Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marché

  • Mirabelles.

    Sur le marché de la Seyne, des mirabelles.
    - Bonjour Madame, vous avez des mirabelles ! Est-ce qu’elles sont bien mûres ?
    - Sûr ! Goutez-en une, si vous voulez.
    On goûte.
    - Oui, elles sont bonnes. Mettez m’en un bon demi-kilo, s’il vous plait. Je vais faire un clafoutis ou une tarte, je vais voir.
    - Eh, vous avez raison. Ca dure pas, les mirabelles, alors, il faut en profiter.
    En rentrant, on se décide pour la tarte : son parfum sucré embaume la maison et va jusqu’au jardin du voisin qui finit par s’approcher et dire :
    - Mais ça sent rudement bon, par ici.



  • Exaucement.

    Le matin, prendre parmi l’étal d’un des fleuristes du cours Lafayette un premier bouquet de pivoines pour quelqu’un qu’on espère bien pouvoir rencontrer aujourd’hui peut-être.
    Et le soir même, longer la corniche de Tamaris pour le lui apporter. Roulées dans un papier journal, les pivoines en boutons sont promesses de fleurs douces et délicates, légèrement rosées.
    C’était bien ce qu’il fallait.