Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonheur du jour - Page 2

  • Le figuier au printemps.

    En allant chercher le pain, il est bon de remarquer combien l’air s’est adouci. Les pluies très épaisses, on aurait même envie de dire grasses, ont lavé le pollen. Elles ont abreuvé les feuilles du figuier du coin de la rue. Chacune s’est affranchie de son bourgeon en déployant d’un coup ses lobes profonds que le vent sèche et lisse. Mais c’est fragile encore, comme sur une tête de nouveau-né la fontanelle palpitante.

  • Moisson.

    Envoyer quelques fleurs de jasmin à quelqu’un, en espérant que le parfum s’échappera, même fugacement, au moment où le papier qui les enveloppe sera déplié.
    Recevoir en cadeau une jolie pochette cousue main pour qu’on puisse y mettre les médicaments qu’on doit avoir toujours sur soi.
    Ranger l’armoire-penderie afin que tout soit bien aligné quand on l’ouvre.
    Ecouter, le matin, au moment où l’aube accède au jour, le chasse-doutes dont parle si bien Philippe Jaccottet.
    Marcher le long de la Corniche de Tamaris un jour de grand vent en recevant de temps en temps des éclats de vagues.
    Faire une commande de tisanes, de plantes et d’huiles à l’Herboristerie du Père Blaize.
    Recopier la recette du gâteau roulé à la confiture de N.
    Choisir parmi toutes les fleurs chez Rose, au marché de la Seyne sur mer, un bouquet de roses blanches dont on s’aperçoit que certaines rosissent quand elles s’épanouissent.
    Ecrire trois pages.
    Sortir toutes les plantes afin que la pluie les nettoie de la poussière du pollen ou simplement les abreuve, c’est selon.