Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livres du matin / du sac à main / du soir.

Le matin, relecture du livre d’Ahmet Altan, Je ne reverrai plus le monde, en notant encore une fois, pp. 39 et suiv. le passage sur l’absence de miroir dans la prison : « Dans tout ce quartier de cages, on ne trouvait pas un seul miroir, ni bout de verre réfléchissant, pas la moindre surface brillante. (…) Il leur avait suffi d’enlever les miroirs pour nous éliminer. »
Dans le sac à main, Journal de prière, de Flannery O’Connor.
Le soir, allers et venues entre Les sœurs Brontë, de Laura El Malki qui cite en exergue une phrase d’un roman d’Anne Brontë, Agnès Grey : « Les liens qui nous attachent à la vie sont plus forts que vous ne l’imaginez », et Rendez-vous avec le mystère, de Julia Chapman, un roman policier mettant en scène deux détectives prénommés Samson et Delilah.

Commentaires

  • Envie de découvrir le premier (grâce à vous!) mais je ne connais que le dernier, une autre catégorie, mais on s'amuse beaucoup!

  • Je viens de déguster "Le berger de l'Avent", de Gunnar Gunnarsson, qui vous plairait, je pense...
    A glisser (vite) dans le sac à main.

  • Je note tes choix! merci
    Je viens de terminer " Changer l'eau des fleurs de Valérie Perrin: un très joli roman plein d'émotion et de délicatesse sur les sentiments humains face à l'amour, le désamour, l'amitié et le deuil.
    Dans mon sac des nouvelles de Jean-Paul Dubois: " Vous aurez de mes nouvelles"
    Belle journée!

  • Quelle coincidence , je viens juste de lire hier le mince Journal de prière de Flannery O'Connor acheté le matin même ! Comme elle est touchante , cette "chercheuse désespérée de Dieu ! J'aurais tant aimé lui dire : " Ne t'inquiète pas , Il est là , plus proche de toi que tu ne crois , petite !"Car cet écrivaine ( je n'aime guère le terme écrivaine !) , est un mélange de naïveté enfantine et de grande maturité dans la souffrance . Je ne me fais aucun souci pour son arrivée dans ce Paradis dont elle se croyait exclue , malgré son violent désir ! Elle possédait ce trésor : un désir d'absolu ...

  • La visite récente de la maison de Balzac (et de l'exposition sur l'illustrateur Grandville qui y est associée) m'a donné envie de me replonger dans la Comédie Humaine...Plutôt livre du soir.
    Pour le sac à main, encore un Bobin, qui fait merveille dans le métro (lorsqu'il existe !) ou l'autobus car il vous fait tout oublier, ou presque.

  • pourquoi donc le signet reste t-il bloqué à la même page quand un livre entrepris à la mer n'est pas terminé ? c'est que la vue du soir est moins bonne avec l'âge, et qu'en journée, j'ai tant à faire ...ici à Péronnes ... j'essayerai quand-même de terminer "La Femme de Marbre" de Louisa May Alcott avant la fin de l'année ...
    amitié .

  • Je connais la série de Julia Chapman et c'est une bonne lecture du soir, distrayante ! Merci pour tes extraits et tes idées de lecture. Je ne connais pas du tout Ahmet Altan...

  • «Il leur avait suffi d’enlever les miroirs pour nous éliminer. » »
    Interessante cette question : n'existe-t-on que si l'on peut se « vérifier » dans un miroir ?
    Voilà un beau sujet de thèse philosophique !
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

  • Suite à ton article citant " je ne reverrai plus le monde" de Ahmet Altan, je l'ai lu...et emballée, je l’ai acheté trois fois pour des cadeaux de Noël !
    Merci Marie pour tes partages généreux ! Bises.

Écrire un commentaire

Optionnel