Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MOISSONNER / Moisson - Page 4

  • Moisson.

    Remarquer Avec la vieille dame sur les rayonnages de la Bibliothèque pour tous de La Seyne sur mer.
    Récupérer une cagette de tomates bien mûres et préparer une sauce confite à souhait. On en garde dans des pots pour un prochain plat de pâtes ou des lasagnes, certainement dimanche. On prépare une salade verte, on casse des œufs de poules heureuses dans la sauce encore très chaude et, quand on sert les assiettes, on aime bien voir ces couleurs qui évoquent l’Italie : le rouge des tomates, le blanc des œufs et le vert de la salade.
    Ranger, et donc se débarrasser en donnant ce qui peut l’être et en jetant ce qui ne peut pas être réparé ou raccommodé.
    Commencer une brassière pour une petite qui arrivera cet automne.
    Dans la maison, courir après deux jumeaux de 18 mois qui ont déjà bien compris comment on joue à chat.
    Chanter.
    Nager.

  • Moisson pour donner du courage au cas où on en manquerait.


    Lire un article sur Ruby Bridges et méditer sur la photographie de cette toute petite fille allant à l’école entourée de policiers.
    Accompagner un ami très cher à chacun de ses rendez-vous chez l’orthoprothésiste et partager sa joie de pouvoir rester debout et surtout faire quelques pas.
    Relire La nuit privée d’étoiles, de Thomas Merton qui un jour cessa de faire semblant de vivre en faisant comme tout le monde pour choisir enfin ce dont il avait vraiment besoin et qui était différent.
    Ecouter longuement quelqu’un dont l’univers s’est effondré il y a quelques mois et qui maintenant trace une belle route lumineuse et colorée offrant en plus lumière et couleur.