Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheur du jour - Page 4

  • Moisson.

    Regarder le ciel chaque matin, ses nuances violines qui s’éclairent et s’épanouissent quand l’aube est bien réveillée.
    Se réjouir de la réussite de quelqu’un et pouvoir continuer à l’inciter à aller droit vers son risque, comme aurait dit René Char.
    Passer voir, sans prévenir, quelqu’un qu’on sait seul et qui s’en réjouit, fait du café, sort des biscuits.
    Aller au cimetière et prendre le temps de tout nettoyer pour pouvoir amener bientôt de nouvelles plantes pour l’automne.
    Continuer la récolte des graines de Belles-de-nuit.
    Offrir à quelqu’un qu’on aime bien un exemplaire du Journal d’une seconde vie pour qu’entre nous le lien ne soit pas seulement mécanique mais s’incarne plus.
    Brosser les chats.
    Ecrire beaucoup de pages qui viennent comme ça.



  • La question du lundi. De la joie.

    Un bel article a été consacré dans le journal (1) au livre d’Emmanuel Godo, Mais quel visage a ta joie ?, dont la lecture est en cours. Pour Emmanuel Godo, la joie n’est pas le bien-être ou le bonheur. Elle est liée à l’inattendu et elle se caractérise par une « allégresse qui vient d’un allègement des choses. (…) Comme si un voile se déchirait ou s’entrouvrait. » On a vraiment beaucoup aimé lire cela, et encore plus ceci : « La joie est un trublion dans notre société marchande. »

    Qu’en pensez-vous ?



    (1) La Croix, vendredi 23 août 2019
    Emmanuel Godo, Mais quel visage a ta joie ? Ed. Salvator, 190 p., Janvier 2019.