Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

été

  • Dans la maison.

    La chaleur est intense. Elle pèse lourd et, instinctivement, on fléchit les épaules et on baisse la tête. Tout est brûlant comme la poignée en métal du petit portail blanc.
    Mais, dans la maison restée bien fermée depuis le matin, il fait frais. C’est bon. On soupire d’aise en enlevant le chapeau qu’on pose dès l’entrée.
    On garde cette fraîcheur le plus longtemps possible, en n’entrebâillant que peu les fenêtres pour permettre aux chats d’aller prendre aux alentours les nouvelles du jour.
    On les ouvrira largement quand on aura dîné et qu’on ira pieds nus sur la pierre chaude de la terrasse arroser les fleurs. Dans le tuyau d’arrosage, l’eau est chaude aussi.

  • Approche de l’été.


    Le parfum sucré des photinias et le bzz des abeilles qui s’en régalent.