Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Joie.

Sentir un bras passer sous son bras et une main s’accrocher fermement. Aller ainsi à petits pas, tous petits pas, de la voiture à la porte puis jusqu’à la salle d’attente puis jusqu’à la salle d’examen. Et retour. A la maison, fermer les volets, s’assurer que tout va bien, et dire à demain. Joie de pouvoir faire cela, de sentir en soi la capacité de faire cela.

Partager un repas. Féliciter la cuisinière et lui demander la recette qu’elle donne avec moult précisions. Aller de l’un à l’autre pour servir, dire un petit mot, sourire. Ecouter des histoires de vies, regarder des mains usées aux doigts tordus qu’on prend dans ses propres mains pour les réchauffer car leur peau épaisse garde désormais toujours le froid de l’oubli. Joie de pouvoir faire cela, de se sentir à sa place.

De derrière la fenêtre, regarder les oiseaux venir picorer dans la mini-mangeoire qu’on leur a installée là où les chats ne pourront pas aller. Ils vont et viennent, battent des ailes, piaillent. Joie de pouvoir faire cela, de sentir que ce spectacle-là est immensément merveilleux.

Bon lundi à chacun, dans la parcelle de joie que nous pouvons tous avoir en nous.

Commentaires

  • Comme j’aime cette «  parcelle de joie que nous pouvons tous avoir en nous « ! Difficile de la trouver souvent, mais si on cherche bien , elle nous réchauffe le cœur, au moins un court instant et ça fait du bien. Bonne journée.

  • Ces petites choses que l'on donne ou que l'on reçoit sont les plus importantes dans nos vies...il faut juste savoir rester assez ouvert pour les ressentir...Belle semaine

  • Ma petite joie, ces prochains jours, va être de venir le matin tôt ici. Mari hospitalisé en urgence...

  • Je pense à vous Jo-Elle. Vos blogs et celui de Bonheur du Jour étaient mes «  étincelles de joie » pendant des périodes similaires. Ils m’ont aidé à les traverser.

  • Des gouttes de joie qui étincellent dans la lumière... Oh, JOIE, j'aime infiniment ce mot, merci Marie de l'avoir cueilli pour nous ce matin. Douce journée de joie à toi, à bientôt. brigitte

  • merci de décrire toutes ces petites joies...eh oui, c' est ça, LA VIE. Merci, Marie

  • merci Marie que d'autres moments de joie viennent éclairer votre journée, votre semaine

  • Bonjour. Je suis dans une drôle de période, peut-être que je vais en parler sur mon blog... ou pas. Mais dans cette drôle de période, je me suis recentrée sur les petites joies du quotidien. Je me suis rendue compte, l'autre nuit, du bonheur de pouvoir prendre la main de mon conjoint, juste à côté de moi, endormi dans le lit. C'est tout simple mais c'est beaucoup. Bises alpines et belle semaine.

  • Je peux difficilement trouver une étincelle de joie pour le moment, peut-être parce que je suis fatiguée, et que c'est une vilaine période qui s'annonce, noël nouvel an tout ça n'a pas beaucoup de sens... je ne vais pas assombrir davantage l'atmosphère. Cela va sans doute passer, je suppose que je suis fatiguée. Mais parole ! Ici, personne ne vient aider personne !

  • Vivre c'est ça, être là où l'on est entièrement. Et la joie vient.
    J'ai reçu ton livre et vais bientôt commencer à le lire. J'étais impressionnée par sa taille et son épaisseur. Bises et bonne semaine.

  • Ici, je veux dire, là où j'habite. (Je ne parle pas du blog). Quant à mon mari, qui est d'ailleurs mon ex mari, il dort à l'autre bout du globe, à côté de sa troisième épouse. Mais à la limite, cela fait sourire. Y a pire (Eddie Barclay a eu encore plus d'épouses...) tant pis pour moi, je n'avais qu'à pas me marier. Ni avec lui ni avec aucun autre...

  • ... mais une minuscule joie est un vrai rayon de soleil, bien chaud, qui fait tant de bien !
    Ce sera à nouveau une séance de salle d'attente avec mon chéri cet après-midi. Je suis contente de pouvoir le faire encore.
    Je t'embrasse, chère Marie, et te souhaite une bonne semaine.

  • Plein de joies, oui.
    Ce matin, constater que les oiseaux se mettent à chanter à un moment précis (je ne parle pas d'heure, cela doit dépendre de la luminosité), hier j'étais dehors plus tôt, et rien, et je les ai traités de paresseux...

  • J'ai été souvent dans une maison de retraite visiter une vieille tante et j'ai fait ce genre de chose, j'avoue que depuis son décès je n'y suis plus retourner, car joie sur le moment mais après un peu de vague à l'âme en me demandant si je n'allais pas y finir ???
    Bonne journée

  • même quand tout est difficile il nous reste ces instants fugaces de joie simple qui nous aident à tenir, à avancer, à partager

  • Toutes nos joies proviennent de nos sensations qui prouvent que nous sommes vivants... Et comme tu l'exprimes bien !

  • J'ai aussi mis les graines pour les oiseaux, dans un abri en hauteur. Donnons du bonheur autour de nous. Bonne semaine et bises.

  • beaucoup de pensées pour celles qui ont des difficultés en ce moment

    moins sérieux : je ne mets PAS de graines pour les oiseaux car Miss Tigri est une trop bonne chasseuse d'oiseaux ( elle est nulle pour les souris ) et si je suspends la mangeoire hors de sa portée elle va devenir folle de seulement les voir, les oiseaux...

  • Ma soeur travaille dans une maison de retraite, il y a malheureusement de moins en moins de personnes qui viennent réchauffer les veilles mains, c'est désolant.
    Bonne journée et belle semaine

  • Ce sont tous ces petits moments de bonheur qui nous tiennent debout et permettent d'avancer. Ces derniers jours, je me suis émerveillée par la neige, les flocons et la visite du rouge-gorge.
    Bel après-midi Bonheur du jour

  • A toi qui sais si bien profiter de chaque instant, partager toutes les joies de la vie, même celles qui paraissent les plus infirmes, qui en réalité sont essentielles... merci ma chère Marie pour ces partages primordiaux qui parlent tant... "se contenter de peu mais savoir qu'on a tout : on est vivant". ...
    .....pour tous ces Bonheurs, et de ce jour en particulier.
    Douce semaine à toi. qui ne pense pas qu'à toi.

  • pardon les plus infimes......

  • Voilà un mot court qui claque et fait plaisir, on lui consacre des hymnes, des chansons, des parfums.... on aime à l'entendre et il donne de la force.... Merci de nous l'offrir ! Belle soirée à toi.

  • Merci Marie d'être une si belle lumière éclairante pour moi et certainement pour nous toutes !!

  • Amie intime la joie, un tout grand merci, tes mots amènent un doux sourire bienfaisant ce matin !

  • je ne me sens pas si joyeuse que cela en ce moment, je termine un deuil, de ceux dont nous prenons le temps, pour ne rien regretter ensuite, de faire patienter la joie pour tout lui dire une dernière fois.

Écrire un commentaire

Optionnel