Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Chalamov, violettes, deux chevaux tranquilles.

Quelques vers de Chalamov dans Cahiers de la Kolyma (1) (région de Sibérie où le poète était en exil dans un goulag) :

C’est que j’aime toujours à l’aube
Plus pure qu’une aquarelle
Le reflet laiton de la lune
Et le trille des alouettes

Quelques violettes sur les bords du sentier dans la forêt. Plus loin, des tapis d’hepatica triloba.

Deux chevaux tranquilles dans leur vaste pré qui se rapprochent aimablement de la barrière une fois qu’on les a salués afin de saluer à leur tour.


(1) Varlam Chalamov, Cahiers de la Kolyma et autres poèmes, Ed. Maurice Nadeau, 2016, p. 54.

Commentaires

  • Au milieu de la rudesse, de la violence des hommes,
    toujours cette nature consolante, presque maternelle !

  • J'aime infiniment ce mot que vous utilisez pour qualifier la nature : maternelle.
    Bon dimanche !

  • cruelles sont les guerres qui séparent "les bons" des "méchants" ... alors que les deux sont partout ...
    amitié .

  • Oui, tout à fait. J'évoque aujourd'hui un livre de Susan Sontag qui en parle avec clarté.
    Bon dimanche.

  • oui, malgré tout ce qui va mal dans le monde, profitons de la nature....
    ...acheté et lu hier avec beaucoup de plaisir "Mirlitontaines et chansons oubliées" de Marcel Amont. Je l' appréciais comme chanteur, mais je ne savais pas qu' il était un vrai poète ( et un bon dessinateur ) , je me suis régalée de cette lecture, je la recommande. Bonne journée à tous et toutes

  • N'avait-il pas, d'ailleurs, fait des expositions ? Cela me rappelle quelque chose.
    Bon dimanche !

  • oui !

  • oui bis
    trésors !

  • Des appuis dont on a la chance de profiter.
    Bon dimanche !

  • Que d'apaisement dans ces quelques vers... Merci beaucoup, Marie, de les avoir partagés.
    Je t'embrasse en te souhaitant une agréable fin de semaine.

  • Oui, c'est incroyable quand on pense à ce que Chalamov a vécu, la dureté du Goulag en Sibérie qu'il a subie durant tant d'années. C'est une leçon pour moi.
    Bon dimanche.

  • Si la paix était en chaque être humain...
    Bon dimanche.

  • Il nous faut rechercher des appuis pour faire face. La nature nous aide, j'en suis persuadée. Comme la poésie, les arts...
    Bon dimanche !

  • Tant qu'il y a encore des poètes, des alouettes et des levers de soleil, on peut encore y croire. Bises alpines.

  • Hélas, qu'en est-il de l'espèce des alouettes aujourd'hui ? Justement, cet équilibre de la nature est aussi fondamental que la poésie.
    Bon dimanche.

  • Oui, tout à fait. Marcher, en pleine nature, en pleine forêt !
    Bon dimanche.

  • merci pour ces mots apaisants ces instants suspendus et poétiques
    et de nous faire remarquer les trésors qui nous entourent
    nature animaux et tes partages
    cette communauté
    les échanges
    la vie


    ....

  • C'est à chacun de nous d'apporter la paix, dans la mesure de nos moyens, petits ou grands.
    Bon dimanche.

  • Partager la joie, la paix, l'espérance au travers de toutes petites choses.
    Bon dimanche.

  • De jolis mots apaisants et se promener dans la nature met du baume au coeur.
    Agréable week-end

  • Cela aide à tenir bon.
    Bon dimanche.

  • Mieux vaut entendre le trille des alouettes que le bruit des canons...Quelle tristesse !!

  • Quand il a écrit ces vers, Chalamov était au Goulag, en Sibérie. Il y est resté de très longues années.
    Bon dimanche.

  • @Marie la résonance de ce texte n 'en est que plus forte alors
    merci

  • Beaucoup de choses dans la nature apporte un apaisement. Mais je trouve que c'est encore plus fort quand il s'agit de chevaux dans un pré, ou de vaches ou de brebis.
    Bon dimanche.

  • Des violettes, des chevaux, des citations et le plaisir de les offrir en partage dans un monde serein.... pour certains. Belle journée à toi.

  • Nous sommes des chanceux de pouvoir regarder des chevaux tranquilles dans leur pré.
    Bon dimanche.

Écrire un commentaire

Optionnel