Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plage des sablettes - Page 5

  • Moisson.

    Faire de nouveau de la marmelade d’oranges amères. Étiqueter les pots « Marmelade d’oranges amères du jardin de A., à Hyères – Février 2017 ».
    Commencer à donner les pots.
    Étendre le linge dehors, au soleil.
    Tenir une petite fille par la main et l’écouter parler.
    Lire quasiment d’une traite un roman policier d’Anne Perry et se transporter à Londres au XIX° siècle.
    Faire le repassage en s’appliquant et en écoutant à la suite plusieurs versions du Quatuor de Ravel qu’on aime tant.
    Terminer le châle rose qu’il faudra bientôt envoyer à sa destinataire.
    Écouter longuement une amie qui souffre dans sa chair et ensuite lui parler doucement pour lui donner du courage dans sa vie de lutte.
    Autour d’une belle tablée dominicale, partager les différentes façons de cuisiner le bœuf-carottes.
    Sur la plage des Sablettes, penser à bien respirer.
    Parler avec quelqu’un des chansons que nos mères écoutaient quand elles étaient jeunes.
    Avoir le temps d’aller un après-midi au groupe de tricot-couture. Montrer l’avancement de la couverture pour bébé ; apprendre alors qu’une amie va être grand-mère et lui dire : « Alors, je te la donnerai. »




  • Moisson.

    Continuer à tricoter un châle rose et violine en regardant des épisodes d’Hercule Poirot à la télévision.
    Prendre un café au Sport, à Sanary, avec sa vieille tante de 90 ans, et bavarder de tout et de rien.
    Admirer l’hibiscus qui a fait trois fleurs d’un coup.
    Apprendre qu’une amie très chère va passer prochainement pour faire connaissance avec la petite maison.
    Marcher dans l’eau sur la plage des Sablettes, tôt le matin.
    Au petit déjeuner, goûter le miel de lavande acheté à Aix en Provence et se régaler.
    Programmer trois séances de yoga dans la même semaine.
    Prendre beaucoup de temps pour lire.
    Prendre beaucoup de temps pour écrire.