Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les azurs bleus, les azurs verts.

On aimerait pouvoir, comme les Inuits pour la neige, avoir à sa disposition des centaines de mots pour parler avec précision du bleu du ciel, car il y a bleu et bleu. Le bleu n’est jamais simplement bleu.
Au-dessus de Bois-Soleil, en haut du raidillon pris sur la gauche après les champs qui ne sont encore que de terre ocre rouge, c’est le bleu du début de février quand c’est le début du jour. C’est bien du bleu, mais si pâle – convalescent peut-être après les jours d’hiver ? On le voit, ce ciel, sur certaines aquarelles de la Sainte Victoire que Cézanne a peintes, allant au motif sur les chemins caillouteux là-bas comme ici de cette Provence aride.
Quand il est midi et qu’on s’installe sur une large pierre plate pour le contempler, le bleu est alors plus affirmé mais il reste léger. Il n’a pas encore, il est trop tôt dans l’année, l’intensité de l’azur estival.
L’azur. C’est le ciel. Un ciel bleu azur. Les bleus du ciel sont-ils tous des azurs ? Des azurs … Mais où donc a-t-on déjà vu ce mot azur au pluriel ? …. Ah oui, Rimbaud, dans Le bateau ivre : « Dévorant les azurs verts ».

Commentaires

  • Une bien jolie réflexion.
    Il te faut lire : Bleu : histoire d'une couleur, de Michel Pastoureau. :)

  • Merci pour ce commentaire et ce conseil. C'est vrai, je n'ai toujours pas lu ce livre...
    Très bonne journée.

  • j'aime quand le bleu aussi pâle soit-il pourchasse les grisailles colériques d'un ciel révolté, j'aime quant aux petits matins ils rosissent l'horizon, nous engageant aux rêves les plus doux, j'aime ces présages d'un azur estival qui finira bien par nous subjuguer !
    bonnes promenades aux sentes de la vie .
    amitié.

  • Merci pour ce commentaire. Oui, le matin, le bleu est un beau signe d'espérance.
    Très bonne journée.

  • Les fleurs d'amandiers se détachent si bien sur le bleu clair, hivernal.
    En février 1890, Van Gogh peignait près d'Arles, "Amandiers en fleur" que j'aime tant.
    Bonne journée.

  • Les amandiers dans le soleil me bouleversent toujours. Merci de faire cette référence à Van Gogh.
    Très bonne journée.

  • Bleu turquoise, céruléen, pastel, ciel, marine nuit, infini, azur, céleste…….
    Bref un joli panel de bleu sur ce site. Evidemment, je n'ai rien inventé.
    https://www.toutes-les-couleurs.com/couleur-bleu.php#nuances

  • Merci pour ce commentaire et cette belle liste de bleus !
    Très bonne journée.

  • "...On voudrait jardiner ce bleu, puis le recueillir avec des gestes lents dans un tablier de toile ou une corbeille d’osier. Disposer le ciel en bouquets, égrener ses parfums, tenir quelques heures la beauté contre soi et se réconcilier.

    On voudrait, on regarde, on sait qu’on ne peut en faire plus et qu’il suffit de rester là, debout dans la lumière, dépourvus de gestes et de mots, avec ce désir d’amour un peu bête dont le paysage n’a que faire, mais dont on croit savoir qu’il ne s’enfièvre pas pour rien, puisque l’amour précisément est notre tâche, notre devoir, quand bien même serait-il aussi frêle que ces gouttes d’eau d’après l’averse tombant dans l’herbe du jardin."


    J.-M. Maulpoix. - « Convalescence du bleu après l’averse ». - Une histoire de bleu. – Paris : N.r.f., Poésie/Gallimard, 2005.

  • Merci beaucoup de citer ce texte magnifique sur ce petit blog où je tente d'exprimer un peu de poésie. Je ne le connaissais pas.
    Très bonne journée.

  • Bonjour. Je ne savais pas que les Inuits avaient un tel vocabulaire. C'est intéressant de voir que dans d'autres langues, il y a beaucoup plus de nuances que dans la langue française. Du coup, votre billet me donne envie de relire Rimbaud, de regarder des peintures de Cézanne et d'avoir la tête dans les nuages. Bises alpines et bon jeudi.

  • Merci pour ce gentil commentaire. Oui oui, relisez Rimbaud ! Oui oui, regarder les toiles de Cézanne !
    Très bonne journée.

  • Décidément, vous êtes une coloriste grand teint !

    Belle journée azuréenne !

  • Merci pour ce gentil commentaire et ce compliment qui me touche.
    Très bonne journée.

  • Ici, le bleu est peut-être moins subtil. C'est toute l'année un bleu intense, splendide aussi, il faut bien le reconnaître. Par contre à la tombée du jour ce sont les mauves qui envahissent le ciel avec une grande douceur. Un spectacle qui me laisse toujours émerveillée.

  • Le soir, ici aussi, le mauve se pose un instant.
    Merci pour ce commentaire.
    Très bonne journée.

  • Je trouve tout à fait extraordinaire le film de Kielowski " Trois couleurs : Bleu ", avec Juliette Binoche . Les images y baignent dans un bleu profond . Elles racontent l'histoire d'une reconstruction après un deuil , thème rebattu , si j'ose dire . mais on n'en comprend réellement la beauté qu'au fur et à mesure , lorsque ce bleu devient métaphysique et que la musique envoûtante de Zbigniew Preisner nous aide à saisir de quoi il s'agit en réalité : la découverte de l'amour inconditionnel . Ici , le bleu est une couleur qui vient d'un Ailleurs .

  • Merci pour ce long commentaire, très riche. Je n'ai pas vu ce film mais je vois bien ce qu'il en est de ce bleu venu d'un ailleurs.
    Très bonne journée.
    Pas de lien pour cliquer sur votre prénom et vous rendre visite.

  • j'aime beaucoup le bleu convalescent je dois le dire, je l'imagine parfaitement, un peu tremblé, un peu fugace, mais persévérant quand même

  • Merci pour votre lecture toujours très attentive.
    Très bonne journée.

  • Personnellement j'aime les bleu durs comme le bleu Klein .
    J'aimais beaucoup le titre du roman de Philippe Djian " Bleu comme l'enfer" !

  • J'aime aussi les bleus de Klein.
    Merci pour ce commentaire.
    Très bonne journée.

  • C'est très joliment décrit... Je vous envierais presque... si les étés méridionaux n'étaient pas si chauds. Mon émerveillement, il y a trois ans, d'émerger dans tout ce bleu... à Orange.

    Sauf qu'ici, quand le couvercle de nuages daigne se lever., le ciel est d'un bleu pastel dense... un beau bleu.

  • En Belgique, nous avons les Ardennes vertes (St Hubert, Bouillon, Bastogne, la Semois... la rivière des vacances ) et les Ardennes bleues. Stavelot Malmédy, Spa, les Fagnes... ce sont des termes génériques. Les frontières régionales sont plus complexes...

  • La frontière entre le vert et le bleu est toujours très fluctuante.
    Merci pour ce commentaire et à bientôt.
    Bonne journée.

  • merci dame Marie (et les e-promeneurs/neuses de passage..) pour tous ces beaux mots bleus…….

  • Merci Dame Solilouve.
    Bon week end.

  • Toutes les couleurs se nuancent en millions d'autres...
    Et il y en a tant que nous ne voyons pas !
    Merci pour ces réflexions en partage.
    Passez une douce journée.

  • Merci pour ce commentaire. Les nuances, voilà qui donne matière à contemplation !
    Très bonne journée.

  • C'est également la mienne ! Merci pour ce commentaire.
    Très bonne journée.

  • Amusant je publie aujourd'hui un poème sur ce ciel bleu azur vu ces derniers jours. Le bleu du ciel a des expressions bien différentes. Bises

  • Merci pour ton commentaire. J'irai lire ton poème sur le bleu.
    Très bonne journée.

  • une belle promenade au matin dans votre ciel où la poésie s'est colorée de ce bleu dont les qualificatifs sont tellement nombreux.

  • Merci pour votre commentaire.
    Bon week end !

  • Magnifique évocation ! Me voilà jalouse de tous ces bleus qui manquent tant chez nous : à cette saison, ni bleu intense, ni bleu pâle. Etonnée de lire sur Wikipedia que "Les concepteurs des noms de couleur du Web ont choisi d'appeler « azure » un bleu-vert très pâle."
    "Azur" est un si beau mot, comme "lapis-lazuli".

  • Merci pour ton commentaire. J'aime aussi la sonorité du mot azur, comme du mot lapis-lazuli que je trouve très magique. Le passage du bleu au vert ou du vert au bleu est très subtile.
    Bon week end !

  • J'ai vécu très longtemps dans des pays froids avec des hivers qui n'en finissent plus.
    Depuis 4 ans j'ai la chance d'être en Haute Provence et je t'assure que je sais ma chance. Je regarde la ciel, je respire l'air, je m'émerveille devant le soleil levant et le couchant. La luminosité pour moi est vitale. Alors oui je comprends pleinement ton écrit.

  • Merci pour ton commentaire. Pour avoir vécu longtemps aussi dans le "Nord", je comprends ce qu'on ressent à voir ce ciel si pur alors que l'hiver est là.
    Bon week end !

  • Ce ciel bleu, pour ma part tellement attendu! Bientôt le printemps pointera le bout de son nez, enfin!
    Bleu, bleu le ciel de Provence,
    Blanc, blanc, blanc....

  • Merci pour ce commentaire ! J'attends le Printemps avec impatience aussi.
    Bon week end !

Écrire un commentaire

Optionnel