Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

avec la vieille dame - Page 5

  • Moisson du 6 février 2021.


    Commencer la marmelade d’oranges amères.
    Ecouter Boris Cyrulnik parler. Comme à chaque fois, être émue tellement sa parole si claire ouvre des horizons.
    Remarquer qu’Avec la vieille dame poursuit son chemin. Un exemplaire vient d’être acheté à Orléans où on n’a jamais mis les pieds et où on ne connaît personne… Qui sont-ils, ces lectrices et lecteurs ? Comment ont-ils rencontré ce livre ?
    Ecrire du courrier et aller le poster.
    Se régaler de la lecture d’un roman d’Elizabeth Von Arnim : Les aventures d’Elizabeth à Rugen.
    Demander gentiment mais fermement à quelqu’un dont c’est l’habitude, de cesser immédiatement de râler. Ce quelqu’un s’arrête, non parce qu’il est soudainement convaincu de l’inutilité de ses plaintes, mais plutôt par surprise en raison du ton employé. On n’hésitera pas à recommencer.
    Marcher le long de la mer, rentrer à la maison, faire du thé, écrire.

  • Donner/recevoir.


    Donner du pain.
    Envoyer un petit présent à quelqu’un.
    Offrir une paire de chaussettes qu’on a tricotée soi-même.
    Aider un ami dans une démarche administrative.
    Ecouter une amie dans la peine et essayer de dire des mots qui consolent.
    Recevoir de belles photos de fleurs (amandier, asphodèle) et de feuilles de chênes et de paysages enneigés.
    En panne d’aiguille circulaire n°4,5, s’en faire prêter une pour un temps indéterminé par une amie d’une amie qui avait entendu dire qu’on en avait besoin.
    Recevoir du courrier ; des lettres gentilles, des cartes superbes.
    Trouver devant sa porte une méréville pour de prochaines confitures.
    Alors qu’on a bien rempli le panier de légumes, y voir rajouté un bon peu de blettes qui restaient à l’épicière et qu’elle ne veut pas remballer.
    Constater qu’Avec la vieille dame continue à être acheté aux quatre coins de la France, dans des villes où on ne connait personne.