Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

patate douce

  • La route vers l’hiver.


    Le matin de bonne heure, les étoiles brillent vivement dans le ciel.
    Mais il fait froid.
    L’automne s’affirme vraiment.
    D’ailleurs quand, plus tard, on va chercher les légumes à la ferme, les patates douces s’amoncellent sur les étals.
    Certaines sont énormes et leur peau est rouge. D’autres plus petites et leur peau couleur de terre.
    Elles ont des formes originales, que nul n'a pu prévoir.
    On en prend suffisamment pour, le midi, faire une purée.
    Quand on mettra la purée dans l’assiette, on formera un petit puits pour la sauce et avec la fourchette on tracera une route.
    La route vers l’hiver.

  • Partager.

    Ramener de Fabregas une énorme patate douce de 2, 6 kg. Alors qu’on la coupe en deux pour préparer de la soupe et une purée, on se dit qu’on pourrait certainement la partager avec l’amie qui viendra l’après-midi même. Elle aussi a un budget serré. Oui, on la lui proposera en lui disant qu’on en a trop et qu’on aime partager.
    Quand elle repart après le thé, on lui propose la patate douce et elle accepte volontiers. Elle fera un gratin.