Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheur du jour - Page 5

  • La question du lundi : du coupe-papier.

    Encore une remarque, la dernière sans doute, à propos du roman d’Ito Ogawa, La papeterie Tsubaki. Elle concerne l’utilisation du coupe-papier. L’héroïne ouvre toujours les lettres avec un coupe-papier, ainsi que sa grand-mère le lui a appris.
    En y réfléchissant, on voit là un respect pour le courrier en lui-même et pour l’expéditeur, ainsi qu’une époque révolue où le temps était du temps vécu et non pas poursuivi. Effectivement, ouvrir une enveloppe à la main, en la déchirant, c'est être pressé. Et quoi de plus vilain qu’une enveloppe toute déchiquetée après avoir été ouverte ainsi !
    On se souvient qu’il y a longtemps, on connaissait quelqu’un qui faisait de même : quand une lettre arrivait, il attrapait son coupe-papier qui était toujours à portée de main sur le buffet car, même si peu de lettres arrivaient, il était bon d’être ainsi toujours prêt. Le geste était solennel.
    Ici aussi, on utilise un coupe-papier. Il est en métal doré et a la forme d’une feuille.

    Et vous ? Utilisez-vous un coupe-papier ? Si oui, comment est-il ? Ou préférez-vous déchirer l’enveloppe à la main ?

  • Moisson.

    En arrivant dans une salle comble pour écouter une conférence, voir une amie qui fait signe : elle a gardé une place. C’est si gentil.
    Remarquer sur les bords du sentier des myriades de fleurs d’arbousier déposées à terre par le mistral du jour : elles ressemblent ainsi aux clochettes du muguet qu’on découvre dans les sous-bois au printemps. En ramasser trois et les mettre dans le petit carnet noir. Elles seront les petites lucioles des jours gris.
    Remarquer aussi que les fleurs des mimosas sont déjà bien en boutons. En janvier, on mettra quelques pompons près des fleurs d’arbousier.
    Noter la recette des langues de chats et donner celle des cookies aux flocons d’avoine.
    Préparer un beau plat de macaronis au gratin.
    Recevoir la commande de l'herboristerie du père Blaize dans laquelle les eaux florales de lavande et d’oranger sont dans des petites bouteilles de verre bleu.
    Faire un signe d’amitié à quelqu’un qui est dans la peine et prendre le temps de l’écouter longuement en la regardantet en se penchant vers elle.