti , quelle injustice ! Mais des exemples tels Philippe Lançon devraient aider ceux que l'épreuve anéantit . Les forces de résilience sont bien mystérieuses .

  • Belle émission consacrée à Boris Cyrulnik, il nous fait progresser par ses recherches et sa façon toujours claire et bienveillante de nous en parler. J'ai eu une pensée pour toi en voyant la belle librairie Charlemagne....
    Beau dimanche ensoleillé Marie et bises !

  • J'ai eu la même impression en écoutant Boris Cyrulnik. Je n'ai pas encore commencé son livre qui trône sur ma table de nuit. En ce moment, je lis quasi religieusement "Les gratitudes" de Delphine de Vigan.
    Bon dimanche

  • Bonjour des boucles de la Moselle où nous louons un charmant gîte dans un joli endroit . Hier des giboulées de neige pour venir .
    Je suis ravie du nouveau livre de cyrulnik dont la voix est miel et douceur
    Bises

  • Entièrement d'accord avec toi en ce qui concerne Boris Cyrulnik. dans un autre domaine, la voix de Christophe André me transporte aussi ! Bises Marie.

  • les petits enfants repartis, après rangement sommaire, de grandes promenades au fil de l'eau accompagnée des mouettes qui du bec chatouillent le bord des vagues, et du vent frais qui danse sur les rayons solaires !
    amitié .

Écrire un commentaire

Optionnel