Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Boris Cyrulnik, Hannah Arendt, oliviers, nèfles.

Lectures : Boris Cyrulnik cite plusieurs fois Hannah Arendt dans son dernier livre, Le laboureur et les mangeurs de vent. Ainsi, page 62 : « La principale arme contre le totalitarisme, c’est l’exigence d’une pensée personnelle. » Cette citation est extraite d’un article du Point dont le titre est : Penser sans entraves. Comme c’est important, cela, penser sans entrave ! Même s’il faut suivre un long chemin pour y arriver... De fait, voilà qu’on reprend les œuvres d’Hannah Arendt et qu’on les feuillette tranquillement, dont ce magnifique coffret présentant son Journal de pensée, parfois difficile à lire, parfois lumineux. Hannah Arendt : un modèle.

Emerveillement : Les oliviers dans le soleil et dans le vent du Sud, un après-midi d’été où la chaleur s’allège.

Gourmandise : La confiture de nèfles reçue en cadeau.

Commentaires

  • je ne connais pas les écrits d' Hannah Arendt...il faut que je m' y mette

  • Bonjour, chère Irène, et merci pour ce commentaire. Hannah Arendt est reconnue comme un très grand penseur de notre temps. Ses écrits ne sont pas toujours accessibles mais quelques uns ont marqué comme Eichmann à Jérusalem. Il y a eu aussi un film sur sa vie qui permet une première approche.
    Bon jeudi !

  • je ne connais pas HannahArendt
    plus le grand Boris Cyrulnik souvent sage et pertinent ; accessible et qui ouvre l'esprit par ses réflexions
    merci Marie !( je repassera plus dans la journée relire ce billet )

    ps ici non l'après midi est toujours t chaud (ce sont les matins et soirs qui ont changé)
    des nèfles ,déjà , quel régal
    un fruit de chez nous

  • Bonjour, chère Barbara, et merci pour ce commentaire.
    Ici aussi, chaud et lourd et hier beaucoup de pluie enfin.
    Bon jeudi !

  • oui nous avons eu un orage conséquent le matin aussi
    odeur de terre mouillée ensuit :)

  • La réputation de la difficulté des textes et de la pensée de Hannah Arendt me rebutent un peu.
    Je crois que je préfèrerais découvrir la confiture de nèfles que je ne connais pas non plus....
    Belle semaine nourricière.

  • Bonjour, chère Emma, et merci pour ce commentaire. Il n'est pas toujours aisé d'aborder les textes d'Hannah Arendt, c'est vrai mais sa pensée étant désormais reconnue comme si importante pour notre temps, certains ont écrit des texte plus accessibles.
    Bon jeudi !

  • Je ne connais pas Hannah Arendt. Pas facile de penser sans entrave, on fait toujours référence à quelque chose.
    Bonne dégustation pour cette confiture de nèfles que je n'ai jamais goûtée.
    Très belle journée

  • Bonjour, chère Danièle, et merci pour ce commentaire. Justement, voilà qui est difficile, de penser sans entrave. Hannah Arendt avait réussi ; d'autres aussi. Cela peut être un projet sur un chemin...
    Bon jeudi !

  • J'aime lire des extraits de textes d'Hannah Arendt mais je l'avoue je ne suis jamais arrivée à lire une de ses œuvres en entier. Il faudrait que je choisisse des moments plus solitaires pour retenter. Bonne journée

  • Bonjour, chère Manou, et merci pour ce commentaire. La lecture d'Hannah Arendt demande, oui, des efforts de concentration mais il y a eu sur elle et sa pensée de nombreux articles qui permettent une première approche.
    Bon jeudi !

  • Bonjour, chère Keisha, et merci pour ce commentaire. Vous les aimerez, j'en suis persuadée.
    Bon jeudi !

  • Bonjour, chère Marie-Claude, et merci pour ce commentaire.
    Les philosophes nous font réfléchir. Et donc avancer.
    Bon jeudi !

  • e ne savais même pas qu'on pouvait faire de la confiture de nèfles. par contre j'ai appris qu'on peut manger les glands de chênes et que c'est délicieux... Après une longue préparation pour enlever les tanins. Aurais-je la patience? je ne suis pas sûre.

  • Bonjour, chère Chêne Vert, et merci pour ce commentaire. Oui, avec les glands, je crois qu'on fait une boisson qui ressemble au café. C'est cela ?
    Bon jeudi.

  • intriguée j'ai regardé ça me semble bien compliqué et assez "risqué" si on ne respecte pas les procédure
    je laisse donc les glands aux écureuils et sangliers
    chacun son truc !

  • je resterai fidèle à mon vrai café (ou thé ou chocolat :) )

  • « C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal »,
    voilà la phrase d’Hannah Arendt qui me guide
    depuis fort longtemps !
    Cette femme, trop délaissée dans l’enseignement français,
    avait compris que la formation à la réflexion personnelle
    était à la base de la démocratie :
    la pensée obligatoire du national-socialisme
    dont elle fut la victime demeurait pour elle
    LE danger suprême, c’est une riche idée de la lire
    en ces temps, chère Marie !

  • Bonjour, chère Fiorenza, et merci pour ce commentaire. Cette phrase d'Hannah Arendt que vous partagez ici résume bien sa pensée. Cette femme avait bien compris, oui, combien la formation à la réflexion construit des êtres libres. Vraiment, c'est un modèle pour notre temps.
    Bon jeudi !

  • Ce doit être beau de voir les oliviers sous le soleil avec leurs feuilles briller comme des étoiles.
    Belle journée Bonheur du jour

  • Bonjour, chère Denise, et merci pour ce commentaire.
    Parfois, je me dis que ces oliviers dans le soleil et dans le vent, c'est ce qu'il y a de plus beau à voir !
    Bon jeudi !

  • "l’exigence d’une pensée personnelle". Mon Dieu, cela est juste mais m'inquiète: nos jeunes rarement n'ont été formés à cela; il leur manque la culture, le goût de l'argumentation...........Cela ouvre l'horizon de notre pensée: comment former les esprits de ceux qui sont la génération de demain!

  • Bonjour chère Anne, et merci pour ce commentaire. Notre avenir est dans les mains et les pensées des jeunes à qui l'on doit, pour qu'ils deviennent des êtres humains accomplis, cette formation à la réflexion.
    Bon jeudi !

  • Reprendre les écrits d'Hannah Arendt, c'est exactement mon projet ! Revenir à la philosophie, en fait.
    Je m'absente jusqu'à début octobre. Beau mois de septembre à vous.

  • Bonjour, chère Maryline, et merci pour ce commentaire.
    Bon jeudi et bonnes vacances également !

  • Ici aussi, près de Castellane, la lumière scintille mais les écarts de température entre la nuit et le jour sont assez incroyables...
    Pour ce qui est de la "pensée personnelle" à mon avis c'est un poncif dénué de véritable sens : en effet tout le monde, assurément est certain d'exprimer sa propre pensée ; sauf que celle-ci est toujours dépendante des connaissances que l'on a. Selon les professeurs que l'on a eus, les journaux que l'on a lus ou les chaînes que l'on a écoutées, notre pensée s'est façonnée. La vérité est aussi difficile à trouver que dans les enquêtes policières... Cependant il faudrait lire Hannah Arendt pour bien la comprendre.

  • Bonjour, chère Mâyâlilâ, et merci pour ce commentaire. J'aime la lumière à Castellane, un endroit que je connais bien (mon roman, Nous, se situe tout près). Quand Hannah Arendt évoque la pensée personnelle, elle n'évoque pas LA vérité, mais la possibilité pour chacun de s'accomplir, en tant qu'être humain, dans une réflexion personnelle, des choix personnels.
    Bon jeudi !

  • Bonjour, chère Sedna, et merci pour ce commentaire. Hier, pas de lumière dorée mais une pluie bienfaisante.
    Bon jeudi !

  • "L'exigence d'une pensée personnelle" doit forcément être assorti de courage. Il est plus simple et moins coutant de se couler dans l'air du temps.

    Boris Cyrulnik insiste : "L'école doit enseigner l'esprit critique"
    https://www.youtube.com/watch?v=ZgLJBA9s1lI

    Merci pour vos lectures et gourmandise du jour !

  • Bonjour, chère Fifi, et merci pour ce commentaire, ainsi que pour le lien. Je partage, bien sûr, l'avis de Boris Cyrulnik sur ce rôle fondamental que devrait jouer l'école ; sur l'importance de la culture, du savoir, pour choisir en toute liberté.
    Bon jeudi !

  • Hannah Arendt grande figure de la pensée européenne !
    Vous m'avez bien fait envie avec Saint Exupéry comme je n'ai qu'un poche ou deux je crois que je vais me laisser tenter par le Quarto et peut être aussi sa correspondance
    confiture de nèfle : je n'en ai jamais mangé je crois, dans ma famille du Vaucluse s'était la confiture de tomates vertes et j'adorais ça

  • ah là là, la confiture de tomates vertes, ma fille en faisait autrefois, j' adorais ( alors que je n' aime pas la confiture, en général ). Celle de nèfles, je ne connais pas non plus

  • Bonjour, chère Dominique, et merci pour ce commentaire. Sinon, pour Saint Exupéry, il y a la Pléiade !
    Bon jeudi.

  • De bonnes et belles lectures. En ce moment lecture d'été, un livre de Bernard Werber sur l'hypnose régressive. Après les chaussures italiennes de Mankel.
    Nous avons retrouvé la mer après une semaine idyllique dans les Alpes.
    Bises

  • Bonjour, chère Andrée, et merci pour ce commentaire. Comme j'avais aimé ce roman de Mankell, Les chaussures italiennes !
    Bon jeudi !

  • Les nèfles si délicats, premiers fruits de sortie d'hiver ici, je n'en ai jamais fait de confiture, pourquoi pas ?

    Penser sans entraves, cela semble si difficile, mais c'est la voie à essayer de suivre, bien sûr. Je n'ai jamais lu Hannah Arendt mais tout ce qui peut nous aider à penser mieux est plus que bienvenu !
    En ce moment je philosophe avec le roman "La vie obstinée" de Wallace Stegner, un magnifique roman.
    Bonne journée, un beso

  • Bonjour, chère Colo, et merci pour ce commentaire. Je publierai la recette de la confiture de nèfles, promis.
    Bon jeudi !

  • Boris Cyrulnik est nettement plus abordable qu'Hannah Arendt. J'ai écouté des émissions sur elle, vu le film qui était sorti il y a quelques années, mais je n'ose pas m'y confronter. En ce moment je fais le grand écart entre Virginie Despentes et Paolo Rumiz dont le dernier livre m'enchante.

  • Bonjour, chère Aifelle, et merci pour ce commentaire. J'ai lu tous les livres publiés par Paolo Rumiz et à chaque fois, c'est un grand plaisir. Vous me donnez envie de revoir le film sur Hannah Arendt.
    Bon jeudi !

  • Je ne les ai pas lus, mais oui, penser sans entravec, j'adhère, se forger sa propre opinion...
    Belle journée Bonheur du jour

  • Bonjour, chère Marine, et merci pour ce commentaire. Hannah Arendt apprend la liberté, en fait.
    Bon jeudi !

  • Encore quelques beaux livres qui se rajoutent à la liste déjà importante en attente...merci à toi Marie.
    Douce journée.

  • Bonjour, chère Den, et merci pour ce commentaire.
    Les livres, nos compagnons de route !
    Bon jeudi.

  • Je vais bientôt revenir à ma vie d'avant... En attendant, je savoure comme vous la beauté des oliviers dans le soleil et dans le vent du Sud, quelque part en Méditerranée, plus précisément aux îles de Lerins.
    Tout, ou presque, ce qu'écrit Cyrulnik est passionnant, mais ce que je préfère, c'est le voir et l'entendre. Sa voix et son phrasé exercent sur moi une véritable séduction.

  • Bonjour, chère Triskell et merci pour ce commentaire. Je vous imagine dans la lumière de Lérins... Ah la la, quelle chance !
    A bientôt, alors ?
    Bon jeudi.

  • La chaleur s'allège et c'est tant mieux pour pouvoir se promener et faire des activités sans suer.

Écrire un commentaire

Optionnel