Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

edgar morin

  • Une phrase à méditer. Fraternité.


    Edgar Morin a publié un opuscule chez Actes Sud : La fraternité, pourquoi ? dont le sous-titre est « Résister à la cruauté du monde. » Ce sous-titre est à lui tout seul tout un programme qu’on tente, ici, d’appliquer au quotidien.
    Quelle belle lecture que ce petit livre, lu deux fois comme on aime le faire des livres importants.
    On y a relevé plusieurs phrases à propos de la fraternité.
    On a envie de partager celles-ci qui incitent à la méditation :

    « Mais alors que l’on édicte des lois qui assurent la liberté ou qui imposent l’égalité, on ne peut imposer la fraternité par la loi. La fraternité (…) doit venir de nous. (…) Elle ne peut nous être imposée par le haut ou par l’extérieur : elle ne peut venir que des personnes humaines. Sa source est donc en nous. Où ? »



    Edgar Morin : La fraternité, pourquoi ? Résister à la cruauté du monde, Actes Sud, 2019, pp. 9 et 10.

  • A ne pas dilapider.


    Passer deux jours sans écouter les informations mais à lire de beaux articles de fond et de belles interviews de personnes qui ne parlent pas pour ne rien dire, dont Edgar Morin.
    Ici, il dit : « L’arrivée de ce virus doit nous rappeler que l’incertitude reste un élément inexpugnable de la condition humaine. (…) Nous essayons de nous entourer d’un maximum de certitudes, mais vivre, c’est naviguer dans une mer d’incertitudes, à travers des îlots et des archipels de certitudes sur lesquels on se ravitaille… (…) « Attends-toi à l’inattendu. »
    , il dit : « Cette crise nous pousse à nous interroger sur notre mode de vie, sur nos vrais besoins masqués dans les aliénations du quotidien »
    Ou encore : « …ce qui fait de nos vies provisoires nos seuls biens à ne pas dilapider. »