Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Moisson du 20 janvier 2021.


    Ecouter la voix de Tolstoï.
    Inviter des amis pour un repas du dimanche et quand ils repartent, leur donner un bon gros plat d’endives au jambon préparé spécialement pour eux le matin même : ils en auront au moins pour deux soirs dans la semaine, et cela leur fera ça de moins à faire.
    Prendre plaisir à lire La grâce, de Thibault de Montaigu qui parfois fait rire, parfois émeut, mais toujours fait réfléchir au sens qu’on veut donner à sa vie.
    Laver les deux grands containers-poubelles qui sont ensuite propres comme un sou neuf.
    Bien avancer dans le châle aux nopes ; celles-ci sont désormais disposées, par-ci par-là, en petites fleurs.

  • La question du lundi. Montaigne pour toujours.


    La lecture du Dictionnaire amoureux de Montaigne est un véritable régal. Et même plus, elle fait un bien fou. Ainsi de l’entrée « Cuider », à la page 162. Cuider, signifie croire, mais surtout « prendre sa croyance pour un savoir. » ou, d’une façon encore plus précise, « croire savoir » comme l’explique l'auteur de ce dictionnaire, André Comte-Sponville qui cite Montaigne dans le texte : « La peste de l’homme, c’est l’opinion de savoir. » ou encore « Il n’est rien cru si fermement que ce qu’on sait le moins. »
    Alors, pour s’amuser un peu, on a regardé quelques pseudo-débats et à chaque fois qu’un intervenant commençait systématiquement son intervention par « Moi, personnellement, je crois que… » ou « Moi, personnellement, je pense que… », on a rendu hommage à Montaigne et on l'a remercié de nous faire progresser dans la clairvoyance et l'humilité. Le jeu s’est poursuivi dans la file d’attente à la Poste. Et on s’est bien promis de veiller à ne pas cuider soi-même…
    Merci André Comte-Sponville de faire ce rappel urgent de relire Montaigne.
    Merci à Montaigne pour tout, et pour toujours.

    D’où la question du lundi : Avez-vous déjà remarqué la tendance qu’ont certaines personnes à cuider ?