Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheur du jour - Page 5

  • Voeux

    Chers amis du Bonheur du Jour,

    Tous mes vœux pour la nouvelle année !
    Ce que je vous souhaite ? La santé, bien sûr, qui est un bien si précieux.
    Mais aussi de vivre sans performance autre que de grandir en amour ; sans autre comptage que celui de celles et ceux que vous comblerez de tendresse et de joie par vos sourires et vos marques d’attention ; sans autre recensement que de ce qui vous fait vibrer, sans autre mesure que celle d’avoir à envoyer par-dessus les moulins tous les bien-pensants, accumulateurs de diktats et de reproches, sans vous interroger de savoir qui est le plus grand, le plus beau, le plus fort, le plus riche, le plus chic, le plus parfait voire le plus-que-parfait et de vous repérer à cette aune, mais avec la fierté d’être simplement et authentiquement qui vous êtes, un être qui porte en lui-même la vie du monde à venir.

    Bonne année à tous et encore une fois, merci pour tout.

  • Bout d’an.


    C’est le bout de l’année. Il reste deux jours avant la fin de l’année civile.
    Choisir de passer ce bout d'an dans le calme, la sobriété, la chaleur du partage, l’authenticité de relations choisies, la lucidité face à ce monde où la misère règne (matérielle ou psychologique, culturelle ou spirituelle) et, osons ce mot, le dépouillement.
    A la fin de son livre, Le chemin des estives, Charles Wright explique qu’il a finalement fait le choix de vivre à l’écart en pleine nature, dans un lieu isolé du Massif Central, loin de la société de consommation, acceptant une vie matériellement limitée mais porteuse de liberté.
    Mais il est tout à fait possible de vivre ainsi en pleine ville. C’est un autre choix.