Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MOISSONNER / Moisson

  • Moisson.

    Récupérer des pots de miel venus directement, grâce à une pourvoyeuse de délices, de chez l’apiculteur dans les Alpes. On connaît l’apiculteur, on sait où sont les ruches, et où le miel est mis en pot. De fait, on connaît aussi les abeilles généreuses qu’on considère désormais comme des amies.
    Recevoir un cadeau magnifique, tout fait main, de la part de quelqu’un qu’on ne connaît pas.
    Sentir le matin en descendant le doux parfum des jacinthes blanches.
    Réécouter encore une fois, sans jamais s’en lasser, la Symphonie n°2 de Mahler.
    Donner des vêtements qu’on ne porte plus.
    Préparer de la lessive.
    Mettre à jour le répertoire papier d’adresses et de numéros de téléphone.

  • Moisson.

    Commencer à faire la liste de celles et ceux à qui on a envie d’envoyer des cartes pour les fêtes.
    Prévoir d’aller dans la semaine ramasser du bois flotté sur la plage de Ste Asile et des branches de lentisques afin de faire une couronne pour l’Avent qui commence dimanche.
    Vérifier la réserve de clous de girofle car on en piquera bientôt sur une orange.
    Faire de la soupe : panais, potimarron, poireau.
    Recevoir plusieurs messages qui demandent des nouvelles – on veut savoir si tout va bien. L’un d’eux est accompagné d’une strophe inédite (1) de Baudelaire car la poésie est un soutien éternel dans toutes les circonstances :

    « Et je fus plein alors de cette Vérité :
    Que le meilleur trésor que Dieu garde au Génie
    Est de connaître à fond la terrestre Beauté
    Pour en faire jaillir le Rythme et l’harmonie. »


    (1) https://www.drouot.com/news/actuDetaillee/70654?isPress=