Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hyères les palmiers

  • La marmelade est faite.

    Voilà, les pots sont gentiment alignés sur le plan de travail de la cuisine. Ils auront bientôt leur petite étiquette et ils partiront vers leurs destinataires.
    On a enlevé des zestes et des zestes qu’on a fait longuement cuire. « Dans la marmelade, tout est dans le zeste ».
    On a pelé à vif, exprimé le jus, mis les pépins dans une gaze, pesé, attendu, mélangé une première fois, laissé reposer et refroidir, on est revenu plusieurs heures plus tard pour faire recuire, on a tourné, tourné, tourné, on s’est un peu brûlé en remplissant les pots. La maison a embaumé l’orange et on avait les bouts des doigts un peu jaunis.
    On aimerait bien en faire encore. Il faudra voir s’il en reste, de ces odorantes oranges hyéroises.