Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L’antan. Souffle autour des pissenlits.


Sur la pelouse qui longe le chemin vers l’embarcadère, d’innombrables pâquerettes conversent avec tout autant de pissenlits. Certains de ces derniers ont déjà fané et la fleur s’est transformée en une aigrette dont le nom même, aigrette, est léger comme le souffle. Je ne peux pas résister et j’en cueille un puis je souffle sur les akènes qui s’envolent.
Enfant, j’allais me promener dans un parc aux arbres centenaires dont les vertes pelouses descendaient en pente douce vers un lac dans lequel des truites étaient laissées tranquilles. On avait le droit, à l’époque, d’aller leur donner du pain, ainsi qu’aux deux ou trois cygnes qui occupaient les lieux.
Sur ces vertes pelouses, donc, il y avait aussi des pâquerettes et tout autant de pissenlits. Et cette même brise légère quand on était en mai. Parfois, on arrêtait notre course pour cueillir des pâquerettes et on en détachait les pétales : je t’aime, un peu, beaucoup, passionnément, pas du tout… Ou un bouton d’or, il y en avait aussi, et on le mettait sous le menton d’une compagne de jeu pour lui dire si elle aimait le beurre et après, on riait.
Quant aux pissenlits, comme je l’ai fait hier sur le chemin, on prenait ceux qui étaient fanés, on les approchait des lèvres, on soufflait pour faire s’envoler cette si fine aigrette composée de tant d’akènes. Je me souviens que je les regardais s’élever vers le ciel et il me semblait qu’aucun d’entre eux ne tombait jamais, comme si mon souffle qui avait précédé de peu celui du vent, leur avait permis de prendre cet envol et de réaliser ainsi leur rêve d’aller au-delà d’eux-mêmes.

Commentaires

  • De beaux souvenirs avec ce souffle sur les pissenlits fanés de mon enfance. J ai continué cet envol de vœux que nous faisions au travers de ce jeu avec mon fils et aujourd’hui mes petits enfants.
    Des petits cailloux que je sème sur mon chemin des souvenirs.
    Merci également de laisser ainsi de beaux et doux instants pour nous.

  • C'est heureux que nous puissions transmettre avec joie ce qui nous a rendu heureux nous-même !
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée !

  • comme c' est joli ! je vais de ce pas dans mon jardin cueillir une aigrette et souffler sur les akènes...J' apprends plein de mots grâce à toi, Marie. Merci et bonne journée

  • Je ne sais pas si le mot aigrette correspond bien à ce que devient le pissenlit ! C'est l'impression que j'ai, tout simplement.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Quelle douceur dans ce souvenir qui me ramène à ma propre enfance. Je faisais la même chose, tous les enfants font ça..
    Ici les pâquerettes ont repoussé malgré une tonte sévère des pelouses. Les pâquerettes sont plus fortes que le tracteur du gardien (non mais).

  • J'aime leur ténacité. Il était prévu qu'elles poussent, alors, elles poussent.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Beaux souvenirs d'enfance mais... A savoir que donner du pain aux poissons et aux oiseaux est parfois interdit maintenant dans les parcs car c'est un aliment très mauvais pour eux: ils n'assimilent pas le gluten. Finalement en faisant ça, on les tue précocement.

  • Je rajoute donc à mes magnifiques souvenirs d'enfance le fait que, peut-être, j'ai fait disparaître ces cygnes majestueux... J'en suis désolée.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Quel talent pour raconter, décrire ces souvenirs d'enfance !
    Tous ceux d'entre nous qui ont eu la chance de vivre ou de séjourner à la campagne, du moins au contant des pâquerettes et pissenlits s'y retrouveront. muchas gracias!

  • Je ne sais pas d'où vient ce rite de l'effeuillage de la pâquerette comme de celui de souffler sur le pissenlit. De la nuit des temps ?
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • que de beaux souvenirs partagés et si bien évoqués (écrits)
    douce" nostalgie" pas triste pour un sou !
    au contraire, qui évoque sourire enfance légèreté... bonheur

    merci

  • Oh non, rien de triste ici ! C'était une fête !
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Un souvenir merveilleux que l'on retrouve avec beaucoup de bonheur avec les petits enfants!
    Belle journée

  • Il est bon de transmettre ces beaux souvenirs !
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Oui le règne des pâquerettes et pissenlits mêlées. Un richesse merveilleuse. Celui qui n'a pas vu n'a pas compris la beauté. Aujourd'hui les fleurs de luzerne, les marguerites, et les grands boutons d'or. Bises

  • Je raffole aussi des boutons d'or. Ils sont parfois très hauts.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Moi, je ne l'ai pas fait autrefois il n'y en avait pas en Gudeloupe, mes petits enfants aujourd'hui s'amusent à souffler sur ces fleurs desséchées pour regarder s'envoler les akènes...
    Belle journée

  • C'est si joli, n'est-ce pas, cet envol tout léger ?
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Oui, il est toujours bon de se souvenir du bon.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Toute l’enfance : la nôtre, celle des jeunes classes…
    et le génie de la maison Larousse !

    Beaucoup de légèreté dans votre billet de l’Ascension,
    chère Marie…et aussi un brin de malice, je présume !

  • Il faut toujours avoir le sourire aux lèvres !
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Merveilleux texte qui rappelle tant de beaux souvenirs ! Qui enseigne aussi de jolis mots, comme "aigrette" et "akènes"....

  • moi à l'école je le faisais si si :)

  • Comme je le disais plus haut, akène fait partie du vocabulaire botanique mais aigrette, c'est simplement l'impression que j'ai quand je vois ces si fines et si légères ailes, comme on en décore parfois des chapeaux.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Cela me rappelle mon enfance. Que des jolis souvenirs en lisant ta plume si douce, si belle. Passe une bonne journée,

  • N'hésitons pas à nous souvenir des belles choses.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Enfant, je cueillais les pissenlits pour en faire des bouquets que j'offrais à ma mère. ;)

  • Mais oui, je pense que tous ceux qui ont vécu là où il y avait des pissenlits ont fait cela aussi ; avec des tiges plus ou moins courtes, d'ailleurs.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • J'aime parler des choses tendres.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Un souvenir d'enfance pour moi aussi. Nous allions cuiellir les pissenlits dans les champs pour le smangers en salade avec des pommes de terres sautées et des oeufs durs . J'aimais beaucoup ce repas.

  • Cela aussi, c'est un bon souvenir d'enfance ! Partir dans la nature glaner ce qu'on va manger...
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Que c’est réconfortant de vous lire, vous me mettez en joie, en effet, qui n’a pas soufflé -et éternué- enfant, (mais pas que!!) sur ces modestes fleurs??
    Elles me font penser à des étoiles végétales, porteuses de messages, ou pas d’ailleurs, seulement prendre le plaisir d’évoquer la devise du Larousse,” je sème à tout vent”!
    Je n’aime pas les cygnes, je préfère arracher les pétales des marguerite, honte à moi!! :)) Merci pour cet Antan, Marie, c’est un bonheur de vous lire,

  • Effectivement, aujourd'hui où tout doit être "politiquement correct", plus question d'évoquer l'arrachage des pétales des pâquerettes ou le pain donné aux cygnes ou aux canards. Mais, à l'époque, on faisait cela, je me souviens, sans état d'âme. On avait même un sac spécial pour garder du pain pour les canards...
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Que de jolis souvenirs qui remontent de notre enfance...et de belles images poétiques qui nous font encore rêver. Serions-nous rester encore des enfants ? Je ne peux m'empêcher de le faire moi-aussi, tout comme chaque année au temps des coquelicots je fabrique des petites poupées éphémères avec les boutons de fleurs. Par contre je ne connaissais pas le jeu avec les boutons d'or !

  • Mais alors, chère Manou, j'espère que vous jouerez prochainement avec le bouton d'or en le mettant sous des mentons !
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Des souvenirs qui remontent, que nous sommes certainement nombreuses à avoir ... en sera-t-il de même plus tard ?
    Certainement, puisque nous avons pris le temps de faire de même avec nos enfants et petit-enfants ....

  • Je suis sûre que, oui, ce jeu rituel est transmis.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Bonjour Bonheur du Jour
    Comme j'aime ce titre "L'antan" . Les souvenirs perdurent et on aime les transmettre
    Bonne journée et bon week-end

  • C'est bien de se souvenir des belles choses. Laissons les autres moments, nous en avons tous vécu, enfermé dans un placard.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Que de belles évocations, mon cœur a tout reconnu !!! Doux week end Marie, - ici la chaleur est accablante - à bientôt. brigitte

  • Chaleur accablante ici aussi, sauf hier parfois dans l'après-midi, une brise un peu plus fraîche.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • Cela me rappelle mes promenades avec ma grand mère dans la campagne où elle habitait que de bons souvenirs.
    Bises

  • J'aime bien ces "je me souviens"... Et il est bon de les partager.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

  • C'est merveilleux, jubilatoire Marie que tu nous rappelles ces souvenirs à hauteur d'enfants !
    C'est merveilleux aussi de voir les petits-enfants, les petits-neveux et petites-nièces, transmettre des "perles" venant de nos grands parents.
    Rien n'est répertorié, mais tout se transmet.

  • Ce sont de simples moments de vie.
    Merci pour ce commentaire.
    Bonne journée.

Écrire un commentaire

Optionnel