Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le butin de la balade : cognassiers du Japon, mimosas, vent, nuages et brume grise.


Rencontré deux cognassiers du Japon qui commencent à fleurir. L’un aux Sablettes, pas loin de la plage, l’autre à Tamaris. Que c’est beau, ces fleurs en forme de coupole, de ce fuchsia exceptionnel ! D’autres vont fleurir bientôt. Pour l’instant, elles sont sagement disposées le long d’une branche en boutons qui ont la forme de boules jaune mimosa.
Les mimosas ont souffert du mauvais temps (fortes pluies, gelées) mais ils restent encore fièrement fleuris. En rentrant par le chemin du Manteau, un mimosa est bien accessible et il a été facile de cueillir deux branchettes à mettre dans le vase bleu.
Le vent soufflait fort. Dans le ciel bleu, des nuages blancs en forme de soucoupes volantes en profitaient pour aller de part et d’autre de la Rade. Au loin, le Coudon, ce fier amer, était chapeauté d’une fine brume grise.
Le chapeau, d’ailleurs, s’est envolé une fois et il a fallu lui courir après pour le rattraper. Peut-être avait-il envie de rejoindre les nuages ?

Commentaires

  • Signes du printemps qui ne tardera pas à arriver, du moins chez toi car ici, la neige endort la nature depuis une bonne semaine.

  • Oui, le mimosa a pris mal mais il fleurira quand-même, il est tout en petits boutons... Le tamaris, cher à mon coeur car à Biarritz il fait fureur, n'a pas supporté le sol trop dur de notre butte, dommage, il aime mieux les bords de mer
    Bonne journée chez toi

  • Et à quelques centaines de kilomètres, la neige immobilise Madrid et l'A40...
    Profitez de ces prémices; mais c'est bien tôt.
    L'hiver n'a que 3 semaines...

  • Cc... Joli butin au coeur de l'hiver !
    Douce journée Marie, bisous

  • Ah, ces fleurs qui font particulièrement plaisir au coeur de l'hiver, merci pour cette belle moisson au grand air ! Bonne journée, Marie.
    (Les commentaires ont disparu chez moi, pas chez toi, voyons ce qui se passe encore...)

  • Nous, c'est le plein hiver, grosse neige hier et bruine ce matin à 800m. Impossible de circuler aujourd'hui, même si les chasse-neige font leur travail.

  • Ah oui. Il y a un cognassier du Japon en bas de chez moi. Il fleurit aussi très tôt. Il est derrière le poteau de la barrière du parking, on ne le voit pas bien mais comme ça il est protégé de l'ardeur dévastatrice des jardiniers. J'essaie d'imaginer la rade, les nuages et votre chapeau qui s'envole :-) je vois un dessin... style Ferrandez.

  • Bonjour,

    Oui, les cognassiers du Japon sont le printemps de l'hiver... J'en ai planté un l'année dernière, qui bourgeonne à foison.
    Par ailleurs, une fleur n'est jamais aussi belle que maraudée.

    Belle journée.
    Geontran

  • La nature est comme nous, elle en a assez de l'hiver et se pare déjà chez toi de fleurs... mais ici en Bretagne toujours bien gris !
    Belle journée

  • tu en as de la chance sous ton ciel bleu, à nous donner envie de printemps, c'est dans les boutiques que chez nous fleurit le mimosa, l'hiver est trop présent encore que pour observer la renaissance des fleurs ... mais cela viendra ...
    amitié .

  • Chez moi, le mimosa aimerait exploser mais toujours en boutons et la gelée n'a pas fait de bien aux plantes mais espérons ..

  • Contente de t'entendre parler de fleurs annonçant fièrement le printemps.
    Dans le pot devant la maison, des pointes vertes sortent ...futures petites jonquilles en mars.
    Les jours rallongent aussi.
    Cette année nous bénéficions d'un réel heures hiver. Bises

  • Connaître les plantes te permet de nous promener dans un rêve de mots colorés à forme de plantes.... Et le final avec ce chapeau de brume est aussi amusant que suggestif ! Merci pour cet intermède méditerranéen.... et belle fin de journée.

  • Les cognassiers du japon sont aussi bien boutonnés ici . Avec les jours qui rallongent , c'est mieux déjà.
    Belle soirée!

  • Toujours votre palette de couleurs, chère Marie :
    fuschia, jaune, bleu, blanc et un tout petit gris de brume ...
    Même en hiver, notre regard peut trouver de quoi se satisfaire
    et même s'enchanter !

    Ici, les camellias se parent de toutes les teintes de rouge,
    du blanc rosé au cramoisi, les bruyères arbustives pointent
    leurs lumignons blancs et dans les vieux tamaris tout secs,
    trois roses rescapées ressemblent à du papier crépon !

    Dans notre hiver blafard, restent les couleurs de la vie !

  • Nous sommes loin de cette végétation en Normandie où c'est la pluie et le vent qui s'invitent tous les jours.

Écrire un commentaire

Optionnel