Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Moisson du 28 août 2021.


Traverser la rade en bateau sous un soleil magnifique et un vent léger qui permettent à chaque détail du paysage d’être d’une grande précision : les soubresauts transparents des vaguelettes, les escarpements dentelés du Mont Faron.

A la Médiathèque Chalucet, rendre les livres lus, récupérer les livres à lire, papoter avec la bibliothécaire.

Sur le cours Lafayette, prendre de la tapenade, des olives, des figues, quelques parts de pissaladière.

Sur le quai, en attendant le bateau, feuilleter le volume de la correspondance de Robert Walser qui contient quelques fac-similés de lettres manuscrites ; l’écriture est parfois sage, d’autres fois non, plus agitée ou du moins plus pressée ; les derniers mots et la signature sont le plus souvent au bas de la page, mais aussi parfois en haut ou encore sur les côtés de la feuille. Concentrée sur le livre, on n’a pas remarqué que le départ du bateau est imminent et on entend la voix de la batelière qui s’est approchée pour demander : « C’est pas la ligne N que vous prenez, vous ? Parce que le bateau va partir… » On dit merci, on ferme le livre en le claquant, on ramasse les sacs de courses et de livres et du dos et on monte à bord.

Commentaires

  • En tant que bibliothécaire, j'adore lire qu'aller à la bibliothèque et discuter avec les bibliothécaires et un bonheur du jour ;p
    Allons tous en bibliothèques

  • Gentille batelière ! Cela mérite d'être souligné...
    Ceci dit, l'épisode m'a bien fait sourire !
    Gros bisous, chère Marie, et bonne lecture.

  • Tout cela est très évocateur :-) il paraît que la garniture aux anchois de la pissaladière serait un lointain héritage du garum romain... ;-) le reste aussi est tentant.

  • C'est toujours bon de voir qu'il existe encore dans ce monde une réelle attention portée à l'autre... Et puis maintenant j'ai des envies de pissaladières :-)

  • Cette lumière claire qui permet de voir les détails, c'est quand il ne fait ni trop chaud ni trop humide, est c'est magnifique, oui. ! J’adore ces "soubresauts transparents des vaguelettes", je les vois...
    Attentionnée batelière.
    Bonne journée, je m'en vais terminer la salade de poivrons rouges avec tant d'ail.

  • Etourdie par la lecture au point de se tromper de bateau ? Le plaisir incommensurable de la lecture .... merci pour les sensations agréables de la traversée... Belle journée à toi.

  • Que de beaux instants, la traversée de la rade, les courses au délicieux parfum et l'attente du bateau. Tout cela sans se presser. J'aime cette douce vie.
    Bel après-midi avec mes amitiés

  • Voilà qui est bien quand on est (re)connu des batelières!

  • toujours de bonnes personnes pour prendre soin de nous.
    et en te lisant, je sens que l'été existe quelque part. Bises

  • Une personne attentive aux autres .. il y en a plus que l'on pense et ça fait plaisir à chaque fois. Je vais au bord de la mer, mais il n'y aura pas plus de 18 degrés et pas la même lumière que chez vous. Bon dimanche.

Écrire un commentaire

Optionnel