Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

On est bien.


Sous les pins, il est bon de s’installer pour tricoter une petite brassière jaune d’or. Le temps est doux, l’ombre agréable, le vent léger. Deux petites filles s’approchent et posent des questions. « Tu fais quoi ? » On répond. Elles regardent le catalogue, touchent les pelotes de laine et l’une d’elles à qui on a dit de faire attention car elle s’est approchée tout près des aiguilles, pointe son index vers la pointe de l’aiguille et l’appuie doucement pour conclure que, oui, c’est pointu. Aussi vite qu’elles sont arrivées, telles des hirondelles, elles repartent. Mais c’est pour mieux revenir quelques instants plus tard, avec d’autres enfants. Filles et garçons volètent tout autour, regardent un catalogue, demandent s’il y en a encore, les prennent, s’assoient par terre, feuillettent, commentent, choisissent des modèles, comparent, racontent des histoires de bébés sœurs ou frères ; deux autres se mettent à ranger les aiguilles, tout d’abord par longueur puis une fois qu’on leur a expliqué qu’elles ont toutes un numéro, reprennent leur rangement, le plus âgé, qui sait déjà lire, prenant la tête des opérations ce qui fait qu’un plus petit décide de mesurer avec le mètre tout ce qui est autour, les troncs des arbres, les cailloux, les pieds, les nez ; une autre reste là après avoir approché une chaise, et s’appuie, et regarde. On est bien, là.

Commentaires

  • Bonjour, chère Barbara et merci pour ce commentaire.
    C'est mon plaisir de l'avoir partagé !
    Bon vendredi.

  • quel merveilleux moment tu as vécu là, Marie ! je t' imagine sous les pins, avec ton tricot, au milieu de ces petits. Et merci de nous l' avoir partagé. Bonne journée à toi et à tous les lecteurs de ce blog

  • et j' ai fait lire ce joli récit à 2 copines, tout à l' heure, et ce n' est sans doute pas fini; d' autres vont aussi en profiter

  • Rebonjour chère Irène et merci pour ce commentaire, ainsi que pour le partage de ce texte !
    Bon vendredi.

  • Ton écrit me fait penser à mon enfance quand j'admirais maman "jouant" avec ses aiguilles à tricoter, sans même regarder ses doigts, lisant à peine un modèle...
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  • Bonjour, chère Mireille et merci pour ce commentaire. Qui, parmi les personnes de notre génération, n'a pas ce souvenir ? Cette époque où on ne restait jamais les mains inoccupées...
    Bon vendredi.

  • C'était un mercredi. .. où les enfants sont au centre de loisirs. L'école a recommencé.
    Tricoter devient une originalité. Les temps changent et les enfants sont toujours de petits oiseaux. Bises

  • Bonjour, chère Andrée, et merci pour ce commentaire. A jamais les enfants seront des petits oiseaux, pleins d'énergie et de joie. Il faut toujours les aimer et les accueillir.
    Bon vendredi.

  • Je me souviens avoir passé des heures à "jouer" avec les catalogues Bergère de France, où les échantillons de laine formaient de petits pompons noués sur le bord des pages.

  • ça existe toujours

  • Bonjour, chère Triskell, et merci pour ce commentaire. Eh bien c'est celui qui a eu le plus de succès. Je le reçois chaque année et j'en ai toujours un dans mon sac de tricot !
    Bon vendredi.

  • quand les enfants vivent "leur" liberté, ils sont prodigieux, curieux, avides du savoir, de la découverte, de toucher, de voir, de comprendre Heureux sont-ils quand il rencontre un adulte "responsable" et aimant !
    fière de toi
    amitié .

  • Bonjour, chère Marie-Claude et merci pour ce commentaire. Les enfants, ils sont l'avenir du monde. Il faut les aimer, leur permettre d'être, il en est de notre responsabilité.
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Chêne vert, et merci pour ce commentaire. Et pour cette référence ! J'en rosis.
    Bon vendredi.

  • Bonjour. J'adorais feuilleter les catalogues de confection qu'utilisait ma mère quand elle faisait de la couture et du tricot. Par contre, je n'ai pas hérité de sa dextérité. ;-) Bises alpines.

  • Bonjour, chère Dédé et merci pour ce commentaire. Laissez-vous tenter par le tricot ! Des tas de modèles simplissimes existent et c'est alors un temps de méditation.
    Bon vendredi.

  • Bonjour chère Keisha et merci pour ce commentaire.
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Adrienne, et merci pour ce commentaire.
    Bon vendredi.

  • Quelle jolie scène ! Ça m’a fait penser à Sempé, bien qu’il ne s’agisse pas d’un dessin :-)

  • bien vu !!
    comme un clin d'aile de monsieur Jean-Jacques.......

  • tout à fait !

  • Bonjour, chère Azerty, et merci pour ce commentaire. Merci aussi pour cette référence qui, comme celle de Chêne vert, me fait rosir.
    Bon vendredi.

  • C'est un moment tout en douceur, j'adore !
    Merci pour le partage.
    Passe une belle journée.

  • Bonjour, chère Quichottine, et merci pour ce commentaire.
    Mettons de la douceur dans nos jours, au moins il y en aura là où on est.
    Bon vendredi.

  • Un vent léger baigne toute cette scène animée, que c'est doux ! Merci, Marie.

  • Bonjour, chère Tania et merci pour ce commentaire.
    Vivons dans la douceur, allons la chercher si elle est absente des vies : elle nous sauvera.
    Bon vendredi.

  • Une scène qui donne le sourire ; pour ces petits c'est un spectacle insolite. Ce n'est plus une génération qui a l'habitude de voir des pelotes de laine et des aiguilles au quotidien dans les mains de leurs mères. Leur curiosité est d'une fraîcheur qui fait du bien. Merci à vous.

  • Bonjour, chère Aifelle, et merci pour ce commentaire. Plus que le tricot, ces enfants ont aimé, je crois, une présence tranquille. C'est bien aussi, d'être là.
    Bon vendredi.

  • chez moi c'est opération broderie, mes mains me laissant tranquille j'en profite pour avancer en écoutant des livres

  • Bonjour, chère Dominique et merci pour ce commentaire. Heureuse que vous puissiez broder !
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Mâyâlilâ, et merci pour ce commentaire. Oh ! comme je suis heureuse de vous rendre heureuse !
    Bon vendredi.

  • Vos mots m'ont fait sourire, quel joli partage. C'est une belle rencontre avec ces enfants curieux de tout et qui s'en souviendront. En lisant, je me suis souvenu que le jeudi sans école, j'allais chez une cousine de maman qui m'a appris à tricoter les chaussettes avec quatre aiguilles pour le talon et aussi la broderie.
    Merci Bonheur du jour et belle journée

  • Bonjour, chère Denise et merci pour ce commentaire. Nous sommes nombreuses à avoir ce genre de souvenir. Il faut dire qu'à l'époque personne ne devait rester les mains inoccupées !
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Verveine sauvage et merci pour ce commentaire. La lumière était douce, mais les cigales sont rentrées se reposer, on ne les entend plus !
    Bon vendredi.

  • Cela s’appelle tout simplement un moment de GRÂCE :
    pour vous, Marie, pour les « oisillons »…et pour nous !

  • Bonjour, chère Fiorenza, et merci pour ce commentaire. Oh ! comme votre compliment sur ce paragraphe me touche !
    Bon vendredi.

  • Très belle histoire. Ca nous fait comprendre que les enfants n'ont pas toujours besoin de jouets pour s'amuser. Ils ont l'imagination... et c'est ce que la plupart des gens perdent en vieillissant. Malheureusement.

    Merci pour ce beau moment...
    Bisousxxx

  • Bonjour, chère Josée, et merci pour ce commentaire. Vous avez raison : éloignons-nous de cette société de consommation !
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Livia, et merci pour ce commentaire.
    Les enfants apportent la vie.
    Bon vendredi.

  • Quel moment fantastiques! Moi j'imagine ce qu'ils ont raconté chez eux, une dame, des aiguilles plus grandes et plus petites, des numéros, un catalogue, de pelotes...pourquoi tu fais pas ça, maman?

  • Bonjour, chère Colo et merci pour ce commentaire. Oui ! ils ont dû raconter cela ! Mais il y a de plus en plus de jeunes qui tricotent car cela redevient "tendance".
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Zoé et merci pour ce commentaire.
    Bon vendredi.

  • Quel joli moment en compagnie de ces enfants, c'est doux à lire. Et grâce à vos mots, j'imagine tout à fait ce joli tableau. Merci, Bonheur du Jour. Bel après-midi à vous.

  • Aimant lire les commentaires de mes blogs préférés,
    je découvre le vôtre ce matin, Françoise :
    la compagnie des oiseaux et votre excellente connaissance
    de cette innombrable famille m’ont procuré
    un plaisir comparable à la lecture des «bonheurs du jour » !

    Bravo !

  • Bonjour, chère Françoise et merci pour ce commentaire.
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Sedna et merci pour ce commentaire. J'aime le mot "désuet".
    Bon vendredi.

  • Quelle scène délicieuse...Les enfants savent être attentifs à ce qui les entoure quand on leur laisse le temps...merci pour cette belle page. Bon après-midi sous les pins alors

  • Bonjour, chère Manou et merci pour ce commentaire. Les enfants aiment qu'on soit avec eux, tout simplement. Et dehors, c'est encore mieux !
    Bon vendredi.

  • Oh, mais quelle belle image vous nous renvoyez !, j’adore, je n’ai aucun mal à vous imaginer, patiente, avec votre sourire serein et bienveillant dessiné sur votre visage!!
    Je me souviens de ma maman, corrigeant ses copies, et un essaim de petites têtes de 6 ans, curieuses de voir ce qu’elle barrait, soulignait et....les notes qu’elle mettait ! ( le fameux stylo rouge qui sentenciait LA FAUTE...!!) Et moi, un peu jalouse de cet accaparement maternel...Heureusement, je n’ai pas été dans sa classe, cela m’a toujours paru une bonne décision de sa part ,! Votre billet m’a enchanté et m’a ramené bien loin, sereine et reconnaissante pour ce souvenir... d’une maman totalement dévouée à sa vocation d’institutrice :))
    Encore merci pour ces mots et bonne après-midi, votre tricot sera si doux, imprégné d’ondes positives,!

  • ah merci du partage
    fille d'instit clin d oeil je comprends mieux :) ;)

  • Bonjour, chère Nastagio et merci pour ce commentaire. Merci également de partager ce beau souvenir de votre enfance. Les enfants vont toujours vers ceux dont ils sentent la présence aimante et tranquille.
    Bon vendredi.

  • Quel bon moment vous avez dû passer Marie. Les enfants ont l'art d'explorer et transformer les choses ordinaires en les observant de tous les côtés. Celui qui a pris le mètre pour tout mesurer m'a fait bien rire.
    Je me souviens lors de la fin de l'année scolaire de mon fils, (je marchais avec lui et ses amis chaque matin) chacun devait apporter un seau et un torchon pour laver leur pupitre. Très tôt sur le chemin de l'école, les seau se sont transformées en véhicule spatial. Ils sont incroyables! Merci pour ce beau billet tout tendre.

  • Bonjour, chère Milly, et merci pour ce commentaire. L'imagination des enfants est incroyable et il faut leur laisser la développer en ne les encombrant pas d'objets tout faits. Cette histoire de seau est charmante.
    Bon vendredi.

  • Quelle belle histoire....
    Ce bébé tout habillé d'or, aura déjà de petits elfes qui veilleront sur lui...

  • Bonjour, chère Jo-Elle, et merci pour ce commentaire. Ce bébé sera bientôt là et tricoter pour lui c'est déjà l'accueillir pleinement.
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Delphine, et merci pour ce commentaire.
    Bon vendredi.

  • Bonjour, chère Plaisir et Equilibre et merci pour ce commentaire. Le partage, la tranquillité, la joie : la recette la vie !
    Bon vendredi.

  • Un p'tit coucou...
    Si j'avais des dons pour la peinture je les utiliserais pour faire un tableau de cette scène que tu viens de décrire ; elle est empreinte de beaucoup de douceur et de bien-être.
    Gros bisous, chère Marie, bon jeudi après-midi à toi.

  • Bonjour, chère Pahi et merci pour ce commentaire. Nous pouvons décider de mettre dans nos vies la douceur et l'accueil : au moins, ils seront là, dans le petit espace de nos vies !
    Bon vendredi.

  • Ces instants simples valent toutes les richesses du monde.
    Tu as raison Marie du Bonheur de ce jour.
    On est bien là. Dans l'instant. Dans le passé passé. Je me souviens aussi.
    Doux vendredi.

  • Merci, chère Den, pour ce commentaire. Et ta fidélité.
    Bon mardi.

  • Bonjour, chère Ecureuil bleu, et merci pour ce commentaire.
    Bon mardi.

Écrire un commentaire

Optionnel