Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MOISSONNER / Moisson

  • Moisson.


    Valider la couverture du roman qui sera publié bientôt.
    Trouver un gros sac d’oranges devant la porte, de quoi faire un bon nombre de pots de confitures.
    Pouvoir sortir un soir pour aller au spectacle.
    Tenir dans ses bras un petit bébé de six mois qui attrape tout ce qui passe à sa portée, en particulier les lunettes qu’on a sur le nez.
    Aller sur la plage, s’asseoir et respirer.
    Dire à quelqu’un qui est dans les tourments qu’on est là, la nuit, le jour, tout le temps.


  • Moisson.


    Traverser la rade en bateau.
    Faire quelques achats au marché du cours Lafayette : doucette, coriandre, menthe, persil, olives, figues et dattes séchées.
    Prendre un café en terrasse à La Reale, sur le port, avec une amie, papoter un bon moment et faire le point sur ce qui est essentiel.
    Refaire provisions de post-it pour marquer les pages des livres.
    Marquer d’ailleurs cette page dans Poteau d'angle d’Henri Michaux :

    « Garde intacte ta faiblesse. Ne cherche pas à acquérir des forces, de celles surtout qui ne sont pas pour toi, qui ne te sont pas destinées, dont la nature te préservait, te préparant à autre chose. »




    Henri Michaux, Poteau d’angle, NRF Poésie Gallimard, 1981, p. 10