Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pistes pour le mois de juin. Petits mots, petites choses.


En ce début de juin, partout des fleurs. Certaines somptueuses comme les roses. D’autres, plus discrètes, plus banales, comme la multitude de pâquerettes et de pissenlits sans oublier les liserons d’un si doux violine clair et les incomparables coquelicots. Ils ont poussé sur la pelouse du parc, sur le bord de la route, dans un coin du jardin. Personne ne les arrose. A priori, personne ne les a plantés non plus, mais pourtant ils sont là et semblent tout tranquilles.

C’est un peu comme la vie à laquelle j’aspire désormais : une vie simple que d’aucuns considéreraient comme « déclassée », si je reprends le mot de Charles Wright dans sa dernière interview ; une vie qui existe, constituée de petites choses mais située dans un grand espace, celui de la vie même.

En juin, regarder de petites fleurs, faire de petites choses simples et anonymes, écrire des petits mots. Se bonifier de l’instant. Ne plus rien, mais alors plus rien avoir à prouver. Simplement aimer. Comme ces fleurs qui aiment bien qu'on leur sourit quand on les croise.

Commentaires

  • Des propositions, simplement. Des envies, en fait.
    Merci pour ce commentaire, chère Chêne vert. Et très bon dimanche dans vos beaux paysages.

  • j'aime beaucoup ce Bonheur du jour, les choses simples qui sont TOUTE LA VIE

    ici les roses sont sur la fin ( elles refleuriront à l' automne ). Des pâquerettes et coquelicots partout dans la nature ( pas dans mon jardin , mais le jasmin et le chèvrefeuille persistent ). Des lauriers-roses partout, dans les jardins ( dont le mien ), au bord des routes, cela fait des murs de couleurs variées

    bonne journée à toi, Marie, et à tous ceux et celles qui lisent tes beaux textes et les commentent

  • Effectivement, les lauriers-rose foisonnent maintenant et c'est vraiment magnifique.
    Merci, chère Irène, pour ce commentaire.
    Bon dimanche, avec des fleurs, une gentille minette...

  • Bien que je sache combien il est envahissant, je ne peux pas m'empêcher d'avoir de la tendresse pour lui.
    Merci, chère Jo-Elle, pour ce commentaire.
    Passez un bon dimanche.

  • Il y a des années de ça, mais je ne l'ai jamais oublié, une amie m'a dit: ne te complique pas la vie, elle-même s'en charge.
    Alors la simplicité, en tout, et avant tout!

    Bonne journée fleurie, rieuse!

  • Mais tout à fait ! Merci, Colo.

  • Parfait résumé, Colo, et merci à Marie pour son impulsion !

    La vie simple « que d’aucuns considèreraient comme déclassée »,
    est pour moi la vie pleine, celle que nos philosophes
    préconisaient…peut-être parce qu’ils mouraient jeunes ?
    Le temps compté est un bon aiguillon pour savourer la vie !

    Fiorenza, fidèle adepte d’ Epicure, de Montaigne et de…
    « Bonheur du jour »

  • bien d'accord

  • C'est exactement cela !
    Merci, ma chère Colo, pour ce commentaire.
    Bon dimanche !

  • quel beau programme !
    oui goûte de ch instant , ch petit bonheur
    bonne journée à tous ☼

  • Comme c’est gentil! Merci pour votre retour!!!

  • Comme c’est gentil! Merci pour votre retour!!!

  • Merci, chère Barbara, pour ce commentaire.
    Bon dimanche, au milieu des fleurs du beau jardin, avec quelques oiseaux à observer, et beaucoup d'amour.

  • merci MArie bon dimanche aussi

  • Coïncidence, je suis plongée dans le livre de Charles Wright ; J'aime beaucoup votre dernière phrase.

  • J'ai vraiment beaucoup aimé le livre de Charles Wright que j'ai lu il y a quelques mois maintenant. Son interview parue dans le Figaro est très intéressante.
    Merci, chère Aifelle, pour ce commentaire.
    Bon dimanche au milieu des livres, de la musique, des fleurs... De tout ce qui fait du bien.

  • Petites nappes rouges, ces coquelicots, attirants les abeilles.. pique nique de printemps, parmi les herbes folles... l'infiniment petit réuni, là, juste sous nos yeux... autour de moi, les roses sont belles mais superficielles, sans parfum....En revanche, mon romarin et ma sauge embaument! Le soir, vers 20h00, ce sont les moineaux qui viennent dîner, perchés sur les branches de mon Callistemon (je suis allée sur G... chercher le nom exact de cet arbuste !),, Ils s'en donnent à cœur joie, et je les observe avec bienveillance....je vous transmets un beau sourire, à vous aussi, tout.,. simplement ! bonne journée, Marie ! Et merci pour ce doux et convaincant message.,.

  • toujours du ☼ vos commentaires Nastagio
    merci de ces partages
    et très visuel je vois la scène profitez!

  • Merci à vous, chère Nastagio, pour votre fidélité !
    Bon dimanche madrilène.

  • Essentiel. Voilà, tout est dit avec ce simple mot.
    Bon dimanche.

  • un doux programme qui doit nous inspirer
    En attendant je vais tapoter le nom de Charles Wright car je suis curieuse

  • Son livre vous plaira, j'en suis sûre. Son interview, dans Le Figaro, est aussi bien intéressante.
    Bon dimanche, au milieu des livres, des bons livres !

  • Merci, chère Danièle. C'est un projet, une liste d'envies.
    Bon dimanche !

  • J'adore les pâquerettes. Depuis quelques semaines, je plante mes radis (chaque semaine pour en récolter.. chaque semaine;p). Le plaisir de toucher la terre et de récolter...
    Je te souhaite une bonne journée,

  • C'est très agréable, oui, de planter puis de récolter et de manger ses légumes, radis ou courgettes.
    Merci, chère Gaëtane, pour ce commentaire.
    Bon dimanche!

  • Dans certaines pelouses des coquelicots ont été plantés, très beaux, très grands, semblant moins fragiles.. pourtant avec les années ils ont diminué et disparu, laissant la place au coquelicot sauvage.
    Bon mois de juin. Bises

  • Certainement parce que le coquelicot sauvage est finalement plus résistant ?
    Merci, chère Andrée, pour ce commentaire.
    Bon dimanche, avec ceux que tu aimes et qui te le rendent bien.

  • J'adore ce billet... "se bonifier de l’instant..." tout est là, sans doute. Tout est en nous aussi. Et autour de nous...

  • Je le crois, oui, chère Pivoine, que tout est en nous.
    Bon dimanche !

  • J'ai retrouvé les roses d'ici avec grand plaisir, épanouies dans les jardinets du quartier. En traversant l'Espagne, nous avons vu des champs de coquelicots et je me suis posé la question : occupent-ils spontanément des terrains libres ou les a-t-on semés ?
    La vie est trop vaste pour entrer dans un quelconque classement. Vivons, aimons, émerveillons-nous de ce qu'elle offre de beau et de bien.

  • Quand on va vers St Maximin, il y a ainsi des champs de coquelicots. Ils n'ont pas été plantés mais poussent librement dans une terre qui a été laissée en paix.
    Bon dimanche !

  • Oui.
    Merci, chère Mâyâlilâ, pour ce commentaire.
    Bon dimanche !

  • Ici survivent les plantes et fleurs robustes (ne pas gaspiller l'eau) . j'ai eu la surprise de voir fleurir une plante abandonnée à son sort dans un coin. Peut-être avait-elle besoin de tranquillité.

  • C'est fort possible. Laisser une plante en jachère pour qu'elle se repose et reprenne goût à la vie. Cela peut arriver aussi pour les humains : après de terribles épreuves, se poser, le temps qu'il faut, et puis repartir.
    Merci, chère Keisha, pour ce commentaire.
    Bon dimanche.

  • merci MArie pour ce commentaire très "résilient"

  • Déclassée? non! Car la vie simple, celle qui consiste à regarder le monde avec émerveillement est très certainement, qui nous remplit le plus de contentement. Bises alpines.

  • J'utilisais ce terme en référence à l'interview de Charles Wright à laquelle je faisais référence, terme utilisé par ceux qui restent dans le besoin de gravir les échelons de la société pour arriver le plus haut possible.
    Merci, chère Dédé, pour ce commentaire.
    Bon dimanche.

  • Je partage tout à fait votre tableau de juin. Juin est le mois où le jardin invite à contempler toutes les floraisons.
    Bon après-midi Bonheur du Jour

  • Le temps de la contemplation est un temps de repos pendant lequel le cerveau se remet de tous les coups reçus.
    Merci, chère Dodovanille, pour ce commentaire.
    Bon dimanche.

  • Merci, vraiment, d'y venir puiser ici. Nous pouvons tous être des sources.
    Bon dimanche, chère Sedna,

  • Oui, il faut privilégier l'amour....même si tout le monde ne le fait pas:

    ♫♫♫♪♫♫♫♫♪♫♫♫♫♪♫

  • Suivre son propre chemin permet de vivre en adéquation avec soi-même. Ce que choisissent les autres, ce sont leurs choix, tout autant respectables. Mais il s'agit de vivre sa propre vie.
    Merci, chère Anne, pour ce commentaire.
    Bon dimanche.

  • Un beau programme pour ce mois qui va nous faire entrer dans l'été et comme le liseron, juste s'accrocher et profiter des petites choses de la vie. ça me plait aussi :) Merci pour ces mots pleins de bon sens

  • Bien que je sache combien le liseron peut être envahissant dans un jardin, je ne peux m'empêcher d'avoir de la tendre pour ces corolles qui portent sur le monde un regard si curieux.
    Merci, chère Manou, pour ce commentaire.
    Bon dimanche.

  • Merci pour le liseron, et les pissenlits si souvent décriés!
    Une vie " déclassée" ? presqu'un luxe!

  • C'est tout à fait cela, un luxe.
    Merci, chère Zoé, pour ce commentaire.
    Bon dimanche.

  • Mais oui ! Pourtant, parfois, on se complique la vie...
    Merci, chère Plaisir et Equilibre, pour ce commentaire.
    Bon dimanche !

  • Oh oui, "savoir aimer" les fleurs des champs, les roses, les petites choses et les gens, donner de l'amour, ne serait-ce qu'un instant... Cette vie simple .

  • Un projet à mettre en œuvre chaque matin, une envie d'être dans l'amour : une façon d'être libre.
    Merci, chère Marine, pour ce commentaire.
    Bon dimanche.

  • Ah ce post me réjouit. Je suis adepte également de cette vie simple, et de plus en plus. Cette période fleurie me va très bien. J ai l'impression de communiquer avec les fleurs, je leur parle, les arrose, les bouture, les photographie, les déplace.... Elles m'aident beaucoup. Je revendique la simplicité. Les derniers pèlerins passés chez nous ont retenu cela, que nous étions vraiment simples, et que cela leur avait fait du bien. Pas de chichi. Semons des graines de simplicité. Merci encore pour ce que vous écrivez si délicatement.

  • Le témoignage de votre façon de vivre fait aussi partie du pèlerinage de ceux qui viennent, j'en suis sûre.
    Merci, chère Mel, pour ce commentaire.
    Bon dimanche.

  • Je tente, je tente... Tout est une question de dosage et, surtout, de recul.
    Merci, chère Petite Verrière, pour ce gentil commentaire.
    Bon dimanche !

  • Il y a aussi des moments où j'ai envie d'une vie toute simple parce qu'à force d'avoir une vie compliquée (à cause des devoirs, de paperasses, de RV), on a envie de souffler.

  • Il me semble que ce n'est pas forcément l'accumulation des choses à faire qui est compliquée, mais plutôt la certitude que toutes ces choses doivent se faire en même temps, rapidement, parfaitement.
    Merci pour ce commentaire (et l'autre).

  • "une vie qui existe, constituée de petites choses mais située dans un grand espace, celui de la vie même". ... c'est cela même l'essence-ciel... de tout cela tu en parles si bien ma chère Marie du Bonheur de ce jour..merci vraiment.
    Doux lundi.

Écrire un commentaire

Optionnel