Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheur du jour - Page 5

  • A portée de main ou de pas, c'est selon mais pas loin.

    Besoin de thym pour la cuisine ou la tisane ? Si la réserve dans la grosse boîte en métal est épuisée, il suffit d'aller dans la colline pour en cueillir juste un peu, le temps de la soudure avant la belle période du thym en fleurs, ces si jolies petites fleurs rosées.
    Besoin de romarin ? Celui qu'on a cueilli à Signes est là, dans son sachet de papier kraft.
    Besoin de laurier ? En passant à Bastian, on s'arrêtera chez J. en cueillir deux branchettes. Il en a à foison dans son jardin.
    Besoin de lavande ? On prend le bateau pour aller en prendre sur le marché du cours Lafayette.
    Besoin de citron pour le poisson du midi ? On va sonner chez une amie de Mar Vivo dont le citronnier est prodigieux cette année.
    Besoin d'oranges ? On attend tranquillement que S. en amène, comme chaque année, ce qu'il faut pour faire la marmelade.
    Besoin de coriandre ? Il y en a encore qui pousse dans la jardinière sur la terrasse.

  • Livres du matin, du sac à main, du soir

    Le matin, Les braves gens ne courent pas les rues, un recueil de nouvelles de Flannery 0'Connor dont on admire l'oeuvre pour toujours. C'est un Folio emprunté à la Médiathèque.
    Dans le sac à main, le journal quotidien et le Journal de prière de Flannery 0'Connor, aussi qu'on prend plaisir à lire le plus lentement possible, relisant certaines pages, reprenant au début, l'ouvrant au hasard ; d'ailleurs, ce livre n'a pas de marque-pages.
    Le soir, Indian Creek, de Pete Fromm, le récit de tout un hiver passé seul par l'auteur dans les Rocheuses, et un roman policier, Les Soeurs Mitford enquêtent Le gang de la Tamise.