Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Trésors.


En ce moment, les massifs dans la colline sont fermés. Il faut donc aller chez J. cueillir du thym et du romarin et chez B. de la marjolaine et du laurier car les réserves dans la cuisine sont épuisées.
Sur le chemin du retour, regarder un long moment le Mai aux belles nuances de verts mêlés de bleus et d’ocre ; à son sommet, la petite chapelle est posée depuis presque toujours. C’est beau. Le cœur tressaille de joie.
On en connait presque tous les chemins. Comme ceux de la forêt des Maures dont certains ont désormais disparu, hélas.
Ils sont là, les trésors : la terre, les collines, les arbres, les plantes, les animaux et au-dessus d’eux le ciel bleu, et le vent, et le soleil, et l’été. Il n’y a pas de coffre-fort pour cela.

Commentaires

  • Un trésor, c’est vrai, il est là, le trésor.!
    Aujourd’hui dans le Morvan, temps de Toussaint. Grâce à votre texte un peu du Sud vient à moi.
    Bonne journée à vous Marie.
    Merci pour vos écrits.
    MartineL

  • Dans la fraîcheur bretonne, je ne cesse de penser
    à ces chemins des Maures où résonnent encore
    tant de souvenirs !
    Pendant longtemps, trôna dans ma chambre,
    un bouquet de fleurs sèches cueillies au hasard des promenades
    du soir...derrière la vieille maison de nos amis à Gonfaron !

    Vous avez bien résumé nos états d'âme,chère Marie,
    l'empathie est une bien belle chose !

  • Ah, oui, les massifs sont fermés. Je me rappelle une balade à cheval que j'avais faite alors que c'était fermé. Le garde avait été gentil, il m'avait demandé juste de faire demi-tour mais on n'avait bien discuté avant de son boulot, des incendies et tout...

  • les massif brûlent surtout !!
    et ne sont que désolation

  • il faudrait tant de coffres forts pour enfermer cette nature et surtout la préserver !

  • La malle aux trésors est au fond de votre coeur, de votre rétine, illuminée par vos sensations, magnifiée par votre cerveau...

  • C'est vrai que je n'ai jamais oublié cet émerveillement face aux Maures, l'été 1979, au crépuscule... c'était magique.

  • un coffre pour tout mettre à l'abri du feu serait bienvenu je pense

    j'ai regardé une émission sur la 5 sur les risques pour le var : incendie, inondation, montée des eaux !! sale temps pour la planète c'est un titre d'émission parfait

  • ajoutez zone sismique ...

  • Etre riche en contemplant la nature, c'est être immensément riche. Merci de nous le rappeler. Belle journée.

  • Comme vous savez bien regarder. On peut voir, mais regarder c'est encore mieux. :) Bonne fin de journée!

  • Vos mots sont de merveilleux coups de pinceaux. Ils dépeignent ce qui ce présente à vos yeux mieux que ne le ferait un peintre. Merci pour tous ces partages qui nous font tant de bien.

  • Oui, plein de trésors autour de nous, pour peu qu'on ait la chance d'habiter la campagne.
    Ces derniers temps j'ai fait une jolie récolte de Marjolaine, faite sécher et ce matin passée au hachoir. Voilà de quoi donner un peu plus de saveurs aux pâtes, pizzas...
    C'est bon pour le moral d'être dans ces moments de plénitude observatrice.
    Bonne soirée

  • Oui c'est vrai tu habites un bel endroit.
    Dommage de voir ce feu dans le Var. La forêt est si belle. Bises

  • Cette nature si belle souffre en ce moment..il en faudra du temps pour qu'elle revienne, que c'est triste!
    Bises de Mireille du sablon

  • La nature est un trésor qu'il faut bien respecter !! Quelle désoltion ces incendis !!

  • Vu à la télévision ces images terribles des forêts brûlées, avec leurs animaux - un garde parlait de l'étonnant silence dans ce désert de cendres. Les oiseaux ont-ils pu s'enfuir ?
    Merci de nous rappeler ces trésors simples et vitaux.

  • les oiseaux sans doute (zone d'aigles notamment)mais les tortues les cigales(qui ne chantent plus ici depuis 4 jours du coup) les lézards ...

  • Exactement.
    Ces derniers jours, cherchant une chanson à me chanter pour mon anniversaire, mes filles se sont souvenues que j'aimais tant "la Mélodie du Bonheur", et m'ont chanté : "Collines que j'aime..." (mais moi je n'en sais pas les paroles). C'est vrai que mon bonheur est là, dans ces trésors qu'aucun coffre ne pourra jamais contenir.

Écrire un commentaire

Optionnel