Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lytta basset

  • Durant l’été, relire d’anciens Bonheurs du Jour : Le désir de tourner la page.

    Mardi 30 juillet 2013. Passer la soirée avec Le désir de tourner la page.

    Passer la soirée avec le livre de Lytta Basset, Le désir de tourner la page. Au fur et à mesure des pages, souligner/noter quelques mots, quelques phrases…

    Dysfonctionnement ; ce qui amoindrit ma joie de vivre ; désarroi ; démunie ; perfectionnisme ; effondrement ; vie absurde ; j’en rajoute ; se laisser écraser ; écraser à son tour ; miner l’existence ; victime ; la souffrance comme identité.

    Prendre soin de sa blessure suppose : s’arrêter, se mettre en retrait, être attentif à son intériorité ; ne pas en mourir ; se réconcilier avec soi-même ; devenir bienveillant envers soi-même ; être consistant à ses propres yeux ; l’isolement a définitivement pris fin ; résister ; dire non ; être debout ; relever la tête ; non violence non mensonge ; unification intérieure ; libre de vivre des relations épanouissantes ; la promesse d’un devenir qui permet d’aller jusqu’au bout de soi-même ; le temps est venu d’apprendre à aimer la liberté ; apprendre à tourner les pages qui doivent être tournées.

  • Livres du matin / du sac à main / du soir.

    Le matin, deuxième lecture de Faire face à la perversion, le dernier livre de Lytta Basset, théologienne qu’on lit depuis des années et dont le sous-titre est : Des ressources spirituelles inattendues, en alternance avec Je ne reverrai plus le monde, d’Ahmet Altan, ouvrage qui rassemblent les textes de prison de ce journaliste turc.
    Dans le sac à main, le journal quotidien et le Nouveau Testament.
    Le soir, Journal de mon jardin, de Vita Sackville-West qui parle des plantes comme si elles étaient des personnes et converse donc tout naturellement avec elles. C’est un ouvrage plein d’humour, de joie, de ténacité et de fleurs : « On m’a demandé : « Quelle est votre fleur préférée ? » La réponse se devine d’elle-même : « Toutes les fleurs, chacune leur tour, au moment de la floraison. »